Canton de Cruzy-le-Châtel

Cruzy-le-Châtel

250 hab., 5 952 ha dont 3 376 de bois, chef-lieu de canton du département de l’Yonne dans l’arrondissement d’Avallon, 22 km à l’est de Tonnerre sur le plateau. Ce chef-lieu déchu, «village de caractère» avec un château du 16e s., avait 1 400 hab. en 1806, moins de 800 en 1900 et moins de 500 en 1950.

Le canton a 2 900 hab., 16 communes et 27 017 ha dont 10 815 de bois; limitrophe des départements de l’Aube et de la Côte-d’Or, il compte au nord un étroit morceau du plateau des calcaires portlandiens, et s’étend largement sur celui des calcaires rauraciens, très boisé, où Cruzy fait figure de clairière; à l’extrême SE apparaît la côte qui le délimite, et un petit fragment de la Vallée.

Au SO, la vallée de l’Armançon est suivie par le canal de Bourgogne et la voie ferrée de Paris à Dijon, et dominée par le village de Tanlay (1 200 hab., 3 866 ha dont 1 734 de bois), fier d’un château très renommé des 16e et 17e s. (17 000 visiteurs/an), avec une cour et des appartements de grande beauté, un parc orné d’un canal de plus de 500 m et un golf (9 trous), et un centre d’art contemporain; port de plaisance au village; maçonnerie Marquis (30 sal.), transports Droin (90 sal.). Tanlay a été agrandie en 1972 en fusionnant avec Commissey en aval et Saint-Vinnemer en amont sur la même rive de l’Armançon, ce qui a fait passer sa population de 590 hab. en 1968 à 1 200 au recensement suivant; depuis, ce niveau se maintient. La fusion a également apporté à Tanlay les ruines de l’ancienne abbaye de Quincy et le site de la fontaine Saint-Gautier à 3 km au NE du village. Tanlay a deux entreprises de transport, Sotramap (60 sal.) et Droin (50).