Canton de Louhans

Louhans

6 800 hab. (Louhannais) dont 410 à part, 2 258 ha dont 273 de bois, sous-préfecture de Saône-et-Loire, 35 km au SE de Chalon-sur-Saône et 27 km à l’ouest de Lons-le-Saunier. Création burgonde du nom de Lovincum, dans un petit bassin de confluence où trois rivières de Bresse, la Blaine, la Vallière et le Solnan, rejoignent la Seille, Louhans est rapidement devenue un chef-lieu local et une ville de foires et marchés. Ville fleurie (trois fleurs) et figurant parmi les «plus beaux détours», elle s’orne d’une rue de 157 arcades (14e-16e s.); collections de l’apothicairerie de l’Hôtel-Dieu de 1669, plusieurs musées (journal et imprimerie, antenne de l’écomusée de la Bresse bourguignonne; grands voyages ferroviaires); clinique du Val de Seille (40 sal.) et hôpital local (20 lits) avec soins de suite, maison de retraite la Louhannaise (50 sal.), collège et lycée polyvalent publics, collège-lycée privé, lycée agricole privé.

La ville reste marquée par les produits agricoles locaux: foires, marchés de volaille, institut bourguignon des foies gras, confrérie des poulardiers de Bresse. Les principales usines sont chez sa voisine Branges, dont elle est difficilement dissociable, mais Louhans accueille zur la zone des Marosses le volailler LDC (850 sal.). La ville a aussi des ateliers, dans un milieu plutôt mobile sinon fragile: équipements pour automobiles Al Ko (150 sal.), mécanique de précision SMTL (Société de mécanique et tôlerie louhanaise, 65 sal.), mécanique ADT (Thouvenot, 30 sal.); plastiques Mayetel du groupe bressois Mayet (boîtiers de téléphone mobile, 35 sal.); fabriques d'aliments du bétail Oftel (groupe Evialis, 75 sal.), de linge de maison et pour hôtellerie (Novabresse, 20 sal.), de bâches (Cauvin-Yvose, 30 sal.); fromagerie (SCSF, 25 sal.).

Louhans a un centre commercial Leclerc (85 sal.) et des supermarchés Carrefour (55 sal.) et Atac (25 sal.); comptabilité Sogest (30 sal.), installations électriques Cannard (40 sal.) et thermiques Laciergerie (25 sal.), aide à domicile Selmad (Adhap, 25 sal.), nettoyage Petkovic (45 sal.), travaux publics Marmont (30 sal.). Le club sportif de Louhans-Cuiseaux a une réputation certaine en football et emploie 45 personnes. Louhans a eu longtemps entre 4 000 et 4 500 hab.; elle était montée à 10 500 (sdc) en 1975 à la suite d’une fusion avec ses voisines Branges et Sornay à l’ouest et Châteaurenaud au nord, mais les deux premières ont repris leur indépendance à peine six ans plus tard, laissant Louhans à 6 500 hab. (sdc) en 1982; sa population fluctue depuis à ce niveau. La commune est le siège de la communauté de communes du canton de Louhans, qui coïncide en effet avec le canton.

L’arrondissement a 53 500 hab. (48 500 en 1999), 8 cantons, 79 communes et 124 847 ha; il correspond dans l’ensemble à la Bresse bourguignonne. L’unité urbaine de Louhans groupe 11 700 hab., l’aire urbaine en aurait 15 800 hab. Le canton de Louhans a 14 500 hab. (13 400 en 1999), 9 communes, 16 266 ha dont 2 556 de bois; en dépit des efforts d’industrialisation, il continue à se dépeupler à la fois par déficit de naissances et par émigration. Saint-Usuge (1 200 hab., 3 184 ha dont 441 de bois), village-rue étiré sur la rive droite de la Seille, est le plus peuplé au nord du canton, à 6 km NNE de Louhans; il a eu 2 400 hab. au milieu du 19e s. et sa population n’a cessé de diminuer jusqu'en 1999; mais elle s'est accrue d'une centaine d'habitants entre 1999 et 2008; le nom est une déformation de Saint-Eusèbe. Sornay a atteint les 2 000 hab.


Branges

2 400 hab., 2 469 ha dont 250 de bois, commune de Saône-et-Loire dans le canton de Louhans, allongée le long de la vallée de la Seille (rive droite) juste en aval de Louhans. Elle avait fusionné avec Louhans de 1973 à 1979; sa population, relativement stable auparavant, s'est accrue de 260 hab. de 1999 à 2008. Branges fait partie de l’ensemble urbain louhannais; elle abrite une grosse entreprise de transports frigorifiques (DPSA Prudent, 420 sal.), l’abattoir de volailles LDC (850 emplois), le premier de la Bresse bourguignonne, installé naguère par une firme de Cuiseaux et qui a été repris ensuite par le groupe sarthois; plus une production d'œufs Eggteam du groupe Glon-Sanders (Val de Seille, 50 sal.); métallerie Al-Ko-FTF (allemand, 150 sal.), qui fabrique des essieux, chassis et attaches de remorques; mécanique ADT (Thouvenot, 30 sal.); Bricomarché (20 sal.), constructions Pothieux (20 sal.). Branges héberge la Maison de la volaille de Bresse, qui est la vitrine et le siège du Comité interprofessionnel de la volaille de Bresse (CIVB); port de plaisance sur la Seille.