Trois-Bassins (Les)

6 900 hab. (Trois-Bassinois), 4 258 ha, commune et canton de la Réunion sur la côte sous le Vent. Le bourg est à mi-pente vers 700 m sur la D 3, à 18 km au sud de Saint-Paul; il a un collège et un lycée publics. La commune, qui n’a été créée qu’en 1897 par détachement de Saint-Leu, s’étend d’ouest en est entre la côte et le Grand Bénaré (2 896 m). Sa population augmente peu: elle était de 5 800 hab. en 1990, 6 600 en 1999. Très étroit (3 km pour 17 km de long), son territoire est drainé par la Grande Ravine et limité au nord par la ravine des Trois-Bassins, au sud par celle du Fond des Galets.

Sur la côte, il inclut les villas et plages de la Souris Blanche et de la Souris Chaude, avec spot de surf et plage naturiste. Près du sommet s’ouvre la grotte de la Glacière; un gîte des Tamarins a été aménagé à la limite de la forêt domaniale des Bénarés, qu’elle partage avec Saint-Leu. La commune pratique la culture et la distillation du géranium; elle présente un jardin tropical, un funiculaire à harnais Fantasticable sur 600 m et le «domaine gastronomique» Piveteau. La population de la commune est montée à 6 800 hab. au recensement de 2005. Nombre des habitants travaillent à l’extérieur (800 emplois, 1 700 personnes occupées, 1 100 sans travail). L’ensemble du quartier du Mont Vert, à mi-pente et autour du centre, est classé en «zone urbaine sensible».