Canton de Buchy

Buchy

1 510 hab. (Buchois), 367 ha, chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans l’arrondissement de Rouen, 32 km au NE de la préfecture sur le plateau de Caux; gare et bifurcation ferroviaire à 3 km au NO; le village a des halles de bois du 16e siècle et un collège public; supermarché Carrefour (50 sal.), fabrique de lingerie Mod Passion (25 sal.), plomberie Lamperier Bilcei (50 sal.), traitement des eaux Sade (140 sal.). Buchy avait 800 hab. (sdc) de 1850 à 1950 puis sa population s’est légèrement étoffée depuis; elle a s'est accrue de 260 hab. entre 1999 et 2008. Buchy est le siège de la communauté de communes du Moulin-d’Écalles, qui réunit 26 communes (13 100 hab.).

Le canton a 10 600 hab. (9 200 en 1999), 21 communes, 15 813 ha dont 1 395 de bois; il est drainé vers le sud par de petits affluents de l’Andelle. Tout près de Buchy, 2 km à l’est, Bosc-Roger-sur-Buchy (750 Rogélois, 1 417 ha) propose à l’amateur un jardin de Valérianes; sa population a augmenté de 90 hab. après 1999. Bosc-Bordel (480 Bordelois, 1 195 ha), 4 km à l'est de Buchy, a une église classée des 13e et 16e s. à contreforts et porche original à pilastres sculptés; la commune a gagné 40 hab. après 1999. Bois-Héroult (170 Héroldiens, 659 ha), 5 km au sud-est de Buchy, a un château du 18e s. Bois-Guibert (250 Bois-Guibertais, 813 ha), 8 km au SE de Buchy, a gagné 60 hab. depuis 1999; c'est un village-rue où l’on visite le parc paysager du château, de 7 ha, avec expositions.

Blainville-Crevon (1 160 Blainvillais, 1 480 ha dont 200 de bois), 12 km SSO de Buchy, se distingue par une ancienne collégiale de style flamboyant, du 15e s., à damiers de grès et de silex, et des ruines d’un château fort en cours de restauration; c’est aussi le lieu de naissance du peintre Marcel Duchamp (1887-1968). Morgny-la-Pommeraye (1 050 Morinois, 648 ha), juste à l'ouest, conserve le château de Mondétour, du 18e s. sur base forte médiévale; la commune a gagné 150 hab. de 1999 à 2008. Catenay (740 Castenais, 588 ha), à l'est de Blainville, en a gagné 80 dans le même temps; elle a un château du 18e s. à Montlambert. Saint-Aignan-sur-Ry (300 Saint-Aignanais, 800 ha), 11 km au sud de Buchy, touche au sud à la vallée du Crevon et à la commune de Ry; charpentes Duthil (20 sal.). Rebets (140 Robatiens, 367 ha), 10 km SSE de Buchy, a une église classée du 12e s. à beau porche.

Estouteville-Écalles (480 Estoutevillois, 846 ha) est une commune à l’ouest de Buchy, qui inclut le hameau d’Écalles depuis une fusion de 1844, près d’un accès de l’autoroute A 28 à la limite du canton; une zone d’activités intercommunale a été ouverte près de cet accès. C’est ce lieu qui donne son nom à la communauté de communes; il a reçu une sculpture dite Éole, de 4,5 m de haut, évoquant un moulin à vent. La population communale a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008. Une gare est proche, au hameau de Saint-Aubin dans la commune de Vieux-Manoir (700 hab., 813 ha), qui a gagné 40 hab. dans le même temps et où se tient la jardinerie Depreaux (85 sal.). Sainte-Croix-sur-Buchy (690 hab., 1 380 ha), 3 km au sud du chef-lieu, conserve le manoir du Grand-Pré (17e et 18e s.) et une motte féodale (château du Grand-Besle); elle avait absorbé Les Authieux-sur-Buchy en 1825 et atteint 760 hab. en 1876, pour descendre à 440 en 1968; sa population augmente et s'est accrue de 140 hab. entre 1999 et 2008.