Canton d'Avallon

Avallon

7 700 hab. (Avallonnais) dont 370 à part, 2 675 ha dont 1 127 de bois, sous-préfecture du département de l’Yonne, 53 km au SE d’Auxerre. Ancienne ville forte sur un éperon entre deux vaux, elle domine la vallée très encaissée du Cousin près de sa sortie du Morvan; elle est riche de nombreux monuments, bastions et remparts, grenier à sel, tour de l’Horloge et maisons anciennes, église collégiale à double portail; musées de l’Avallonnais (paléontologie, archéologie et histoire), des traditions agricoles (dans l’ancien abattoir), du costume et de la mode (dans un hôtel du 17e s.). Avallon est un centre de services actif, avec un lycée polyvalent et deux collèges publics, un collège-lycée privé, un centre hospitalier public de 141 lits.

La ville a aussi des industries: les pneus Laurent, spécialiste du rechapage et filiale de Michelin (580 sal.); les roulements à bille RKS, filiale du groupe suédois SKF (280 sal.); les cartonnages CLP Packaging (70 sal., ex-Chesapeake acquis par le groupe Verpack en 2006), maroquinerie de plastiques Simon (20 sal.). Le groupe de négoce alimentaire Schiever (BDMS), né à Avallon en 1871 et associé à Auchan, a son siège (110 sal.), une base (400 sal.) et un grand magasin (190 sal., Mammouth à l’origine) à la sortie de la ville, un atelier de réparations (30 sal.); il compte en tout 4 800 emplois en France et 800 en Pologne, sous les enseignes Atac, Auchan, Maximarché, Proximarché, plus certains sous les enseignes Weldom et Flunch; supermarché Casino (30 sal.), transports Bonin (30 sal.).

La majorité municipale est à gauche; le maire est Jean-Yves Caullet, socialiste, ingénieur agronome et ancien préfet, ancien député et également conseiller régional. Le quartier de la Morlande a été classé en «zone urbaine sensible». Un aérodrome (code LFGE) avec aéroclub, doté d’une piste gazonnée de 750 m, est juste à l’ouest de la ville. La commune avait 6 000 hab. environ entre 1865 et 1965, puis est montée à 8 800 en 1975 (sdc) et s’est tenue ensuite à ce niveau, mais a perdu un millier d’habitants de 1999 à 2008. La communauté de communes de l’Avallonnais, qui siège en ville, dépasse de peu le canton (17 communes, 12 900 hab.). L’arrondissement a 49 400 hab. (50 600 en 1999), 10 cantons, 149 communes, 220 921 ha. L’unité urbaine est donnée pour 7 400 hab., l’aire urbaine pour 15 400.

Le canton a 11 900 hab. (12 700 en 1999), 16 communes et 19 699 ha dont 6 473 de bois; une seule 200 hab., 2 064 ha dont 905 de bois) est dans le Parc du Morvan. Le canton est traversé par la vallée du Cousin et la N 6; au NO il déborde sur le plateau boisé du calcaire rauracien, qui domine la dépression périphérique de la Terre Plaine. Avallon n’a pas vraiment de commune de banlieue. À 4 km au NE d’Avallon, Sauvigny-le-Bois (750 hab., 1 534 ha) a un château du 18e s. (Montjallin) où a été aménagé un curieux musée des automobiles de chefs d’État et, à l’est, un échangeur de l’autoroute du Soleil, qui frôle par là le canton; hôtel du Relais Fleuri (30 sal.), négoce alimentaire Schiever (45 sal.), traitement des ordures Sita (30 sal.); la commune a gagné 50 hab. de 1999 à 2008. Juste à l’ouest, Étaule (430 hab., 889 ha) a une grosse installation du distributeur avallonnais Schiever, notamment pour les produits frais (290 sal.); transports Balace (65 sal.). Ce sont les seules communes qui pourraient passer pour des banlieues, mais leur croissance démographique reste très modérée.

Magny (850 hab.), 8 km ESE d’Avallon, occupe tout l’est du canton; la commune est frôlée au nord par l’A 6, traversée par la voie ferrée et l’ancienne N 6 (D 606) et par la vallée encaissée du Cousin; au sud de celui-ci, un autre groupe d’habitat réunit les hameaux de Marrault et du Pavillon, ornés du château (avec parc) et des deux étangs de Marrault (30 et 16 ha, au sein d’un ensemble protégé de 195 ha; fabrique de matériel agricole Mazeron (40 sal.), traitements de surfaces Yonne Galva (30 sal.). L’Avallonnais est un nom souvent employé pour désigner la contrée autour d’Avallon; on le trouve notamment dans le pays officiel de l’Avallonnais, qui réunit 94 communes du sud-est du département de l’Yonne autour d’Avallon (96 communes, 34 200 hab., 1 381 km2).