Canton de Vaour

Vaour

320 hab. (Vaourais), 1 412 ha dont 731 de bois, chef-lieu de canton du département du Tarn dans l’arrondissement d’Albi, 39 km au NO de la préfecture, dans les collines calcaires au nord de la Grésigne; restes d’une commanderie de templiers, festival estival. La commune a eu un peu plus de 600 hab. au 19e s.; après un long déclin, elle a repris 60 hab. de 1999 à 2009 (+23%). Elle est le siège de la communauté de communes du Causse nord-ouest du Tarn (7 communes, 1 400 hab.).

Le canton a 1 600 hab., 9 communes, 13 565 ha dont 6 816 de bois; il s’étire d’ouest en est, entre gorges de l’Aveyron et Grésigne. À l’est au bord du Cérou, Marnaves (80 Marnavois, 1 029 ha dont 423 de bois), qui est à 7 km au NO de Cordes-sur-Ciel, s’orne du château de la Prune (16e s.). Milhars (270 Milharsois, 1 628 ha dont 692 de bois) en aval, près du confluent du Cérou et de l’Aveyron, a des restes de remparts et un parc de loisirs; sur les hauteurs de Milhars et Marnaves, quatre éoliennes ont été installées en 2005 (6 MW).

La partie occidentale du canton est traversée par les gorges de l’Aveyron dans la commune de Penne (570 Pennois, 6 404 ha dont 3 763 de bois); le vieux village, sur le versant gauche de l’Aveyron, est un des beaux sites très appréciés du pourtour de la Grésigne, et figure parmi les «villages de charme»; il conserve les restes de l’ancien château féodal. De l’autre côté des gorges, le causse prolonge celui de Caylus; grotte de la Madeleine; sur le plateau, monument aux morts de la Résistance (maquis d’Ornano). Penne a eu jusqu’à 2 400 hab. en 1831 et s’est dépeuplée jusqu’aux années 1950; elle a augmenté de 40 hab. depuis 1999; elle a 250 résidences secondaires (46% des logements).