Canton de la Trimouille

Trimouille (La)

990 hab. (Trimouillais), 4 165 ha dont 253 de bois, chef-lieu de canton du département de la Vienne dans l’arrondissement de Montmorillon, 15 km ENE de la ville, sur la rive gauche de la Benaize; vivarium de reptiles (l’Île au Serpent). La commune a eu 1 950 hab. en 1861 et s’est lentement dépeuplée au 20e siècle.

Le canton a 3 000 hab. (3 200 en 1999), 8 communes, 31 567 ha dont 2 634 de bois. Limitrophe de l’Indre et de la Haute-Vienne, il est le plus oriental de toute la région et se situe dans un espace de faible peuplement, aux paysages de brandes, élevant des moutons; quelques activités de confection subsistaient, mais ont fini par disparaître. Journet (380 Journetains, 5 851 ha dont 712 de bois), 6 km à l’ouest du chef-lieu, a une lanterne des morts et englobe le champ de tir de Montmorillon dans une zone d’étangs; isolée au nord de la commune, l’église romane de Villesalem (12e s.), récemment restaurée, est issue d’un prieuré de Fontevraud et conserve des peintures murales et de belles sculptures.

Un village de vacances est installé à Brigueil-le-Chantre (520 Brigueillais, 5 379 ha dont 346 de bois), 10 km au SE de La Trimouille au bord de l’Asse, affluent de rive gauche de la Benaize; la commune a 90 hab. de moins qu'en 1999. Coulonges (270 hab., 1 835 ha) est à 13 km au SE de La Trimouille au bord de la Benaize; la commune est surtout connue pour la foire mensuelle aux ovins et caprins des Hérolles, un hameau à 5 km au NNE du village, en limite du département de l’Indre; le champ de foire est signalé par douze modelages d’animaux grandeur nature, en tôle d’acier thermolaquée, œuvres de Frédéric Laffont et Françoise Mayéras, de 2004.