Canton de Saint-Paul-Cap-de-Joux

Saint-Paul-Cap-de-Joux

1 080 hab. (Saint-Paulais), 1 701 ha dont 204 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement de Castres, 24 km ONO de celle-ci sur la rive gauche de l’Agout et la route de Montauban. Elle était seulement Saint-Paul jusqu’en 1891 et a eu 1 200 hab. entre 1830 et 1880 puis s’est un peu dépeuplée, mais elle a regagné une centaine d'habitants de 1999 à 2009; négoce de fruits et légumes Colombier (50 sal.); le château Haut a un jardin d’agrément.

Le canton a 4 400 hab. (3 700 en 1999), 10 communes, 14 098 ha dont 1 897 de bois; il est traversé par la vallée de l’Agout. Juste en face du chef-lieu sur la rive droite, Damiatte (960 Damiattois, 3 178 ha dont 835 de bois) est une bastide de 1295, au plan très régulier, qui porte le nom de l'égyptienne Damiette, bien connue au temps des croisades. Elle fait avec Saint-Paul une seule agglomération et dispose de la gare; briqueterie Imerys (50 sal.); la population a diminué de moitié depuis le milieu du 19e s., mais a repris un peu récemment: +180 hab. de 1999 à 2009 (+23%).

Fiac (880 Fiacois, 2 500 ha dont 253 de bois), à 8 km ONO de Saint-Paul et 7 km à l’est de Lavaur, occupe une large part des collines du Vaurais au nord de l’Agout; elle y compta jusqu’à 1 500 hab., avant de se dépeupler; mais repris 170 hab. de 1999 à 2009 (+24%); golf à 5 km SE du village dans la plaine, négoce agricole de la RAGT (20 sal.). Magrin (140 Magrinois, 807 ha), 7 km au SO de Saint-Paul, est connue pour son château des 13e et 16e s., assez austère d’allure mais associé à un ancien moulin pastelier et qui propose spectacles et expositions sur le pastel.