Canton de Puylaurens

Puylaurens

3 200 hab. (Puylaurentais), 8 182 ha dont 815 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement de Castres, 22 km à l’ouest de Castres sur la route de Toulouse (N 126). La bourgade est perchée sur une butte de la côte du Lauragais, d’où l’on domine la plaine de Castres-Revel. Elle reçut en 1660 l’Académie protestante de Montauban et devint alors un actif foyer d’enseignement. Elle est aujourd’hui surtout une ville de marché, et de résidence pour des travailleurs du bassin de Castres.

Elle offre un collège public, une zone artisanale avec ateliers agro-alimentaires: abattoirs (25 sal.), deux petits ateliers de viandes et une découpe de volailles; en outre, une petite fabrique de moules pour plasturgie; tous ces ateliers ont une vingtaine de salariés chacun. Puylaurens a eu plus de 6 000 hab. de 1809 à 1851 et sa population a ensuite lentement décliné jusque vers 1975, puis s’est stabilisée; elle a augmenté de 350 hab. entre 1999 et 2009. Le bourg est le siège de la communauté de communes du pays de Cocagne (11 communes, 5 000 hab.).

Le canton, limitrophe de la Haute-Garonne au sud, a 7 600 hab. (6 200 en 1999), 10 communes, 15 748 ha dont 1 112 de bois; il touche au nord la vallée de l’Agout; sa moitié septentrionale est dans les collines du Terrefort, qui font vers l’est une nette avancée, à la faveur d’une ondulation synclinale; sa moitié sud est dans la plaine, qui est drainée vers l’est par le Sor. Ses communes sot touchées par la croissance toulousaine. À Palleville (480 Pallevillois dont 60 à part, 644 ha), 10 km au sud de Puylaurens, château renaissance des Touzeilles, à trois tours et en brique, avec un curieux château d’eau, et une maison pour enfants en difficulté (la Landelle); la commune a gagné 140 hab. (+41%) de 1999 à 2009.

À 3 km au nord se trouve le village de Blan (1 030 Blannais, 1 330 ha) dont la commune abrite à l’extrême sud, à la limite départementale, le château de las Cazes, où naquit en 1766 le compagnon et mémorialiste de Napoléon, dont le nom est plus souvent écrit Las Cases. La population de Blan augmente depuis le minimum de 1962 (410 hab.); elle s’est accrue de 270 hab. entre 1999 et 2009 (+36%). Lescout (570 Lescoutois, 672 ha), 9 km SE de Puylaurens au bord du Sor, s'orne du château du Gua de 1728; elle a 150 hab. de plus qu'en 1999 (+36%).

Cambounet-sur-le-Sor (840 Cambounetois, 765 ha), 11 km à l’est du chef-lieu, est dans la plaine de Castres et forme une excroissance du canton entre ceux du Vielmur et de Dourgne, voisinant ainsi avec la commune de Saïx et participant à sa base de loisirs Dicosa; grande usine des laboratoires Pierre Fabre (Dermatolog, 460 sal.), partagée avec Soual; bétons Pac (50 sal.). La commune était Cambounet tout court jusqu’en 1902; sa population augmente aussi depuis le minimum de 1954 (310 hab.) et s’est accrue de 190 hab. entre 1999 et 2005, soit +29%.