Canton de la Fresnaye-sur-Chédouet

Fresnaye-sur-Chédouet (La)

970 hab. (Fresnayons), 3 141 ha dont 1 554 de bois, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l’arrondissement de Mamers, 15 km au NO de Mamers et 14 km à l’est d’Alençon. Le village est au pied de la forêt de Perseigne, côté nord, et la commune en inclut une grande partie; musée du vélo, atelier de plastiques du Moulage industriel de Perseigne (45 sal.). Le nom était seulement La Fresnaye avant 1894; le Chédouet est un minuscule ruisseau de 7 km. La commune avait 1 600 hab. en 1866 mais est descendue à 820 en 1936 et elle est restée ensuite à peu près à ce niveau; puis elle a augmenté de 110 hab. entre 1999 et 2009. Le village héberge le siège de la communauté de communes du Massif de Perseigne (6 communes, 2 300 hab.), la moins peuplée du département.

Le canton a 3 900 hab. (3 50 en 1999), 12 communes, 14 579 ha; il est limitrophe du département de l’Orne et bordé au nord par la haute vallée de la Sarthe; il englobe la plus grande partie du massif et de la forêt de Perseigne. Neufchâtel-en-Saosnois (980 Neufchâtellois, 2 341 ha dont 1 786 de bois), 11 km au sud du chef-lieu et 11 km ONO de Mamers, est une base d’excursions dans le massif; maison des Randonneurs avec hébergement et VTT; musée du Sabot; centre de soins de suite et réadaptation privé; restes de l’ancienne abbaye de Perseigne avec un long étang de barrage, et vallée d’Enfer dans la forêt. La commune a gagné 120 hab. depuis 1999.

Saint-Rigomer-des-Bois (420 Rigomérois, 1 753 ha dont 895 de bois), 8 km au SE d’Alençon à l’orée de la forêt, abrite le château classique et très symétrique de Coutilloles (18e s.). Elle semble au contraire avoir perdu 60 hab. depuis 1999. Aillières-Beauvoir (230 hab., 1 507 ha dont 745 de bois), 7 km NNO de Mamers, occupe la partie orientale du massif et en a le point culminant (341 m).