Canton de Gif-sur-Yvette

Gif-sur-Yvette

22 300 hab. (Giffois) dont 510 à part, 1 160 ha dont 311 de bois, chef-lieu de canton de l'Essonne dans l'arrondissement de Palaiseau, 8 km à l'ouest de celle-ci. Le canton correspond à la commune, qui a complété son nom en 1932. Elle avait alors 1 500 hab. et avait entamé une croissance qui s'est accélérée dans les années 1960 et 1970 (4 100 hab. en 1962, 17 200 en 1982) avant de se ralentir un peu.

Le territoire a un dessin contourné. La vallée de Chevreuse, où coule l'Yvette, lui sert d'axe ouest-est; le vieux centre était un peu au nord de la rivière et conserve une église inscrite du 12e s. et la mairie. La voie ferrée passe le long de la rive droite et a deux gares, l'une près de ce centre (Gif-sur-Yvette), l'autre à l'extrémité occidentale (Courcelle-sur-Yvette).

Au nord, le plateau de Saclay domine la vallée, mais il est ici dans la commune de Saint-Aubin: Gif n'a guère que son talus méridional en partie boisé, qui porte le nom de côte de Belle Image; au pied du talus ont pris place des installations du CNRS sur le domaine du château de Button (67 ha) acquis en 1946. Au-delà du vallon de la Mérentaise qui entaille le plateau, le bois d'Aigrefoin occupe un autre élément de plateau au nord-ouest. Vers le nord-est, toutefois, la commune de Gif possède un appendice presque séparé du reste de la commune, sur le plateau au nord de Bures-sur-Yvette; le domaine du Moulon y jouxte le domaine de Corbeville d'Orsay et abrite des institutions d'enseignement et de recherche, dont un IUT et l'École supérieure d'électricité (Supelec), des instituts de recherche, Supélec et un IUT.

Au sud de la vallée de Chevreuse, le finage monte sur le plateau, dont le talus boisé porte à l'est le bois des Coudraies, à l'ouest celui de Vaugondran. La forêt communale de Gif voisine avec le bois des Coudraies sur un élément de plateau découpé entre la vallée de l'Yvette au nord et le grand vallon du Vaularon à l'est, qui relève en partie de Bures-sur-Yvette et de Gometz-le-Châtel. Les ruines de l'abbaye de Gif sont sur ce coteau, au centre.

Sur le plateau du Hurepoix s'est édifié dès avant la guerre le grand ensemble de Belleville; à partir des années 1970, il a été entouré de lotissements pavillonnaires qui couvrent tout le territoire en avançant dans le finage de Gometz-la-Ville, commune qui a cédé cette portion de territoire en 1975; un golf est aménagé au sein de ce vaste quartier de Chevry. Une mairie annexe unit Belleville et Chevry.

La ville accueille deux collèges et un lycée publics, une maison de retraite, l'École centrale permanente de la CGT (centre Benoît Frachon), le Centre national d'étude et de formation de la Police nationale. Les principales entreprises sont STMI (Services en milieu ionisant, 110 sal.), l'informatique MSIS (60 sal.) et le négoce d'informatique Interdata (55 sal.), un Intermarché (65 sal.). Le maire est Michel Bournat (UMP).