Canton d'Alby-sur-Chéran

Alby-sur-Chéran

1 700 hab. (Albygeois), 656 ha, chef-lieu de canton de Haute-Savoie dans l'arrondissement d'Annecy, 14 km au SO de la préfecture sur la N 201 et l'A 41 (échangeur). À mi-chemin d'Annecy et Aix-les-Bains, la commune a attiré des emplois de fabrication et de distribution: pâtes alimentaires du groupe belge Ter Beke (Di Pasto, 100 sal.), laboratoire de dermatologie Galderma (moitié à L'Oréal et moitié à Nestlé, 130 sal.), laboratoire d'hygiène et cosmétiques Prodene Klint (groupe Eva, 55 sal.); métallerie Viollet (60 sal.), compresseurs d'air Belair (35 sal.) et Cirrus (30 sal.), carrosserie de camions Curioz (30 sal.); meubles Tranchant (35 sal.), miroiterie Isomir (40 sal.); travaux publics Navet (55 sal.), installations électriques Seree (30 sal.); ingénierie Orem (55 sal.); une plate-forme logistique de produits laitiers CSD (Comptoir savoyard de distribution, 260 sal.) et les transports CSD (100 sal.) sont des émanations du groupe de distribution Carrefour.

Le village, qui figure parmi les «villages de charme», a une belle place triangulaire à arcades, une église moderne à vitraux d'art (1960), un collège public et un musée de la cordonnerie. Celui-ci rappelle l'ancienne spécialité de la commune, qui comptait 300 cordonniers vers 1880; une fonderie avait relayé le travail du cuir entre 1915 et 1984. La population de la commune était tombée à moins de 800 hab. autour de 1870, mais elle augmente sensiblement depuis; elle s'est accrue de 240 hab. entre 1999 et 2004. La dénomination «sur-Chéran» est de 1961. La communauté de communes du pays d'Alby-sur-Chéran correspond exactement au canton.

Le canton a 9 900 hab., 11 communes, 9 698 ha dont 2 943 de bois. Limitrophe du département de la Savoie, il atteint à l'est le sommet du Semnoz, et se situe ainsi aux trois quarts dans le parc régional des Bauges. Le territoire de Viuz-la-Chiésaz (1 040 Viulans, 1 391 ha dont 607 de bois), 3 km ESE d'Alby à 585 m, va ainsi jusqu'au Crêt de Châtillon (1 699 m); poursuivant sa progression récente, la commune a gagné 150 hab. de 1999 à 2004; elle n'en avait en tout que 340 dans les années 1960. Le finage de Gruffy (1 200 Grufféens, 1 444 ha dont 617 de bois), 5 km SSE d'Alby à 550 m, monte à 1 666 m et atteint au SE le Crêt de l'Aigle (1 646 m). Le village propose un musée d'histoire naturelle; le pont suspendu de l'Abîme a été lancé en 1888 sur le Chéran à la sortie des gorges, à 90 m au-dessus du torrent; chalet-refuge à 1 550 m sur le Semnoz. Gruffy n'avait que 500 hab. dans les années 1950, moitié moins que vers 1870, et a gagné 165 hab. de 1999 à 2004.

Cusy (1 300 Cuséens, 1 743 ha dont 702 de bois), 7 km au sud du chef-lieu à 550 m, envoie une queue sur la montagne de Bange (1 238 m), qui prolonge le Semnoz au-delà de la profonde cluse empruntée par le Chéran, et au fond de laquelle se cache le petit village d'Allèves; entre le pont de l'Abîme et un inévitable pont du Diable, se faufile une route vers Le Châtelard au cœur des Bauges. La commune, descendue de 1 500 hab. en 1861 à 720 hab. en 1975, est en croissance mais a dépassé son ancien maximum, gagnant plus de 300 hab. de 1999 à 2006 (+24%). Allèves (210 Aléviens, 881 ha dont 507 de bois), à 636 m, en plein milieu de la cluse du Chéran à travers le mont qui va du Semnoz au Revard, est dominée au nord par le site d'escalade des tours Saint-Jacques, chicots rocheux du Semnoz, et au sud par la montagne de Bange; sa population reprend un peu depuis le minimum de 1975 (170 hab.), gagnant 80 hab. de 1999 à 2006 (+30%); mais elle avait 430 hab. en 1861.