Canton de Neuilly-l'Évêque

Neuilly-l’Évêque

670 hab. (Neuilléens), 2 376 ha dont 666 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Marne dans l’arrondissement de Langres, 13 km au NE de Langres; dénommée Val-de-Gris en 1972 à la suite de fusions de communes qui avaient haussé sa population à 2 400 hab., elle a repris en 1984 son ancien nom avec son autonomie; forge Gascard Martin-Prost (35 sal.), couverture Gallissot (20 sal.). La communauté de communes de la Région de Neuilly-l’Évêque groupe 10 communes (2 400 hab.).

Le canton a 4 600 hab. (4 400 en 1999), 16 communes et 18 703 ha dont 4 342 de bois; disposé en arc de cercle au nord de Langres, il est traversé par l’autoroute A 31 et déborde à l’ouest de la vallée de la Marne à Rolampont, tandis qu’à l’est il va jusqu’au rebord du plateau de Langres. À Andilly-en-Bassigny (110 Andillois, 842 ha dont 218 de bois), 7 km à l’est du chef-lieu, village au pied du talus bordier du plateau de Langres, la butte-témoin du mont Mercure (443 m) est réputée signaler la divergence des bassins de la Marne, de la Meuse et de la Saône, qui vont vers trois mers différentes; vestiges de villa et thermes gallo-romains.

Rolampont (1 640 Rolampontais, 4 910 ha dont 1 478 de bois) est à 11 km au NO de Langres dans la vallée de la Marne à son entrée dans le plateau, et au confluent du val de Gris; elle est desservie par le canal, la N 19, la voie ferrée et deux échangeurs de l’autoroute A 31 avec la N 19 et, un peu plus à l’ouest, avec l’A 5. Ses principales entreprises sont un poste des autoroutes (SAPRR, 40 sal.) et un constructeur (Maillefert, 30 sal.), et surtout la Forge des Belles Ondes (70 sal., pièces pour chemins de fer), issue d’une chute d’eau qui avait fixé une forge au 18e s., puis un moulin, repris comme forge en 1946 et près de laquelle coule la cascade pétrifiante de la Tuffière. Rolampont a une population stable, compte tenu de sa fusion en 1972 avec Charmoilles, Lannes, Tronchoy et Beauchemin - celle-ci (110 hab., 1 192 ha dont 568 de bois), un peu éloignée au sud-ouest près du gros échangeur autoroutier, a repris son indépendance en 1989; toutefois, Rolampont a gagné 6une centaine d’habitants entre 1999 et 2008. Du côté oriental de la vallée de la Marne dans la commune de Rolampont, le plateau porte l’aérodrome de Langres (vol à voile) et une butte isolée le fort Saint-Menge (446 m).

Le canton inclut la partie amont du réservoir de la Liez et entièrement le réservoir de Charmes, établi en 1906 dans le val de Gris, de 5 km de long et 197 ha, derrière une digue de 362 m de long et 17 m de haut, capable de stocker 16 Mm3. Charmes (140 hab., 604 ha) est à 8 km à l’ouest du chef-lieu et 6 km au nord de Langres. À 5 km au nord de Neuilly est érigé le fort de Dampierre, montant à 514 m sur le rebord du plateau de Langres, dans la commune de même nom (380 hab., 1 639 ha dont 291 de bois), monument historique du 17e siècle devenu réserve Natura 2000 en raison de l’abondance des chauves-souris. Au pied de l’éperon qui supporte le fort, passe l’A 31, qui frôle le village par le nord. Dampierre partage avec Poinson-lès-Nogent et Vitry-lès-Nogent (canton de Nogent), au nord-ouest de son territoire, le parc éolien de Haute-Conge (12 hélices, 24 MW), sur un site de plateau marqué par d’anciennes carrières.