Canton de Saint-Sauveur-en-Puisaye

Saint-Sauveur-en-Puisaye

960 hab. (Sansalvatoriens), 3 089 ha dont 1 339 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Yonne dans l'arrondissement d'Auxerre, 40 km au SO de la préfecture dans la haute vallée du Loing. Le nom a été complété en 1961 seulement; la population a décliné depuis les 1 900 hab. de 1896 mais s'est stabilisée après 1999. Base d'une contrée touristique, la bourgade a conservé une curieuse tour Sarrazine de section ovale, qui abrite un musée consacré à Colette; collège public. Elle est entourée de bois et d'étangs; au SO, partie amont de l'étang du Bourdon avec base de loisirs; train touristique vers Toucy et Villiers-Saint-Benoît en été.

Le canton, limitrophe du département de la Nièvre, a 4 700 hab., 10 communes et 27 094 ha dont 5 737 de bois; sa moitié nord-occidentale, avec Saint-Sauveur, est sur le plateau boisé, qui se termine par la côte assez bien marquée, ici de direction SO-NE, que l'on suit jusqu'à Joigny et au pays d'Othe; elle domine au SE la petite plaine qui prolonge la Forterre. Juste au SO de Saint-Sauveur, Moutiers-en-Puisaye (290 hab., 3 142 ha dont 1 032 de bois) a une église de prieuré des 12e-15e s. à fresques et accueille le siège de la communauté de communes de Saint-Sauveur-en-Puisaye, qui dépasse légèrement le canton, puisqu'elle réunit 11 communes (5 000 hab.).

Un peu plus loin, la vaste commune de Treigny (890 hab., 5 270 ha dont 1 340 de bois), où se trouvent une grande église gothique du 15e s. et une maison de retraite (25 sal.), abrite en forêt le parc naturel de Boutissaint, parc de vision de 400 ha qui organise chaque été une «fête de la nature et des animaux sauvages»; à Treigny aussi s'active un curieux chantier de construction à l'ancienne, très médiatisé, d'un château d'allure féodale (Guédelon, 90 000 visites/an, 55 sal.); à l'orée de la forêt, se campe le château de Ratilly (13e s.), à 6 tours, donjon et douves, restauré au 19e s., où ont été établis un atelier de poterie de grès et un centre d'art vivant (16 000 visiteurs/an); non loin, à l'est du village, le Loing a sa source.

À Saints (610 hab., 2 771 ha), 6 km à l'est de Saint-Sauveur, musée-exposition de la vie rurale au moulin (à eau) de Vanneau. Au NE de Saint-Sauveur (10 km), Fontenoy (330 hab., 1 590 ha), lieu d'une bataille où Charles le Chauve battit son frère Lothaire en 841, ce qui provoqua le partage en deux de la Bourgogne au traité de Verdun (843), a établi dans un manoir du 17e s. (le Tremblay) un centre régional d'art contemporain avec musée de l'art naïf et artothèque; fabrique de détersifs AMH (45 sal.). Moutiers-en-Puisaye (290 hab., 3 142 ha dont 1 032 de bois), 2 km au sud-ouest du chef-lieu près du Loing, contient le grand étang de Moutiers (36 ha) qui barre la vallée du Loing; granulats Solargil (25 sal.).