Canton de Pontoise

Pontoise

29 900 hab. (Pontoisiens) dont 1 300 à part, 715 ha, préfecture du Val-d'Oise, sur la rive droite de l'Oise. C'est une cité vénérable, jadis Briva Isara (ce qui signifie pont d'Oise), classée «ville d'art et d'histoire». Son patrimoine comprend des restes de remparts, une cathédrale en partie du 12e s., un couvent de carmélites (15e et 17e s.), l'ancien hôpital dit des Enfermés (18e s.) et quelques hôtels particuliers. Elle propose deux musées, l'un consacré à Camille Pissaro, l'autre à l'histoire (Tavet-Delacour).

La ville a trois collèges et un lycée publics, deux collèges et trois lycées privés, un centre de formation en apprentissage; un centre hospitalier public de 1 050 lits (dont 650 médicaux et 150 en psychiatrie), une clinique de 100 lits, un foyer pour handicapés, trois maisons de retraite. Le développement de la ville nouvelle de Cergy-Pontoise a surtout profité à Cergy, qui accueille les institutions départementales et l'université, mais les deux villes se confondent un peu au sud de la Viosne. Pontoise accueille les laboratoires pharmaceutiques Clarins (470 sal., groupe français), une usine d'électronique Tyco (440 sal., états-unien), les cartonnages Spic (Parisienne d'impression et de cartonnage, 130 sal., au groupe états-unien Edelman); gestion immobilière LSVO (Le Logis social, 85 sal.), secrétariat d'entreprise Aptus (65 sal.), gardiennage MSI (110 sal.), nettoyage Antartica (50 sal.).

Le territoire communal s'étend longuement du nord-est au sud-ouest sur la rive de l'Oise, entre Auvers et Cergy. Le centre et le pont sont à peu près au milieu de cette courbe. Un peu au sud passe la voie ferrée, qui offre près du centre-ville une gare du RER C. Au sud, la rive est longée par des espaces verts et de sports, traversés par l'autoroute A 15, et tout au sud par le boulevard de l'Oise, qui correspond à l'un des grands axes NO-SE de Cergy et se prolonge par un nouveau pont vers Éragny.

Le finage, étroit le long de l'Oise, s'élargit sur le plateau au nord du centre dans les quartiers des Cordeliers et des Louvrais et, un peu plus loin entre Osny et Ennery, du centre hospitalier. La basse vallée de la Viosne contient la gare et son quartier; en amont, un étang de barrage et le jardin des Lavandières. Sur le plateau au sud de la Viosne, Pontoise comprend le grand ensemble de Marcouville, le parc des Expositions et le quartier militaire Bossuet sur la Plaine Saint-Martin et, tout au sud, le quartier d'immeubles des Maradas.

Pontoise avait plus de 5 000 hab. au début du 19e s., 8 000 à la fin. Sa population est montée à 12 000 en 1936, 16 800 en 1968, et a fait un bond à 26 000 en 1975 avec la mise en œuvre de la ville nouvelle; elle a peu changé jusqu'en 1999, et semblerait avoir gagné 2 200 hab. de plus en 2006. Le maire est Philippe Houillon, UMP, avocat, également député. Pontoise fait partie de la communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, groupement intercommunal du Val-d'Oise réunissant 12 communes et 190 900 hab. et siégeant à Cergy. L'arrondissement a 490 400 hab., 17 cantons, 117 communes, 82 811 ha. Le canton correspond à la commune.