Canton de Nanteuil-le-Haudouin

Nanteuil-le-Haudouin

3 430 hab. (Nanteuillais), 2 095 ha, chef-lieu de canton de l’Oise dans l’arrondissement de Senlis, 17 km ESE de Senlis aux sources de la Nonette, sur la N 2 et avec une gare; il reste deux pavillons de l’ancien château du 17e s.; un collège public, un hôpital local; entrepôts de la CLTA (120 sal.), fabrique de colles et mastics Geb (65 sal.), Serrurerie de l’Oise (20 sal.), , transports Kordex (45 sal.), Gefco (25 sal.) et Susset (20 sal.). Nanteuil est le siège de la vaste communauté de communes du pays de Valois (62 communes, 50 100 hab.). La population communale augmente depuis le creux à 1 400 hab. des années 1930; elle a encore gagné 170 hab. entre 1999 et 2008.

Le canton a 17 800 hab. (16 600 en 1999), 19 communes, 24 821 ha; limitrophe de la Seine-et-Marne, il contient à l’ouest la forêt d’Ermenonville. Ermenonville (940 Ermenonvillois, 1 649 ha dont 768 de bois), 10 km à l’ouest de Nanteuil, a gagné 100 hab. de 1999 à 2008; le village est au bord de la Launette, affluent de la Nonette; maison de retraite (30 sal.). Le marquis de Girardin y avait créé en 1763 auprès de son château un vaste parc à l’anglaise, dont Jean-Jacques Rousseau, invité le 20 mai 1778, ne profita guère puisqu’il y mourut le 2 juillet. Le parc, truffé de fabriques et de grottes, abrite sur une île le tombeau de l’écrivain; l’ensemble a été sauvé d’abord par le Touring-Club de France puis par le Département, et reçoit de nombreux visiteurs. Le château en avait été séparé dans les années 1930; il est passé par les Rothschild, puis par une secte, avant de devenir hôtellerie de luxe (35 sal.). Au SE, la commune s’étend dans la plaine cultivée; elle est traversée par la ligne du TGV Paris-Nord. Dans la forêt au NO du village, sont l’étang du Désert et la «mer de sable» aménagés par le comédien Jean Richard en un parc d’attractions très fréquenté avec zoo.

Tout près se trouve, au bord de la Launette, l’ancienne abbaye de Chaalis; elle est dans la commune de Fontaine-Chaalis (380 hab., 3 311 ha dont 2 452 de bois), dont le territoire est très contourné et entoure en partie celui d’Ermenonville. L’abbaye royale de Chaalis est issue d’une fondation cistercienne de 1136, mais il n’en reste que des ruines; à côté, le château-musée est un grand bâtiment du 18e s. Le site a été réaménagé et entretenu au 19e s. par plusieurs propriétaires, dont le prince Murat, le banquier Emile André et sa femme Nélie Jacquemart-André, qui le légua en 1912 à l’Institut de France; c’est pourquoi l’on y apprécie un musée Jacquemart-André de peintures, meubles et souvenirs de J.-J. Rousseau, un parc classé de 30 ha, un jardin à la française, une roseraie et des Journées de la Rose en juin. Le village de Fontaine est un peu au nord, au confluent de la Launette et de la Nonette; maison de retraite du Pavillon Girardin (50 sal.). Toute la partie occidentale de la commune est dans la forêt d’Ermenonville, qui comprend le champ de tir de Senlis; au nord du village dans la plaine du Valois, ancienne grange cistercienne du 13e s. au Fourcheret. La population communale a augmenté de 40 hab. entre 1999 et 2008.

Borest (370 hab., 1 278 ha dont 384 de bois), juste à l’ouest de Fontaine-Chaalis à 12 km ONO de Nanteuil, englobe aussi une partie de la forêt d’Ermenonville et a également gagné 40 hab. après 1999; un menhir de 3 m y est appelé la Queusse (ou Queue) de Gargantua; parc et jardin d’agrément de Saint-Vincent, église inscrite des 15e-16e s., ancien prieuré (inscrit). Montlognon (240 hab., 524 ha dont 244 de bois) jouxte Fontaine-Chaalis au confluent de la Nonette et de la Launette qui vient du sud; la commune a été réunie à Fontaine-Chaalis de 1825 à 1833. Baron (820 Baronnais, 2 147 ha dont 387 de bois) est au bord de la Nonette un peu plus à l’est, avec un château, et une église classée du 12e s.; son finage comprend au sud une partie de la forêt d’Ermenonville, au nord le hameau de Beaulieu-le-Neuf et le manoir de Beaulieu-le-Vieux (16e-17e s.), sur le relief.

