Canton de Dompaire

Dompaire

1 080 hab. (Dompairois), 1 663 ha dont 555 de bois, chef-lieu de canton du département des Vosges dans l’arrondissement d’Épinal, 21 km ONO de la préfecture, au bord de la Gitte, à la bifurcation des routes vers Vittel et vers Mirecourt. Le village a un collège public, une fabrique d’aliments du bétail (Étienne, 35 sal.) et le siège de la communauté de communes du secteur de Dompaire, naguère nommée du pays Entre Madon et Moselle, (27 communes, 5 300 hab.), proche du canton. La population communale avait dépassé 1 600 hab. vers 1850 puis était tombée à 920 vers 1930; elle s’est à peu près maintenue à ce niveau depuis; elle a gagné 150 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 5 700 hab. (5 300 en 1999), 30 communes, 22 261 ha dont 5 998 de bois; il s’étire du nord au sud et il est drainé vers le nord par les vallées de l’Illon et de la Gitte, affluents du Madon. Ville-sur-Illon (510 Vilains, 1 789 ha dont 663 de bois), 5 km au sud de Dompaire, a un musée vosgien de la brasserie et conserve le château Lobstein, du 19e s., construit pour le brasseur alsacien de ce nom, replié après 1870, créateur de la Grande Brasserie et Malterie vosgienne, peu à peu réduite puis fermée entre 1956 et 1975. La commune a gagné 40 hab. après 1999. À Harol (640 Harolais dont 65 à part, 2 734 ha dont 425 de bois), 10 km au sud de Dompaire et à 17 km OSO d’Épinal, entreprise de mécanique Saint-Jean (Fournier, 105 sal.) et lycée agricole catholique (horticulture et paysage). Harol a eu près de 1 300 hab. vers 1950.