Canton d'Ault

Ault

1 800 hab. (Aultois), 599 ha, chef-lieu de canton de la Somme dans l'arrondissement d'Abbeville, 30 km à l'ouest de celle-ci. C'est la première (ou dernière) station balnéaire de la côte d'Albâtre: la falaise vive s'achève à Onival, hameau qui domine le site et où a été édifié un phare; au-delà, les Bas Champs précèdent la falaise morte, dont le relief s'abaisse assez vite vers la baie de Somme. Le centre est dans un vallon au pied d'Onival; 2 km au SO, la petite station du Bois-de-Cise, qui date aussi de la fin du 19e s. et a de belles villas anciennes, est également dans la commune où elle occupe une valleuse.

L'ensemble a un charme un peu désuet et de fréquentation modérée; conditionnement à façon des Comptoirs de Picardie (35 sal.). La commune a deux campings (200 places), un hôtel, et plus de 1 100 résidences secondaires (53% des logements). La population communale est à peu près stable depuis 1960, avec un léger maximum en 1975, au-dessus du niveau des années 1930 qui se tenait vers 1 600 hab.; mais elle a perdu 300 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 10 700 hab. (11 000 en 1999), 10 communes, 5 733 ha; limitrophe de la Seine-Maritime, il dispose de 11 km de littoral, depuis Mers-les-Bains au sud-ouest. Un parc industriel intercommunal et même interdépartemental a été édifié au Gros-Jacques, à la limite de la commune d’Eu et de celles de Béthencourt-sur-Mer (1 070 Béthencourtois, 295 ha) et Oust-Marest (670 Oustois, 580 ha), sur la route d’Eu à Abbeville et non loin de l’aéroport d’Eu-Mars-Le Tréport. Il a d’ailleurs donné son nom à la communauté de communes interrégionale du Gros-Jacques. À Béthencourt, dont le centre est à 5 km ESE d’Ault sur le plateau et dont le finage est loin de toucher à la mer, des établissements industriels relèvent des spécialités du Vimeu: robinetterie THG (Têtard-Haudiguez-Grisoni), 220 sal.; quincaillerie sanitaire Thiébault (45 sal.); traitements de surfaces Decayeux (25 sal.); la population communale a diminué depuis 1960 puis a repris 50 hab. de 1999 à 2008. Oust-Marest, qui est dans la vallée de la Bresle à moins de 3 km en amont d’Eu, a perdu 40 hab. dans le même temps; le village est le fief de la firme de serrurerie Fichet-Bauche, connue pour ses coffres forts, mais maintenant sous la coupe du suédois Assa Abloy (280 sal.); en outre, fonderie de cuivre Leclercq (35 sal.).

Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly (1 340 hab., 691 ha), 3 km au sud d’Ault, dont le nom était déjà établi en 1790, étire ses files de maisons sur plusieurs chemins ruraux et pousse une pointe jusqu’à la falaise au ras du Bois de Cise; l’usine Mega Verre (famille Duvauchelle) emploie 145 personnes au conditionnement et au contrôle de flacons de parfumerie et pharmacie, tandis que Capelle Injection (50 sal.) a une fonderie d’aluminium et zamak, absorbée en 2001 par Aluthea puis cédée à Bréa en 2009. Friaucourt (730 Friaucourtois, 416 ha), 3 km au SE d’Ault, a gagné 40 hab. de 1999 à 2008; viandes d’agneau et de porc Lagache (40 sal.).

La commune de Woignarue (820 hab., 1 651 ha), dont le village est à 3 km NE d’Ault sur le plateau, occupe tout le nord du canton, dont 4 km de littoral et la pointe méridionale des marais des Bas Champs, particulièrement humides dans ce secteur, autour du Hâble d’Ault, étang de 250 ha aux nombreux oiseaux, protégé par le Conservatoire du littoral; fonderie de cuivre et zamak Falsimagne (70 sal.). Sa population s'est accrue de 80 hab. entre 1999 et 2008. La commune a un grand camping (300 places) et 180 résidences secondaires (35% des logements); le hameau de Hautebut complète l'habitat au ras des Bas Champs.

La population du canton a décru de 1975 à 1990; elle compte 22% d’ouvriers et 36% retraités (en forte augmentation depuis 1999), à peine 60 exploitations agricoles professionnelles, qui sont surtout en céréales et fourrages; 4 400 emplois sont dans le canton, soit à peu près autant que le nombre d'actifs au travail. Au sud-est du canton, Méneslies (310 Ménesliens, 404 ha) et Yzengremer (600 hab., 340 ha) forment une seule file de maisons allongée sur 3 km sur le plateau. Yzengremer a une maison familiale rurale. Meneslies a reçu en 2008 un parc de 5 éoliennes Gamesa (4,25 MW) de la Compagnie du Vent, au quartier du Petit Terroir au nord du finage près de la grand-route (D 925, ex-N 25).

Zamak en Vimeu

Le zamak est un alliage de zinc, avec 3 à 4% d'aluminium et 1 à 2% de cuivre, parfois un peu de plomb ou de magnésium: il en existe plusieurs formules, et il est aussi parfois nommé mazak, selon une forme plus ancienne - le nom zamak, davantage utilisé aux États-Unis, est une marque déposée par la New Jersey Zinc Co., Mazak étant désormais plus connu comme marque japonaise de machines-outils… Les lettres de base ZAM sont mises pour zinc, aluminium, magnésium et l'autre A est pour alliage (alloy en anglais). Le zamak se prête particulièrement bien au moulage d'objets métalliques sous pression et par injection; il sert notamment à la fabrication de couverts, de boutons de portes, serrures et robinets et toutes sortes de pièces moulées comme les miniatures de voitures, dès le début des années 1930 (Dinky Toys, Solido, etc.). Le Vimeu en est un grand utilisateur.


Mers-les-Bains

3 350 hab. (Mersois), 539 ha, commune de la Somme dans le canton d’Ault, 7 km au SO d’Ault face au Tréport sur la rive droite de la Bresle. Le tourisme balnéaire a commencé à se manifester dans la première moitié du 19e siècle, mais la grande période d’urbanisation date des années 1890; il en est resté un surprenant quartier balnéaire «Belle époque», à présent sauvegardé. Le nom date de 1907 et a succédé à Mers-lez-Tréport puis Mers-sur-Mer. La population, qui avait crû de 1 200 hab. en 1900 à 3 000 en 1935 et plus de 4 000 après-guerre, décline depuis son maximum de 1975 (4 600 hab.), perdant encore 120 hab. entre 1999 et 2008.

La ville a un petit casino, refait en 1958, et un collège public; hypermarché Auchan de 250 emplois. La grande affaire est la verrerie Saint-Gobain-Desjonquères (SGD), qui emploie 1 200 personnes à la confection de flacons pour la parfumerie et la pharmacie, et serait la plus grande du monde dans le genre; la société vient de l'absorption de la firme locale Desjonquères, née au 19e s., par Saint-Gobain Emballages en 1971; mais elle a été vendue au fonds Sagard en 2007, qui l'a revendue au fonds californien Oaktree en 2010. Mers a trois hôtels (90 chambres), un camping (130 places) et plus de 1 000 résidences secondaires sur environ3 000 logements.