À Versigny (380 hab., 1 450 ha dont 522 de bois), 4 km NO de Nanteuil dans la vallée de la Nonette, se dresse le vaste château classique de Kersant (15e et 17e s., réaménagé aux 18e et 19e s.), avec parc de 20 ha. Droizelles est un hameau à l’est, avec un château des 17e et 19e s., issu d’une commune absorbée en 1825 et qui apporte à la commune le bois de Droizelles. Au nord, le canton contient les deux communes de Rosières (140 hab., ), 5 km NNO de Nanteuil sur le plateau, qui a un château du 20e s., et Fresnoy-le-Luat (490 hab., 1 150 ha) qui est 3 km plus au nord au bord du ru de Sainte-Marie; Fresnoy a un clocher inscrit et la commune a intégré en 1825 ses voisines Ducy à l’ouest, Le Luat à l’est (église inscrite), dans le même vallon, et dont subsistent les hameaux; la ligne du TGV passe entre Fresnoy et Ducy; la commune a gagné 50 hab. depuis 1999.

Péroy-les-Gombries (1 070 Prélots, 1 121 ha dont 458 de bois.) est à 4 km au NE de Nanteuil, Boissy-Fresnoy (920 hab., 1 587 ha dont 265 de bois) à 6 km; les deux communes se partagent au nord le bois du Roi. Péroy n’avait pas 300 hab. autour de 1960, et progresse depuis; elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2008. Boissy-Fresnoy est issu d’une fusion des années 1790 entre deux villages très proches, Fresnoy juste à l’est de Boissy, à ne pas confondre avec le précédent; la commune n’avait que 430 hab. en 1975 et a gagné 120 hab. depuis 1999.

Chèvreville (480 Chèvrevillois, 1 034 ha) et Ognes (270 hab., 676 ha) sont de plus petites communes au sud-est de Nanteuil. Chèvreville avait absorbé en 1825 Sennevières, au nord, dont subsiste un hameau entouré de vergers. Silly-le-Long (1 150 Silliciens, 1 135 ha), 4 km au sud de Nanteuil, a une église inscrite des 12e-13e et 15e-16e s., un parc et des entrepôts des transports Kuehne-Nagel (170 sal.). La commune avait 590 hab. en 1968 et croît depuis.

Le Plessis-Belleville et Lagny-le-Sec, très proches l’une de l’autre, sont les principales communes au sud du canton, sur la N 2. Ève (440 hab., 1 043 ha) est 2 km à l’ouest de Lagny au bord du ru de Longueau, affluent de la Launette,a un château, une église inscrite des 12e-13e s., et abrite une maison de retraite (25 sal.); elle n’avait que 180 hab. autour de 1970. Ver-sur-Launette (1 190 hab., 1 118 ha dont 400 de bois), 3 km au NO d’Ève et au sud d’Ermenonville, se nommait Ver tout court jusqu’en 1935; elle avait moins de 500 hab. entre 1920 et 1980 et croît depuis; elle a gagné 170 hab. de 1999 à 2008.

Montagny-Sainte-Félicité (430 Montaféliciens, 567 ha) est entre Nanteuil et Ermenonville; c’est une ancienne Sainte-Félicité, nommée Montagny sous la Révolution et qui a rajouté ensuite son ancien nom au nouveau; son église est classée. L’aérodrome du Plessis-Belleville est en partie sur son territoire, au sud. La ligne du TGV Nord-Europe traverse son finage, ainsi que ceux de Ver, Ermenonville et Baron.


Plessis-Belleville (Le)

3 190 hab., 686 ha, commune de l’Oise dans le canton de Nanteuil-le-Haudouin, 8 km au SO de Nanteuil, au croisement des N 2 et 330 à 20 km SE de Senlis. Elle est le siège du groupe CNH (Case New-Holand) qui a repris l’usine Poclain mais s’y limite à un entrepôt de pièces détachées (620 sal.) et des bureaux (140 sal.). La ville a d’assez nombreux petits ateliers et négoces, une fabrique de lampes Havells (HSL ex-SLI, 75 sal.), mais l’usine de conserves Saint-Yves du groupe coopératif Cecab a disparu au profit d’un transfert vers l’Europe de l’Est; entreposage et transports SLF (100 sal. et TFE (55 sal.), Geodis (65 sal.), Patinter (20 sal.); négoce de produits métallurgiques Paris-Saint-Denis Aciers (40 sal.); centre commercial Leclerc de 150 salariés, services à la personne Kameline (35 sal.).

La population communale augmente depuis 1950; elle avait alors 500 hab.; elle a encore gagné 360 hab. entre 1999 et 2008. La ville forme une seule agglomération avec sa proche voisine Lagny-le-Sec. L’aérodrome départemental (code LFPP) du Plessis-Belleville, avec aéroclub, est aménagé au NO du Plessis, en fait sur le territoire d’Ermenonville; il a une piste en dur de 700 m, une en herbe de 850 m et une école de pilotage; 85 avions y sont basés.