Canton de Rochechouart

Rochechouart

3 950 hab. (Rochechouartais) dont 150 à part, 5 388 ha dont 1 442 de bois, sous-préfecture de la Haute-Vienne, 40 km à l'ouest de Limoges près de la limite de la région Poitou-Charentes. La ville domine la vallée encaissée de la Graine, qui coule vers le nord-ouest et rejoint la Vienne à Chabanais (Charente); elle-même reçoit la Vayres à Rochechouart, en aval d'un petit lac de barrage. Son principal ornement est le grand château du 16e siècle, à fossés, fortes tours rondes et une belle galerie à colonnes torsadées, qui abrite un grand musée départemental d'art contemporain et de collections diverses; l'église d'origine priorale a un clocher octogonal dont la flèche est vrillée, et abrite un petit musée d'art sacré. Un musée de la Météorite rappelle que les environs de la ville ont été bouleversés, mais voici 160 millions d'années, par l'impact d'une grosse météorite tombée à Valette dans la commune voisine de Pressignac (Charente), façonnant un cratère de plus de 20 km de diamètre, dont certaines traces sont visibles pour les spécialistes sur le socle de roches anciennes.

En dépit de son rang administratif, la ville est concurrencée et relayée par Saint-Junien, qui est à 11 km et cumule centre hospitalier et lycées; elle se contente d'un collège public, de la papeterie Nicollet (carton ondulé, 370 sal.), de la fabrique de chaussures Parallèle (Marcel Faure, 50 sal.) et d'entreprises de bâtiment dont Martinet (peinture, 20 sal.) et Lasvergnas (couverture, 20 sal.). À l’est de la commune se trouve la forêt de Rochechouart; la limite nord du finage s’appuie sur la vallée encaissée de la Gorre, qui rejoint la Vienne à Saillat. La population communale avait atteint 4 600 hab. en 1911; elle s’est stabilisée à 4 100 environ de 1920 à 1980 et a eu tendance à baisser depuis; elle a toutefois regagné 130 hab. depuis 1999. La municipalité a une tradition de gauche; elle a été longtemps dirigée par un maire communiste; depuis 2001, le maire est Jean-Marie Rougier, socialiste. L’arrondissement a 37 300 hab. (35 300 en 1999), 6 cantons, 30 communes, 79 543 ha.

Le canton, limitrophe du département de la Charente, a 5 400 hab., 5 communes, 13 986 ha dont 3 241 de bois; sa population est restée stable de 1999 à 2008; il correspond exactement à la communauté de communes de la Météorite, dont le siège est aussi à Rochechouart. La commune de Vayres (910 Vayrois, 3 813 ha dont 802 de bois) est au centre du canton, et traversée par la Vayres, petite rivière de 14 km qui coule vers la Graine. Videix (250 hab., 1 663 ha dont 344 de bois), 9 km au SO du chef-lieu, participe à la base de loisirs du lac de Lavaud, établi sur la Charente et dont elle détient la partie amont.

Le fleuve Charente naît dans la commune voisine de Chéronnac (320 Chéronnacais, 1 890 ha dont 381 de bois), 10 km SSO de Rochechouart. À l’extrémité sud-ouest, Les Salles-Lavauguyon (170 hab., 1 232 ha dont 272 de bois) se signalent par une belle église priorale romane à fresques, le prieuré restauré également à fresques (tous deux classés), et les ruines très dégradées du château féodal de Lavauguyon, au-dessus de la Tardoire. Le canton est dans le Parc régional Périgord-Limousin.