Canton de Barr

Barr

6 900 hab. (dont 190 à part), 2 061 ha, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l'arrondissement de Sélestat, 31 km au SO de Strasbourg, au pied des Vosges au débouché de la vallée de la Kirneck, dans une petite plaine triangulaire. Le nom évoque une hauteur, d'après le celte barro. La population augmente depuis 1975, mais peine à retrouver le niveau des années 1860; elle a toutefois gagné 800 hab. de 1999 à 2007. La ville, qui conserve des restes médiévaux et d'anciennes maisons à colombage, a un bel hôtel de ville renaissance. Elle propose un musée du cristal et de la faïencerie et un musée dit de la Folie Marco (demeure bourgeoise du 18e s.), plus un petit musée de la schlitte. Barr fait partie du Vignoble d'Alsace; elle cultive 81 ha de vignes et son ban contient le grand cru du Kirchberg de Barr (41 ha). Proche de hauts lieux tels que Sainte-Odile, Andlau, Le Hohwald, elle profite des flux touristiques; les trois communes voisines de Heiligenstein, Mittelbergheim et Gertwiller ajoutent à sa renommée.

Le territoire communal s’allonge dans les Vosges jusqu’au-delà du Neuntelstein (970 m) et compte 1 582 ha de forêt, dont la grande forêt domaniale de Barr. Il englobe les sites des châteaux ruinés du Landsberg, dont le donjon carré date de 1200, et de l’abbaye de Niedermunster, qui remonte aux alentours de l’an 700 et fut le but d’un actif pèlerinage médiéval. Cette partie montagneuse est traversée au Welschbruch (maison forestière) par la route qui va d'Obernai au Hohwald (D 426), mais assez nettement séparée de la partie urbanisée, qui commence à Tollenloch, 3 km en amont du bourg, et s epoursuit par les gros hameaux de Tall et Buehl, où les villas grimpent sur le versant d'adret. Au sud-est, le finage avance dans la plaine jusqu'à englober un échangeur de l'autoroute A 35, ainsi que les lotissements de Bodenfeld.

Des tanneries ont animé Barr au 19e siècle; il en reste une tannerie Degermann (35 sal.), mais la fabrique de chaussures Romika a fermé; Codica Automotive (câbles pour cycles) emploie 50 personnes, la fabrique d’échelles métalliques Fortal 110; entreprise de bâtiment Woljung (70 sal.), négoces de vins dont Klipfel (25 sal.) et Wantz (20 sal.), hôtel Les Hortensias (25 sal.), traiteur-boucher Schweitzer (25 sal.). Barr dispose d’un hôpital local, d’un collège et d’un lycée publics avec internat.

L'unité urbaine n'est donnée que pour 7 600 hab., mais la ville est le siège d'une communauté de communes du Piémont de Barr (13 communes, 15 300 hab.) étirée d'ouest en est et incluant Le Hohwald et Andlau; elle se plaçait à la tête d'un «pays de Barr et de Bernstein» qui associait à la précédente les 7 villages de la communauté de communes de Bernstein et de l'Ungersberg, soit au total 20 communes et 21 000 habitants, 4 000 lits touristiques et la moitié des vignes du Bas-Rhin, dont 8 grands crus. En fait, ce groupement est à présent fondu dans le pays Bruche-Mossig-Piémont.

Le canton de Barr a 19 300 hab. (17 600 en 1999), 16 communes, 16 366 ha dont 7 770 de bois; il se partage entre le versant boisé des Vosges, qui porte les forêts de Barr et d'Andlau et la station du Hohwald, l'étroite bande du vignoble de Barr à Dambach-la-Ville, et la plaine alsacienne autour d'Epfig.


Andlau

1 900 hab. (Andlaviens), 2 369 ha dont 1 998 de bois, village du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 15 km au NNO de Sélestat, sur le versant droit de la vallée de l’Andlau. Le nom lui vient du monastère de femmes installé en 880 et qui avait pris celui d’Eleon, sanctuaire en Terre Sainte. Il reste de l’église abbatiale un beau portail roman et une longue frise sculptée. L'habitat s'étire dans la vallée de part et d'autre de son débouché des Vosges. Andlau est l’un des grands villages viticoles (101 ha de vignes), d’aspect agréable, avec une belle place de la Mairie (façades renaissance), aux nombreuses maisons alsaciennes. Il est dominé par les anciens châteaux de Spesbourg à donjon carré, du Haut-Andlau à deux donjons ronds, et doté d’une ample forêt. Le relief atteint 783 m au Rosskopf; les versants sont boisés, et portent la forêt domaniale d'Andlau. La route (D 425) monte au Hohwald et jusqu'au col du Kreuzweg d'où elle passe dans le bassin du Giessen.

