Canton de Verdun-sur-Garonne

Verdun-sur-Garonne

4 200 hab. (Verdunois), 3 626 ha dont 421 de bois, chef-lieu de canton du Tarn-et-Garonne dans l’arrondissement de Montauban, 22 km au SO de Montauban et 34 km au NNO de Toulouse. Le bourg, simplement Verdun jusqu’en 1892, est sur le rebord de la terrasse qui domine la Garonne; il a des restes de fortifications, une tour de l’Horloge, quelques maisons anciennes, certaines à colombage, les commerces de base et une médiathèque; festival de spectacles de rue en mai; magasins Intermarché (25 sal.) et Super-U (28 sal.). Le finage de Verdun déborde largement sur la rive droite de la Garonne. La population communale était de 4 200 hab. dans les années 1830, moins de 2 000 un siècle après, et augmente depuis et s'est accrue de 1 100 hab. entre 1999 et 2009 (+35%).

Le canton a 9 800 hab. (7 200 en 1999), 9 communes, 20 392 ha dont 2 617 de bois; il s’étend sur les terrasses à l’ouest du fleuve et atteint au-delà les collines de Lomagne. Aucamville (1 030 hab., 2 291 ha) est à 6 km au sud de Verdun et 7 km au NO de Grenade-sur-Garonne et la commune la plus méridionale du canton; église inscrite du 13e s. Son territoire est traversé par la vallée du Marguestaud et atteint à l'est la basse plaine de la Garonne mais non le fleuve; le château de Nolet, tout au sud-est, est à la tête d'un grand domaine qui s'est distingué à l'origine des transformations agricoles des campagnes toulousaines, notament par ses vergers de pommiers.

Bouillac (570 Bouillacois, 3 045 ha dont 520 de bois), au bord du ruisseau de Nadesse, 11 km à l’ouest de Verdun, fut le siège de la puissante abbaye cistercienne de Grand-Selve, disparue pendant la Révolution mais dont une partie du trésor est conservé dans l’église; la commune a 120 hab. de plus qu'en 1999 (+27%)., et propose une ferme-musée.

Mas-Grenier (1 130 Maséens, 2 466 ha dont 360 de bois), 6 km NNO de Verdun au bord de la Garonne, a une belle halle de brique du 17e siècle refaite au 19e, et non loin en amont les restes discrets d’une abbaye bénédictine de 940, encore occupés par quelques moniales; la population communale a bien diminué de 1836 (1 620 hab.) à 1982 (820 hab.); mais elle a augmenté de 190 hab. entre 1999 et 2009; agriculture et semences Tourneur (20 sal.).

Saint-Sardos (890 Saint-Sardossiens, 2 656 ha dont 207 de bois), 6 km ONO de Mas-Grenier, a des maisons renaissance et un lac collinaire avec base de loisirs (le Boulet); une tradition viticole, apparemment lancée par l’abbaye de Grand-Selve, soutient une grosse cave coopérative, créée en 1955, qui a obtenu une appellation vdqs en 2000, pour 248 ha (syrah et tannat dominants, plus cabernet franc, merlot et sauvignon). La commune a eu 1 200 hab. dans les années 1820-1830; sa population a stagné après 1965, mais vient d'augmenter de 320 hab. (+56%) de 1999 à 2009.

Bourret (790 Bourretois, 1 648 ha dont 270 de bois), au nord du canton à 7 km de Verdun, est au confluent de la Garonne et de la Tessonne et conserve un ancien pont suspendu classé; matériel informatique Pro Empties (30 sal.). Elle a gagné 230 hab. de 1999 à 2009, exactement une moitié… La communauté de communes du pays de Garonne et Gascogne correspond au canton.