Canton de Lafrançaise

Lafrançaise

2 930 hab. (Lafrançaisains), 5 082 ha dont 944 de bois, chef-lieu de canton du Tarn-et-Garonne dans l’arrondissement de Montauban, 18 km au NO de la préfecture. Le bourg est perché au-dessus du coteau du Tarn; son nom et son plan sont ceux d’une bastide royale de 1274. Une «vallée des loisirs» a été aménagée avec un plan d’eau tout près du bourg: Lafrançaise est «station verte de vacances».

Au nord, se voient les restes d’une ancienne abbaye dans la vallée du Lemboulas; au sud, la commune s’étend dans la plaine jusqu’au confluent du Tarn et de l’Aveyron; cultures fruitières et maraîchères, 90 ha de vignes, négoce de fruits et légumes Les Jardins de Lafrançaise (40 sal.), entreprise d’électricité industrielle Fauché (260 sal.), peinture industrelle Triotech (40 sal.), génie climatique Mispouille (75 sal.); un collège public. La population communale a varié entre 3 900 hab. (vers 1850) et 2 300 (1954); elle a gagné 170 hab. entre 1999 et 2009. Lafrançaise abrite à la Maison de l’Intercommunalité les sièges du pays Montalbanais et de la communauté de communes du Sud-Quercy de Lafrançaise, qui groupe 7 communes (6 700 hab., 17 800 ha).

Le canton a 5 100 hab. (4 500 en 1999), 4 communes, 9 535 ha dont 2 026 de bois; il s’étend d’ouest en est sur les coteaux du Bas-Quercy, juste au-dessus de la basse plaine de l’Aveyron. La principale commune rurale est L’Honor-de-Cos (1 620 Honorois, 3 207 ha dont 823 de bois), d’habitat entièrement dispersé dans les collines à l’est du canton, qui cultive 87 ha de vignes; emballages Lapeyre (20 sal.). Son territoire atteint la rive droite de l’Aveyron, au pied des collines, au hameau de Loubéjac; la commune a presque autant d’habitants qu’au 19e s. et croît même lentement depuis le creux des années 1930 (1 100 hab.); elle a augmenté de 270 hab. entre 1999 et 2009.

Les deux autres communes sont Piquecos (390 Piquecosois, 779 ha) et Montastruc (280 Montastrucois, 467 ha), à 9 et 7 km ESE de Lafrançaise, accrochées au talus qui domine la plaine et qui ont respectivement gagné 100 et 60 hab. de 1999 à 2009.