Canton de Saint-Florentin

Saint-Florentin

5 000 hab. (Florentinois), 2 860 ha dont 273 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Yonne dans l'arrondissement d'Auxerre, 32 km NNE de la préfecture, au confluent de l'Armançon et de l'Armance. La petite ville est au centre d'un nœud ferroviaire compliqué, relié à la ligne de TGV qui le frôle à l'ouest; elle bénéficie aussi du canal de Bourgogne, du moins pour la plaisance, et d'un aérodrome (code LFGP) au SE, à Chéu, qui a une piste de 1 120 m avec aéroclub, ULM, vol à voile, parachutisme, école d'hélicoptères.

Plusieurs zones industrielles ont été aménagées dans la commune et ses voisines; à Saint-Florentin même se remarquent des fabriques d’extincteurs UTC (Sicli, 180 sal.), de constructions métalliques Conimast (groupe France Galva, 210 sal.), d’emballages plastiques (Dynaplast, 190 sal.), d’emballages métalliques légers (Safet Embaltech, 110 sal.), de garnitures de freins (Flertex, 80 sal.), de matériel de mesure électrothermique (Vulcanic, 65 sal.), ainsi que de maroquinerie (bracelets de montres Capri Axmod, 60 sal.), de chocolats (Dolis, 60 sal.) et une scierie (Gaillard Rondino, 45 sal.); supermarchés Intermarché (40 sal.) et Atac (40 sal.), magasins Big Mat (30 sal.), négoce d'électroménager Cocelec (45 sal.), fournitures agricoles Cichy (35 sal.), matériaux Pacema (25 sal.); réseaux éléectriques et téléphoniques Dubost (DRTP, 120 sal.), génie thermique BC (35 sal.); dépôt de matériel militaire (8e RMAT).

La ville a un musée du Florentinois et des anciens métiers, un collège public. Une variété de fromages de lait de vache, crémeux, à pâte molle et croûte lavée mais non teinte, proche du chaource, a reçu le nom de saint-florentin. La commune s'est agrandie en 1970 par la fusion avec Avrolles, village situé à l'ouest; la population, qui était de 2 800 hab. dans les années 1930, a crû jusqu'en 1975 (7 000 hab. sdc) mais diminue depuis, en partie en raison des difficultés de certaines industries; elle a perdu 800 hab. de 1999 à 2008. Le quartier de la Trecey a dû être classé en «zone urbaine sensible». Saint-Florentin est le siège de la communauté de communes du Florentinois, qui correspond au canton.

Le canton, de petite taille, a 8 000 hab. (8 700 en 1999), 5 communes, 9 844 ha dont 2 422 de bois; il se limite presque à la large vallée; au sud, il empiète sur la grande forêt de Pontigny. Vergigny (1 600 hab., 3 801 ha dont 1 760 de bois), 4 km au sud du chef-lieu, commune résidentielle dont le village est enveloppé par les emprises ferroviaires et dont le territoire inclut la plus grande partie de la forêt de Pontigny, possède une fabrique de meubles (Roy, 50 sal.); la commune a fusionné en 1972 avec ses deux voisines de l'ouest Bouilly et Rebourseaux, qui lui ont apporté près de 800 hab.; la population a légèrement augmenté depuis.

Au SE à 8 km du chef-lieu, Jaulge (460 hab., 1 235 ha) se tient entre un camp militaire au sud et l'aérodrome au nord, partagé avec Chéu (550 Chéutins, 761 ha), qui a gagné une centaine d'habitants entre 1999 et 2008; c'est à Chéu, près de la gare de Saint-Florentin, que se trouve l'usine sidérurgique Salzgitter Mannesmann (SMP Tubes, ex-Vallourec, 300 sal.), qui fabrique des tubes d'acier. À Germigny (590 hab., 1 187 ha), 5 km à l'est de Saint-Florentin au nord de l'aérodrome, l'aluminerie jadis Alusuisse, passée à Alcan et encore forte de 360 salariés (460 en 2005), complète l'ensemble industriel florentinois.