Canton d'Yutz

Yutz

16 500 hab. (Yussois ou Yutzois), 1 397 ha, chef-lieu de canton du département de la Moselle dans l’arrondissement de Thionville-Est, sur la rive droite de la Moselle face à Thionville, à laquelle elle est reliée par un pont-écluse. La commune résulte de la fusion en 1971 des anciennes communes de Basse-Yutz (11 400 hab.), au bord de la Moselle, et Haute-Yutz (5 200 hab.), au sud-est. L’ensemble de barres de logements de l’Hexagone, entre Haute-Yutz et le Fort de Yutz qui fait face à Thionville, est classé en «zone urbaine sensible». Le maire est Philippe Slendzak, divers droite La population a diminué de 1975 à 1990 (13 900 hab.) puis a repris, et s’est accrue de 1 600 hab. entre 1999 et 2008. Le nom originel fut Judiacum, qui viendrait d’un patronyme germanique Judo. Dans la partie orientale, aérodrome de Thionville et gare de triage avec cité cheminote de Yutz-Cité. L’autoroute A 31 passe dans la partie occidentale de la commune (échangeur).

Yutz a plusieurs établissements mais plutôt petits, dont la fabrique de wagons Rolanfer (60 sal.), l’usine sidérurgique Ros Casares ex-Exma (35 sal., groupe espagnol) et l’usine de tubes d’acier Lorraine-Tubes, en rétraction depuis qu’Arcelor l’a cédée au groupe espagnol Condesa: l’effectif est ramené de 180 sal. (2002) à 40 sal. (2011) et l’activité limitée à la finition. Yutz a aussi un Institut de soudure industrielle (ISI), centre technique national d’analyses et expertises (60 sal.), et des entreprises de négoce de produits métallurgiques Arcelormittal Profil (140 sal.) et Arcelormittal SCES et Solutions (25 et 35 sal.), Prosimo (75 sal.) et Safef (30 sal.); travaux publics Eurovia (90 sal.) et SAT (75 sal.), plâtrerie LEG (45 sal.).

Dans le tertiaire, supermarchés Carrefour (50 sal.) et Match (30 sal.); gardiennage Boss (50 sal.), nettoyage urbain Onyx (50 sal.); aide à domicile Aux Petits Soins (45 sal.), comptabilité KPMG (20 sal.). Le canton a 27 400 hab. (26 000 en 1999), 4 communes, 3 384 ha dont 792 de bois. Les trois autres communes sont Manom au nord, Illange au sud et Terville à l’ouest.


Illange

2 090 hab. (Illangeois), 565 ha, commune de la Moselle dans le canton de Yutz, juste au sud-ouest du chef-lieu, 4 km au sud de Thionville. L’habitat est sur la rive droite de la Moselle, mais la commune, dont la limite occidentale suit un ancien méandre de la Moselle disparu, englobe sur la rive gauche la plus grande partie du port de Thionville et de ses bassins, dans lesquels arrive la Fensch; fabrique de fumisterie industrielle Gleser (200 sal.), d’instruments scientifiques Heraeus ElectroNite (95 sal.), de moteurs électriques Microspire (75 sal.), de fours de boulangerie Fringand (30 sal.), de boulonnerie Trevis (35 sal.). Un gros échangeur A 31-N 153 est proche de la zone d’aménagement concerté partagée avec Bertrange au sud; manutention portuaire Gepor (400 sal.), location de matériel de levage Altead Lorlev (110 sal.) et Locnacelle (25 sal.). La commune n’avait encore que 410 hab. en 1954; elle a sensiblement crû jusque vers 1980 puis a plafonné, et perdu 60 hab. après 1999.


Manom

2 740 hab. (Manomois), 1 039 ha dont 445 de bois, commune de la Moselle dans le canton de Yutz, sur la rive gauche de la Moselle juste à l’est de Thionville; elle fut Monheim et souvent Munnhofen, ce qui évoque les moines de jadis. L’habitat se concentre au sud-ouest, en continuité avec celui de Thionville. À l’est et au nord, la plaine de la Moselle est trouée de gravières. Au nord-ouest, la commune s’étend assez loin dans le bois de la Grange; le château de la Grange, à la sortie nord de Thionville près de la N 53, est un grand édifice de 1731, bâti sur un ancien site de château seigneurial disparu; il a été restauré après 1945.

Dans la commune fonctionne l’usine Merloni, qui fabrique des cuisinières; mais en 2005 son propriétaire, l’italien Indesit, en a réduit l’effectif, passé de 350 à 200 personnes, au profit de ses usines d’Italie et de Pologne; supermarché Carrefour (80 sal.). La population de la commune a été de 1 100 hab. en 1901, 1 600 hab. en 1954, 2 100 en 1975; elle a un peu augmenté après un creux à 1 800 hab. en 1982, mais a reperdu quelques habitants après 1999.


Terville

6 580 hab. (Tervillois), 383 ha, commune de la Moselle dans le canton de Yutz, juste au sud de Thionville, dont elle est séparée par l’A 31, accessible par trois échangeurs. Elle touche à l’est la rive gauche de la Moselle; au sud, zones industrielles et ferroviaires partagées avec Florange (cité de Verdun). Terville s’est séparée en 1894 de Veymerange, qui l’avait intégrée en 1810 et qui a été à son tour absorbée par Thionville en 1966. Terville n’avait que 500 hab. en 1896; elle a progressé jusqu’à 2 800 hab. en 1936, 5 800 hab. en 1968 avant de décliner un peu (5 200 hab. en 1982) puis de remonter.

La commune est surtout résidentielle; elle a peu d’industries, à part la fabrique de produits boulangers BVF (ex-Panilor, 90 sal.) et les installations électriques Ineo (90 sal.). Elle dispose toutefois au nord d’un grand centre commercial partagé avec Thionville (Linking) avec les magasins Castorama (140 sal.), Decathlon (70 sal.), But (50 et 45 sal.), Boulanger (électroménager, 50 sal.), Cultura (presse et librairie, 40 sal.), Terga Giga Store (articles de ménage, 25 sal.), Darty (25 sal.), Magvet (habillement, 20 sal.), jardinerie CTJ (Centre thionvillois du jardin, 20 sal.); négoce de pièces pour automobiles Thomé (110 sal.) et plusieurs garages; transports Solotra (105 sal.) et Griselle (40 sal.).