Canton de Montdidier

Montdidier

6 200 hab. (Montdidiériens), 1 258 ha, sous-préfecture de la Somme, 44 km au SE d’Amiens dans la vallée des Trois Doms, affluent de gauche de l’Avre. Montdidier a un hôtel de ville à beffroi des années 1920 et conserve le vieux portail flamboyant de l’église, reconstruite après 1920; centre hospitalier (110 lits), un collège et deux lycées publics dont un professionnel, un collège privé, supermarchés Leclerc (100 sal.) et Simply (55 sal.); aquariums de l’Aquaclub, gare, aérodrome au nord de la ville (code LFAR), avec aéroclub et piste en herbe de 750 m, dans la commune de Fignières. Le parc éolien du Moulin à Cheval, de 4 machines Vestas (8 MW), a été ouvert en 2005 en régie communale. On célèbre modérément dans la ville la naissance de Parmentier (1737-1813), par une plaque et une statue.

Le paysage industriel est éparpillé, depuis la liquidation en 2007 de la principale fabrique Picardie Plasturgie (210 sal.), avatar de Delsey, au groupe belge Kipling. Les moins petits ateliers sont ceux de Simop (Blaise, 45 sal., emballages plastiques, groupe Bafex), PDC (Protection Décoration Conditionnement, 30 sal., machines à emballer), PSI (chaudronnerie, 30 sal.), Berger (20 sal., câbles d’acier), Lemaître (menuiserie, 20 sal.); siège des céréales alimentaires Dailycer (40 sal.); négoce de matériel agricole Monory (35 sal.). La population communale poursuivait une croissance entamée après le minimum de 1936 (4 300 hab.), mais elle aurait perdu 300 hab. entre 1999 et 2008. Le maire est Catherine Le Tyrant, socialiste, infirmière. L’arrondissement a 54 400 hab. (51 600 en 1999), 5 cantons, 132 communes, 91 625 ha.

Le canton a 12 300 hab. (12 000 en 1999), 34 communes, 21 366 ha; il est limitrophe de l’Oise et forme la communauté de communes du canton de Montdidier. Le plateau y est un peu accidenté par la vallée encaissée de l’Avre, au nord, et de son affluent de gauche le ruisseau des Trois Doms au centre. Fignières (140 Fignièrois, 660 ha), 4 km NNE de Montdidier, héberge son aérodrome. Au nord de Montdidier à 7 km, Davenescourt (500 hab., 1 173 ha dont 239 de bois) a une église classée et un beau château de pierre, avec jardin botanique (dit À fleur d’O…) en terrasse et plan d’eau, qui a la particularité d’avoir été construit pendant la Révolution. Becquigny (110 hab., 604 ha), Warsy (120 Warsysiens, 298 ha) et Guerbigny (260 Guerlotins, 827 ha dont 219 de bois) sont en amont de Davenescourt dans la vallée de l'Avre; Becquigny et Guerbigny ont chacune une église classée (13e s.), Warsy un château.

À Faverolles (160 hab., 670 ha), 4 km à l’est de Montdidier, sont une ancienne fabrique de granulés et poudres Banania et Benco, rachetée en 2003 à Unilever par le groupe français Nutrimaine et devenue plate-forme de distribution (50 sal.), et une grosse usine de céréales pour petits déjeuners (Dailycer, 360 sal.), au groupe néerlandais Wessanen, avec siège et conditionnement à Montdidier (50 sal.). Piennes-Onvillers (350 Piennois, 1 229 ha), 3 km au sud-est de Faverolles, a une église classée; la commune résulte d'une fusion de 1972; Onvillers est à 3 km au sud-est de Piennes et avait alors 80 hab.; Piennes s'est longtemps nommée Mesviller dit Piennes. Le village-rue de Rollot (740 Rollotois, 1 200 ha), étiré le long de la route d’Amiens à Compiègne à 10 km SE de Montdidier, est le plus méridional du département de la Somme, et s'est accru de 100 hab. entre 1999 et 2008; on y voit un buste d’Antoine Galland, le premier traducteur des Contes des Mille et une Nuits, né à Rollot en 1646.

Fontaine-sous-Montdidier (130 Fontainois, 903 ha), 4 km à l’ouest de la ville, a une entreprise d’aviculture du groupe Matines (Sicadap, 70 sal.); sa voisine Mesnil-Saint-Georges (180 Mesnilois, 604 ha), au sud, se distingue par une grosse ferme employant 25 personnes. Hargicourt (380 Hargicourtois, 519 ha), 9 km NNO de Montdidier au confluent de l'Avre et des Trois Doms, rive gauche, accueille sur le plateau à l'ouest deux parcs de 2 et 6 éoliennes Enercon installés en 2008 (16 MW) pour Innovent et Ventis.