Canton de Gaillac

Gaillac

13 500 hab. (Gaillacois) dont 300 à part, 5 093 ha dont 301 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l'arrondissement d'Albi, 22 km à l'ouest de la préfecture sur la rive droite du Tarn. Associée à l'origine à une abbaye fondée en 972, la ville ancienne dessine un demi-cercle, appuyé en son diamètre sur la rive du Tarn. Le centre-ville a conservé des maisons bourgeoises, l'hôtel de ville est sur les boulevards; musée de l'abbaye et du compagnonnage, musée d'histoire naturelle Philadelphe Thomas; au sud, grand parc et château de Foucaud (1637) avec le musée des beaux-arts; château d'Hutaud avec parc. La ville a un centre hospitalier (30 lits), un collège et un lycée publics et autant pour le privé.

Outre ses fonctions de chef-lieu local, Gaillac a bénéficié de la renommée que son vignoble a lentement acquise, en dépit d'une éclipse due aux mauvais choix de replantation d'après phylloxéra; la commune elle-même est d'ailleurs la mieux dotée en vignes du Tarn, avec 1 167 ha. Elle accueille une usine de pharmacie (240 sal.) et un institut de recherche (80 sal.) du groupe Pierre Fabre, l’usine de plastiques Alphacan (160 sal.), quelques ateliers en mécanique (Bessède et Dupleix, 20 sal.), bois (meubles Delmas, 45 s.; palettes Pal France, 35 sal.); constructions Bulditec (30 sal.), nettoyage Ménage Service (20 sal.). Gaillac a un centre Leclerc de 230 salariés et des magasins Brico Dépôt (70 sal.), Intermarché (40 sal.), Leader Price (20 sal.), vente sur catalogue Full Tech (25 sal.); aide à domicile Qual&Vie (25 sal.); autocars Coulom (Gaillac Tourisme, 55 sal.), transports Rizzo (120 sal.).

Un aérodrome (code LFDG) est installé au SO de la ville et dispose d’une piste bitumée de 1 500 m et d’un petit aéroport; aéroclub depuis 1932, formation et entraînement, vols de nuit. Gaillac est le siège du pays Nord-Ouest du Tarn dit aussi Vignoble gaillacois, Bastides et Val Dadou (61 000 hab., 1 193 km2). La commune a dépassé les 8 000 hab. dès 1836 puis s’est un peu dépeuplée (7 000 hab. en 1926) avant de croître à nouveau, assez régulièrement; elle a augmenté de 2 000 hab. entre 1999 et 2009. La majorité municipale était à droite jusqu'en 1995. Le maire est Michèle Rieux, socialiste, conseillère générale.

Le canton, en forte croissance démographique, a 22 700 hab. (18 600 en 1999), 12 communes, 19 590 ha dont 1 195 de bois. Tout au nord dans les collines de la Vère, Cestayrols (500 Cestayrolais, 1 703 ha), 13 km au NE de Gaillac, a une église fortifiée du 14e s. au Roumanou, un clocher à flèche du 16e s. à Lincargue au sud; la commune cultive 290 ha de vignes. Senouillac (1 080 Senouillacois, 1 501 ha), sur le rebord des collines dominant la plaine du Tarn, se signale par le château de Mauriac (15e s.) et par la grande surface de son vignoble (526 ha, 3e du Tarn); bifurcation ferroviaire au pied du village, vers Albi et vers Villefranche-de-Rouergue et Capdenac. Cestayrols n'a gagné que 40 hab. de 1999 à 2009, mais Senouillac 220 (+26%).

Labastide-de-Lévis (990 Bastidois, 1 429 ha dont 121 de vignes), née d’une bastide précoce (12e s.), est dans la plaine à 10 km ENE de Gaillac; elle est marquée par la présence et le rayonnement de sa cave coopérative, qui emploie 50 personnes et traite annuellement 90 000 hl dont 6 millions de cols en AOC et vin de pays, avec 300 coopérateurs et 1 500 ha de vignes; bétons Hermet (40 sal.). Sa population augmente un peu depuis les 650 hab. de 1950; elle a gagné 110 hab. de 1999 à 2009.

Rivières (920 Riviérois, 957 ha), à 6 km en amont de Gaillac sur la même rive du Tarn, est le site d’un barrage construit en 1951, haut de 23 m et retenant un lac de 306 ha et 26 Mm3, étiré sur plusieurs kilomètres; centre de recherches biologiques de la RAGT (40 sal.); elle a 190 hab. de plus qu'en 1999 (+26%). À Lagrave (1 820 Lagravois, 946 ha dont 128 de vignes), qui est proche du lac un peu en amont et sur l’autre rive, a été fouillé le site archéologique mérovingien de Sainte-Sigolène; la croissance de la population est sensible depuis 1975 (630 hab.) et s'est élevée à 550 hab. (+43%) entre 1999 et 2009; menuiserie Ideal PVC (25 sal.).

Montans (1 360 Montanais, 3 243 ha dont 248 de bois), 4 km SSO de Gaillac au bord du Tarn sur la rive gauche, est l’une des principales communes viticoles du Tarn (314 ha) et s’est mise à croître après une longue phase de recul: elle avait près de 1 600 hab. en 1846; elle a gagné 270 hab. de 1999 à 2009 (+25%); musée archéologique dit Archéosite; transports Maurel (50 sal.) et Crouzet (50 sal.), travaux publics Agri Environnement (35 sal.) et Bousquet (25 sal.). Brens a plus de 2 000 hab.

Le vignoble de Gaillac

Gaillac bénéficie d'une AOC pour les blancs depuis 1938, à base de mauzac, len de l'el et quelques traces d'ondenc, complétés plus récemment par des sauvignons et muscadelles; l'AOC pour les rouges et rosés est plus récente (1970); la base locale est en duras et en brancol (fer servadou), mais les plants de syrah deviennent prépondérants, avec des gamay depuis 2000. L'aire est divisée entre les terroirs du pays Cordais au nord, des Côtes au centre et de Rive gauche au sud. Trois caves coopératives assurent plus de la moitié de la production: Labastide-de-Lévis, Rabastens et Técou. Une bouteille particulière, galbée, identifie les vins de Gaillac, dont le volume de production est de l'ordre de 100 000 hl/an en rouges et rosés et 30 000 en blancs. Le vignoble occupe plus de 10 000 ha, mais 1 700 seulement sont en AOC, dont 30% en blancs. Plus de 2 500 viticulteurs sont vendeurs, dont environ 500 en AOC. Une surappellation gaillac premières-côtes a été admise en 1984 pour onze communes.


Brens

2 220 hab. (Brensois), 2 279 ha dont 214 de vignes, commune du département du Tarn dans le canton de Gaillac, sur la rive gauche du Tarn face au chef-lieu, dont elle est l’unique banlieue et dont elle tient le gros échangeur avec l’A 68; centre de formation et de promotion des maisons familiales rurales; production d'électricité EDF ENR Solaire (35 sal.); travaux publics Laclau (50 sal.), Albert Nettoyage (20 sal.). La population était stable depuis 1975, mais elle a crû de 500 hab. (+28%) entre 1999 et 2009.