Canton de l'Hermenault

Hermenault (L')

860 hab. (Hermenaultais), 1 142 ha dont 381 de bois, chef-lieu de canton de la Vendée dans l'arrondissement de Fontenay-le-Comte, 12 km au NO de Fontenay au bord de la Longèves, affluent de la Vendée; château épiscopal du 18e s., château des Moulières (16e-17e s.). La commune n'a jamais été très peuplée et sa population a relativement peu varié depuis 50 ans, avec une pointe en 1982 (910 hab.).

Le canton a 9 200 hab. (8 300 en 1999), 12 communes, 21 432 ha; sa moitié nord est dans le Bocage et le bourg chef-lieu marque la limite; au sud, il s'étend dans la plaine de Fontenay, traversé par la N 148 de La Roche à Fontenay et par l'A 83, mais sans échangeur. Il mord un peu au sud sur le Marais Poitevin et s'arrête à la Ceinture des Hollandais. Tout au sud du canton au bord du Marais, Nalliers a dépassé les 2 000 hab.

Sa voisine Mouzeuil-Saint-Martin (1 160 Mouzeuillais, 2 385 ha), 10 km au SO du chef-lieu, a un peu moins de marais, autour du hameau-port de Linaud; ri de déchets d'emballages ménagers Trait d'Union (20 sal.), transports Sudre (120 sal.). La commune résulte d’une fusion de 1964 entre Mouzeuil et Saint-Martin-sous-Mouzeuil, dont les maisons n’étaient guère séparées. Elle n'a guère gagné que 40 hab. depuis 1999. Elle a reçu au nord-est un parc éolien de la Régie d'Électricité de Vendée, le Barillon-les Masures, avec 10 mâts Enercon (8 MW).

Pouillé (640 Pouilleuzais, 1 748 ha) et Petosse (600 Pétossais, 1 590 ha) sont les deux communes de la Plaine, à 3 km au SO et au sud du chef-lieu, près de la N 148, mais Saint-Valérien (500 Valérienois, 1 430 ha), 3 km à l’ouest de L’Hermenault, appartient aussi pour l’essentiel à la Plaine. Pouillé héberge le siège de la communauté de communes du pays de L’Hermenault, qui rassemble 8 communes et 4 600 hab.; elle a une église en partie du 12e s. et a gagné 130 hab. (+28%) de 1999 à 2009, Petosse 140 (+30%); Petosse conserve une église en partie du 12e s. avec souterrain-refuge et accueille les installations électriques Comelec (30 sal.). Saint-Valérien n'a que 40 hab. de plus qu'en 1999.

Les communes de la moitié septentrionale du canton sont sur le bas plateau du Bocage. La petite Saint-Martin-des-Fontaines (160 hab., 564 ha), 2 km au nord du chef-lieu, accueille une briqueterie (Bouyer-Leroux, 85 sal.) mais a perdu 50 hab. entre 1999 et 2009. À Sérigné (1 040 Sérignotais, 1 869 ha), 5 km NO de Fontenay-le-Comte, subsiste le château de la Girardie (fin du 16e s.), à douves; la commune a gagné 80 hab; depuis 1999.

Bourneau (800 Bournaisiens, 1 636 ha dont 505 de bois), 9 km au nord de Fontenay, offre une chapelle à chapiteaux dans l’église du 16e s., un château néorenaissance de 1869; fabrique de chassis de voitures SEG (20 sal.), transports Fontan (45 sal.); la commune empiète sur la forêt de Mervent-Vouvant; sa population a augmenté de 160 hab. (un quart) depuis 1999.


Nalliers

2 210 hab. (Naillézais), 3 361 ha, commune du département de la Vendée dans le canton de L’Hermenault, 12 km au SO du chef-lieu et 18 km à l’ouest de Fontenay-le-Comte, à l’orée du Marais Poitevin. Son territoire se partage équitablement entre plaine et marais et contient une zone artisanale; entreprise de bâtiment Gatteau (55 sal.), bétons Crabeil (35 sal.). La réserve naturelle de Nalliers-Mouzeuil (132 ha) fait partie du réseau des sites naturels vendéens.

Un parc de 6 éoliennes Enercon (4,8 MW) a été installé en 2008 par la Régie d'Électricité de Vendée à la limite nord du finage au Petit Crochet. La commune a culminé à 2 700 hab. en 1851 et en conservait 2 500 en 1900 mais s’est dépeuplée jusqu’à 1 700 hab. en 1982; sa population a repris ensuite, et gagné 300 hab. entre 1999 et 2009, ce qui lui permet de dépasser à nouveau les 2 000 hab.