Canton des Ulis

Ulis (Les)

25 200 hab. (Ulissiens) dont 250 à part, 526 ha, chef-lieu de canton de l'Essonne dans l'arrondissement de Palaiseau, 5 km au sud-ouest de celle-ci. La commune a été créée en 1977 à partir de Bures-sur-Yvette et Orsay, consécutivement à la création d'une zone à urbaniser (zup) prévue pour 10 000 habitants. Elle est dépourvue de gare. Elle a été dessinée à l'écart de la vallée de l'Yvette, sur le plateau, et a un contour compliqué. Son territoire est presque coupé en deux par une avancée de la commune d'Orsay dans le quartier de Mondétour, et l'occupation du sol y est fort contrastée.

À l'ouest est l'essentiel de la ville et de ses équipements de service et d'administration; l'habitat y est à peu près exclusivement en immeubles collectifs. Il a été conçu par l'architecte Camelot et des circulations pour piétons y sont assurées au-dessus du niveau des rues. Au nord, un parc avec étang accueille une grande courbe de la N 188; au sud, lui répond le parc urbain qui entoure école et centre de loisirs. À l'extrême sud, le centre commercial Ulis-2 voisine avec la voie rapide D 35 et son échangeur.

La N 118 aux allures d'autoroute nord-sud contribue à la coupure centrale de la commune tout en offrant trois échangeurs, avec la D 218, la D 35 et, à l'extrême pointe méridionale, avec l'A 10. Entre la queue d'Orsay à Mondétour et la N 118, le quartier de la Queue d'Oiseau dessine un triangle de pavillons; au sud, de l'autre côté de la D 35, sont surtout des terrains de sports.

La partie orientale de la commune est tout à fait différente: à l'est de la N 118 et jusqu'à l'A 10 se déploie le vaste parc d'activités de Courtabœuf, que Les Ulis partage avec Villebon-sur-Yvette et avec Villejust. La Maison du Don du Sang est au milieu du parc, qui a aussi un centre d'aide par le travail et une maison de retraite. Celui-ci, l'un des plus grands de France et même d'Europe, s'étend sur 378 ha et rassemble au total près de 25 000 salariés dans un millier d'entreprises.

Dans la commune des Ulis sont enregistrés les laboratoire LFB (Laboratoire du Fractionnement et des Biotechnologies, 1 300 sal., groupe français), les ordinateurs Hewlett-Packard (850 sal.), les matériels de signalisation ferroviaire Ansaldo (620 sal., groupe italien), les systèmes de commande et de régulation ABB Automation (280 sal.), les instruments de télémesure Zodiac (Enertec, 180 sal.), les instruments d'optique de laboratoire Quantel (160 sal.), les véhicules Renault Sports (160 sal.), les équipements hertziens Sagem (Safran, 150 sal.) et les équipements de navigation pour véhicules militaires du même groupe (100 sal.), les équipements de communication Ineo Défense (130 sal.), les équipements de contrôle FDA (Francilienne d'automatismes, 90 sal.); plus les machines d'emballage Erca Formseal (120 sal.), les sièges pour automobiles Johnson Controls (100 sal.), les équipements d'emballage Kalix (85 sal.), les composants électroniques Meta Systems (80 sal.), une imprimerie Narboni (95 sal.) et l'édition de périodiques EDP Sciences (55 sal.).

S'y ajoutent les sociétés d'informatique Econocom (500 sal.), Atempo (140 sal.), Prologue (120 sal.), Infovista (130 sal.), Data Concept (DCI, 75 sal.), Wind River (70 sal.), et la maintenance informatique ALS (Alliance, 80 sal.); la recherche-développement en biotechnologies Ipsen (180 sal.), l'ingénierie Nuclétudes (65 sal.), les analyses et contrôles Eurofins (110 sal.), les installations électriques Clemessy (55 sal.).

La commune accueille en outre un hypermarché Carrefour (660 sal.) et une centrale d'achats du groupe (320 sal.), un magasin Conforama (55 sal.), les négoces de matériel informatique Econocom (SFR, 140 sal.), d'appareils de mesure Varian (140 sal.), de matériel orthopédique et prothèses Otto Bock (130 sal.), de matériel de bureau ES Systèmes (110 sal.), de machines-outils DMG (90 sal.) et Index (60 sal.), de matériel médical Hitachi (75 sal.) et de produits pour laboratoires d'analyses Bio Rad (50 sal.) et Greinier Bio One (50 sal.), d'électronique Future Electronics (65 sal.), d'analyseurs Horiba (50 sal.); conseil de gestion Nobilas (80 sal.), gardiennage Uniprotect (350 sal.), nettoyage Onet (160 sal.), eaux usées EAV (65 sal.); routage Seven (110 sal.).

La commune, fleurie (trois fleurs), a deux collèges et un lycée publics. Son territoire dépasse au sud-est l'A 10, dans un secteur étroit où a pu prendre place le grand cimetière de l'Orme à Moineaux. Le canton, créé en 1985, correspond à la commune. Celle-ci, qui avait 28 200 hab. en 1982, a régulièrement perdu des habitants depuis; elle a connu quelques difficultés sociales et a été l'un des foyers d'innovation de la police de proximité. Le quartier Ouest est classé en «zone urbaine sensible». Le maire est Maud Olivier, socialiste, également conseillère générale.