Canton de Juvisy-sur-Orge

Juvisy-sur-Orge

14 100 hab. (Juvisiens), 223 ha, chef-lieu de canton de l'Essonne dans l'arrondissement de Palaiseau, 10 km à l'est de celle-ci entre Athis-Mons et Viry-Châtillon. La commune, résidentielle, est sur la rive gauche de la Seine où elle communique avec Draveil par le pont de l'Armée Française (1968). Le centre-ville est plus à l'ouest, dans la vallée de l'Orge, accompagnée par une coulée verte qui se prolonge à Athis en aval. Entre les deux, se tiennent la partie méridionale de la gare de triage d'Athis et une bifurcation ferroviaire qui offre deux gares jumelles du RER C et D, toutes deux au nom de Juvisy. La N 7 traverse la commune en son milieu; à l'ouest, un vaste ensemble pavillonnaire s'étire entre les communes d'Athis et de Savigny-sur-Orge.

La ville a un collège public et un lycée professionnel public, un hôpital local de 60 lits médicaux (150 en tout), une clinique (70 sal., 105 lits), trois maisons de retraite, une Administration pénitentiaire à la pointe occidentale de la commune, près de l'École nationale pénitentiaire de Savigny-sur-Orge. Elle organise un festival du jeu en décembre et propose un théâtre Jean Dasté et un espace culturel (1985). On peut y voir un pont du 18e s. sur l'Orge, l'observatoire de Camille Flammarion (créé en 1882) et le parc de l'Observatoire, le parc des Grottes.

La population communale a commencé à croître dans les années 1860, passant par 1 000 hab. en 1878, 3 600 en 1900, 8 500 en 1936; elle a atteint un maximum de 13 700 hab. en 1975 avant de passer au-dessous de 12 000 hab. en 1990 et 1999, et aurait curieusement gagné 2 200 hab. de 1999 à 2006, sauf problèmes de recensement. Juvisy est le siège de la communauté de communes des Portes de l'Essonne, groupement intercommunal de l'Essonne associant 3 communes, 51 800 hab. Le canton a 20 500 hab., 2 communes dont tout Juvisy et une partie de Savigny-sur-Orge.