Canton de Saint-Valery-sur-Somme

Saint-Valery-sur-Somme

2 820 hab. (Valéricains), 1 050 ha, chef-lieu de canton de la Somme dans l'arrondissement d'Abbeville, sur la rive sud de la baie de Somme à 19 km NO d'Abbeville. Son nom lui vient d'une abbaye fondée par Walrik (on écrit aussi Gualaric) vers 611, mais il y aurait eu auparavant un port nommé Leuconaus; elle fut la place forte de la baie de Somme, à l'endroit même où le plateau du Vimeu touche le rivage. On y distingue encore une ville haute, avec des restes de fortifications, portes et tours, et une ville basse, où se trouvent les ports et les équipements balnéaires, et en aval un quartier des marins aux petites maisons serrées.

Le canal maritime d'Abbeville commence juste à l'est de la ville, qui a un port de plaisance de 250 anneaux, un ancien entrepôt des sels, l'herbarium des remparts dans la ville haute, un musée de Picardie, un chemin de fer touristique avec locomotives à vapeur, du Crotoy à Cayeux. Il ne reste de l'abbaye que quelques murs d'une propriété privée.

Petit centre tertiaire, le bourg a un collège public, un hôpital local (40 lits); une serrurerie et métallerie d’aluminium (Delmerle, 35 sal.), un Intermarché (40 sal.); restaurant La Terrasse (25 sal.). La commune enregistre 7 hôtels (180 chambres) dont un de luxe, deux campings (290 places) dont un de luxe (260 places), 500 résidences secondaires sur un total de 1 850 logements (27%). Sa population n’a pourtant pas cessé de diminuer depuis le milieu du 19e siècle, où elle avait atteint 3 700 hab.; mais elle a repris 80 hab. depuis 1999. La ville est le siège de la communauté de communes Baie de Somme Sud (13 communes, 12 300 hab.).

Le canton a 12 000 hab. (11 300 en 1999), 12 communes, 14 631 ha; il s’étend sur le plateau du Vimeu au sud de la baie de Somme; à l’est, il inclut la basse vallée de la Somme sur 8 km en aval d’Abbeville; sa population décline encore. Boismont (470 hab., 1 557 ha), 6 km ESE du chef-lieu au bord de la plaine de la Somme, touche à Saint-Valery par le hameau de Pichefalise et a un supermarché Carrefour (45 sal.) au bord de la D 940. Pendé (1 150 hab., 1 643 ha), 5 km au sud-ouest du chef-lieu, accueille le conditionnement à façon Cap Énergie-les Ateliers de la Baie (45 sal.), et la discothèque Le France (25 sal.); Pendé a gagné 150 hab. depuis 1999.

Arrest (880 Arrestois, 1 115 ha), 7 km au sud de Saint-Valéry, participe au Vimeu industriel par la robinetterie Comap-Aquatis (35 sal.), ex-Morel au groupe néerlandais Aalberts, et par les décolletages Fauquet (90 sal.) et Dumont (25 sal.); elle a perdu 40 hab. depuis 1999. Saint-Blimont (960 Saint-Blimontois, 663 ha), à 10 km SSO de Saint-Valéry et à 4 km seulement au nord de Friville-Escarbotin, est un autre foyer industriel du Vimeu où s’activent la métallerie Deny-Fontaine (150 sal., barrières et contrôles d’accès, groupe Securidev) et le décolletage Moreau (20 sal.).

De Lanchères (1 020 Lanchérois, 1 639 ha), dont le village est sur le plateau à 8 km SO du chef-lieu, dépend la Maison de l’oiseau, écomusée apprécié dans les Bas-Champs à l’est de Cayeux; la commune, très étirée du nord au sud, a une petite fraction de la côte de la baie de Somme à l’abri de la pointe du Hourdel, et au SO les restes d’un château dans les Bas-Champs; ambulances Derlahaye (35 sal.), deux campings (220 places), 250 résidences secondaires (38% du parc); Lanchères a gagné 170 hab. de 1999 à 2008. Toute la côte de la Manche dans le canton relève de Cayeux-sur-Mer.


Cayeux-sur-Mer

2 930 hab. (Cayolais), 2 629 ha, commune de la Somme dans le canton de Saint-Valery-sur-Somme, 13 km à l'ouest du chef-lieu. Le nom était Cayeux tout court avant 1870. La commune occupe 12 km de rivage maritime, entre la pointe du Hourdel et le Hable d'Ault. Le village s'est établi sur le cordon de galets qui prolonge la côte à falaises, et qui tend à se déplacer vers le nord-est sous l'effet de la dérive littorale, comme le montre la forme recourbée de la pointe du Hourdel à l'entrée de la baie de Somme. Le hameau de pêcheurs du Hourdel y a trouvé un abri commode; détruit pendant la dernière guerre, il a été rénové et fournit poissons plats et crevettes grises. Le cordon a provoqué l'envasement des Bas-Champs, l'ensemble formant une avancée de la côte appuyée sur la falaise, maintenant «morte», qui aboutit à Saint-Valery. Le canal de Cayeux draine une partie de ces Bas-Champs vers le Hourdel.

Cayeux est une assez active station balnéaire, considérée comme station climatique; elle fut complétée à la fin du 19e siècle par le lotissement balnéaire de Brighton, au nord, qui lui donna un cachet de luxe et d'anglomanie. Elle a ses «planches», comme Deauville, qui permettent de cheminer sur les galets et sont bordées de 600 cabines; un petit casino indépendant, 142e de France par le produit des jeux (Cayeux Loisirs, 25 sal.). La commune a deux petits hôtels, 5 campings (920 places en tout), 2 400 résidences secondaires (62% du parc de logements.

Elle accueille aussi un institut médico-éducatif, et quelques petites entreprises de moins de 20 emplois, plus deux qui sont spécialisées dans l’exploitation des galets pour la silice Silmer (40 sal.) et Delarue (25 sal.); supermarché Carrefour (55 sal.). La population communale avait atteint 3 700 hab. dans les années 1900; elle a baissé depuis, avec quelques légères fluctuations depuis 1960 autour du niveau actuel, puis a gagné 120 hab. après 1999. La Compagnie du Vent a un vaste projet de parc éolien des Deux Côtes, qui comporterait 156 éoliennes à 14 km au large de la côte, de Criel à Cayeux.