Canton de Graulhet

Graulhet

12 400 hab. (Graulhetois) dont 270 à part, 5 675 ha dont 577 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement de Castres, 31 km au NO de celle-ci, 25 km au SO d’Albi, dans la vallée du Dadou, affluent de l’Agout. Ville ancienne, Graulhet a reçu un nouvel élan quand Mazamet s’est mis à partir de 1851 à importer des peaux de moutons à délainer: la peau elle-même pouvait être valorisée par la mégisserie, et Graulhet sut saisir l’occasion en utilisant les eaux du Dadou, multipliant les ateliers et se faisant en ce domaine une solide réputation. Il ne reste cependant que de petites fabriques, dont Joqueviel et Cathala (35 sal.), Vrécuir (30 sal.), Fourès (25 sal.), Sofacuir (20 sal.), et une Maison des métiers du cuir.

La principale industrie est une fabrique de produits chimiques et gélatines Weishardt (200 sal.), installée dans les années 1930 à partir de Dijon pour utiliser la même matière première et assortie d'un négoce de 60 sal.; en outre, fabrique de produits chimiques pour cuir K. J. Quinn (40 sal.). Travaillent aussi à Graulhet une imprimerie Escourbiac (40 sal.), un atelier de mécanique Mecaform (30 sal.) et de meubles Sofema (45 sal.), des fabriques de bétons KPI (160 sal.), Malié (85 sal.) et Midi Préfa (25 sal.); constructions Pailhé (80 sal.), plâtrerie Massoutier (60 sal.), travaux publics STPR (20 sal.), recyclage de déchets Atemax (30 sal.).

La ville a un centre Leclerc (110 sal.) et un Intermarché (45 sal.); organisation de spectacles SED (45 sal.), transports par cars des Courriers de la Garonne (20 sal.). Elle conserve un vieux pont, des maisons à colombage et des jardins sous le château de Grins et bénéficie du petit lac de Miquelou (8 ha). Elle a un hôpital-maison de retraite (18 lits médicaux), un collège public, un aérodrome (code LFCQ) avec piste de 950 m et aéroclub, ULM et vol à voile. Le nom se prononce comme Grauliet et non Graulé… Le maire est Claude Fita, socialiste. La commune avait 5 000 hab. en 1830, 8 400 en 1906 et sa population a augmenté jusqu’à 14 100 (sdc) en 1975, mais baisse depuis; elle a diminué de 600 hab; entre 1999 et 2009.

Le canton a 16 400 hab., 7 communes, 13 218 ha dont 1 751 de bois; il s’étend de part et d’autre de la vallée du Dadou. Busque (750 Busquois, 838 ha) est une commune d’habitat dispersé au nord de Graulhet, en croissance depuis les 240 hab. de 1962: elle a augmenté de 150 hab. (un quart) depuis 1999. Puybegon (590 Puybegonnais, 1 901 ha dont 319 de bois), 9 km ONO de Graulhet, a gagné 90 hab. dans le même temps; elle est le siège de la grande communauté de communes Tarn et Dadou, qui inclut Graulhet et Gaillac.

Briatexte (1 930 Briatextois, 1 500 ha dont 210 de bois), 7 km à l’ouest de Graulhet sur la rive gauche du Dadou, est une bastide de 1287 au plan en damier; elle conserve deux établissements notables: la bonneterie Guille (articles chaussants en maille, 250 sal.), la Nouvelle Pelleterie Française Rial (50 sal.) et la maroquinerie Kiplay (Ph. Serres, 30 sal.); travaux publics Occitane (25 sal.). La bourgade a crû depuis les 1 100 hab. des années 1930, mais subit une récession récente des activités dans les biens de consommation; elle a néanmoins gagné 220 hab. entre 1999 et 2009.