Canton de Charly

Charly-sur-Marne

2 700 hab. (Carlésiens), 2 052 ha dont 352 de bois, chef-lieu de canton de l’Aisne dans l’arrondissement de Château-Thierry, 15 km au SO de celle-ci, sur la rive droite de la Marne; le nom était simplement Charly jusqu’en 2006. La bourgade a un collège public, un supermarché U (60 sal.); ambulances Favier (60 sal.). Surtout, la commune est la plus viticole de Picardie, avec 321 ha de vignes d’AOC champagne (120 récoltants) et plusieurs caves dont deux coopératives. Sa population augmentait depuis les années 1930, où elle était à 1 550 hab., mais elle aurait perdu 70 hab. de 1999 à 2008. Charly est le siège de la communauté de communes du canton de Charly-sur-Marne, qui associe 21 communes (14 500 hab.).

Le canton a 14 700 hab. (13 700 en 1999), 19 communes, 21 208 ha. Il est limitrophe de la Seine-et-Marne et touche au département de la Marne près de Montmirail, allant même un peu au-delà de la vallée du Petit Morin à la pointe extrême du département et de la région. Il est traversé par la Marne, qui le divise en deux parties distinctes: l’Orxois au nord, la Brie au sud. Dans la vallée de la Marne, l’urbanisation est pratiquement continue sur une file de 5 km de Charly à Saulchery (680 Saulcheriens, 263 ha dont 115 ha de vignes) et Romeny-sur-Marne (490 Romenyats, 423 ha dont 69 ha de vignes) en amont; robinetterie SERG à Romeny (raccords Gautier, 35 sal., au groupe Duff Norton), qui a gagné 70 hab. de 1999 à 2008 et a aussi une cave coopérative.

En face, rive gauche, se trouve Nogent-l’Artaud. Chézy-sur-Marne (1 380 Guernouillats, 2 243 ha), 5 km en amont de Nogent au débouché du Dollon, a une église classée des 15e-16e s.; fabrique de filtres en papier Melitta (230 sal.) et maison de retraite (La Jéronière, 45 sal.); la commune a 149 ha de vignes AOC. Crouttes-sur-Marne (660 Crouttésiens, 433 ha) est la dernière commune du canton et du département vers l’aval, sous le versant de rive droite, et ainsi la plus occidentale des communes du Vignoble champenois, mais non la moindre, avec 160 ha de vignes AOC et une bonne cinquantaine de vignerons, une cave coopérative; église inscrite du 12e s.

À 6 km au SE de Chézy dans la petite vallée du Dollon, Montfaucon (170 hab., 1 536 ha dont 339 de bois) abrite la ferme-château de la Doultre (18e s.). Viels-Maisons (1 030 Vieux-Maisonnois, 2 144 ha dont 741 de bois), sur le plateau de Brie à 14 km SSE de Charly, inclut au nord le bois dit la Grande Forêt, qui enchâsse l’étang de Vergis; de beaux jardins ont été reconstitués sous l’église romane du village; la population s’est accrue de 50 hab. entre 1999 et 2008. L’Épine-aux-Bois (260 hab., 1 237 ha), 5 km ESE de Viels-Maisons, propose un musée de peintures contemporaines au domaine du Patus, dans une ferme du 17e s.; église innscrite du 16e s.

Au nord de la Marne en Orxois, Villiers-Saint-Denis (1 080 Villiérois, 757 ha dont 323 de bois et 84 de vignes), 3 km au nord de Charly dans la vallée encaissée du ru de Domptin, a gagné 220 hab. depuis 1999, soit plus d’un quart; elle a une église inscrite du 12e s. et abrite un gros établissement hospitalier dans un ancien château des 18e-19e s. qui avait été transformé en sanatorium (La Renaissance sanitaire, 100 lits); menuiserie David (25 sal.). Domptin (660 hab., 456 ha) est juste au nord de Villiers au fond du vallon du ru de Domptin; elle a 54 ha de vignes, 23 exploitants et une cave coopérative. Encore plus au nord, passent la N 3 et l’autoroute de l’Est (A 4).

Montreuil-aux-Lions (1 390 Montreuillois, 1 299 ha dont 369 de bois), 10 km au NO de Charly, a une église classée du 12e s., un négoce de rubans Declercq (30 sal.), mais seulement 14 ha de vignes et un seul vigneron; la commune a gagné 110 hab. de 1999 à 2008. Marigny-en-Orxois (480 hab., 1 556 ha dont 528 de bois), 14 km au NNO de Charly, qui a gagné 60 hab. dans le même temps, est à la limite du canton et annonce par son nom la petite contrée de l’Orxois; halles classées du 17e s., château du 18e s. Juste à l’est à Lucy-le-Bocage (180 Berlots, 775 ha), la LGV Paris-Est franchit l’autoroute A 4 par un viaduc de 160 m nommé viaduc de l’Orxois.


Nogent-l’Artaud

2 180 hab. (Nogentais), 2 399 ha dont 960 de bois, commune de l’Aisne dans le canton de Charly, 4 km ESE du chef-lieu sur le côté gauche de la Marne au débouché du vallon de Vergis. La ville a une gare, les restes d’une abbaye de clarisses de 1299 et un musée consacré aux automobiles anciennes; une usine Woellner, à Rhodia avant 2006, fabrique des bases pour détergents cosmétiques (55 sal.); atelier d’optique (L’Optique Commerciale, 25 sal.); recyclage d’épaves (ARM, 20 sal.); maison de retraite. (35 sal.) La commune s’étend largement sur le plateau de Brie, au sud, où sont plusieurs hameaux et, tenant le versant d’ombrée de la Marne, n’a pas 2 ha de vignes. La population communale est en nette augmentation depuis 1970, où elle n’avait que 1 200 hab. Elle a encore gagné 90 hab. entre 1999 et 2008 et entre dans les nouvelles aires de résidence des grandes banlieues parisiennes.