Andlau contient trois «grands crus»: Kastelberg (6 ha) juste au nord, Wiebelsberg (13 ha) au NE, Moenchberg (12 ha, partagé avec Eichhoffen) à l'est; en outre, entreprises de métallurgie (Stocko, 160 emplois), de bâtiment (Dicker, 120 sal.), de transport (Go-Trans, 35 sal.), de bâtiment (Seltz, 30 sal.); institution pour enfants (Mertian). La population est assez stable, mais diminuait un peu depuis le sommet de 1975 (1 900 hab.); elle a néanmoins augmenté de 200 personnes entre 1999 et 2007.


Bernardvillé

220 hab., 276 ha dont plus de la moitié en forêt, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 8 km au SO de Barr sur les pentes dominées par la forêt d'Andlau; elle était jadis Bernardwiller-Barr. Son beau village se tasse dans un vallon affluent de la Schernetz avec quelques vignes sur les basses pentes, et des restes de l’abbaye cistercienne de Baumgarten, fondée dans la plaine en 1125.


Blienschwiller

310 hab., 307 ha dont 224 de vignes, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 9 km au sud de Barr juste au nord de Dambach au pied des Vosges. Elle a un beau village tassé au pied du relief, avec un clocher roman et des restes d'un château du 16e s., et le grand cru de Winzenberg. Elle a beaucoup perdu depuis les 1 000 hab. des années 1830.


Dambach-la-Ville

2 000 hab. (Dambachois), 2 883 ha dont 1 313 de bois et 518 de vignes (record départemental), commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 8 km au NNO de Sélestat, au pied des Vosges sur la Route des vins; Dambach signifie «rivière des sapins». Classée dans les «villages de charme» et les plus titrés des villages fleuris, c'est une ancienne ville épiscopale, fortifiée au 14e s., qui bénéficia d'une notable industrie textile. Il lui en reste une fabrique de chaussettes Labonal (110 sal., 5 millions de paires par an), reprise par des cadres à la firme Kindy en 1999 et établie dans la plaine au croisement de la N 422 et de la D 210. Mais la population de la première moitié du 19e siècle dépassait nettement les 3 000 hab. (3 500 hab. en 1851) et s'est lentement érodée depuis.

Après les replis de la bonneterie, la ville s'active aujourd'hui à l'accueil touristique et à la vigne: avec 518 ha déclarés, ses vignerons ont un record départemental; le grand cru Frankstein couvre 56 ha; caves Ruhlmann-Schutz (25 sal.). Outre une chapelle romane et un hôtel de ville du 16e s., la commune inclut les ruines du château et la forêt domaniale du Bernstein (donjon et restes des 13e-15e s.) et un beau patrimoine de maisons anciennes et de remparts. Le territoire communal monte à 682 m et s'étend assez loin vers l'ouest aux abords de Thannvillé. Il est également très étendu dans la plaine où il atteint à l'est l'autoroute A 35 et sa connexion avec la N 83, bien au-delà de la très rectiligne N 422.

Le village ancien est très tassé autour de l'anneau interne qui entoure l'église et l'hôtel de ville; les quartiers de pavillons se sont établis dans la plaine autour de la gare. Dambach-la-Ville a de nombreux commerces, un collège public; maçonnerie Kempf (40 sal.), viandes et surgelés Damien de Jong (50 sal.), coopérative agricole. L’accès autoroutier, à la limite orientale de la commune, a conduit à l’installation d’une plate-forme de distribution des magasins Ed (groupe Carrefour) sur 6 ha, de 170 salariés. La commune est le siège de la communauté de communes de Bernstein et de l’Ungersberg (7 communes, 5 400 hab.).


Eichhoffen

520 hab., 230 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 3 km au sud de Barr et à l'est d'Andlau dans le vignoble; vieux village du 11e siècle protégé; gare. Le village est juste au sud du cours de l'Andlau, qui limite au nord le finage, limité à la plaine et aux plus basses pentes; il cultive 39 ha de vigne. C’est le pays de naissance de Mathias Ringman (1482-1511), qui le premier nomma America le nouveau continent, dans une publication de 1507 préparée à Saint-Dié. Installations électriques (Cresa, 50 sal.), tanneries Haas (75 sal.). La population a augmenté de 90 hab. entre 1999 et 2007.


Epfig

2 200 hab. dont 60 à part, 2 190 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 12 km au nord de Sélestat. C’est l’un des principaux villages viticoles du pays de Barr et du Bernstein, entre Barr et Dambach mais dans la plaine, sur la N 422 Sélestat-Molsheim. Ses 560 ha de vignes en ont fait la première d’Alsace par la superficie viticole, mais le recensement agricole n’en enregistre que 388 ha au compte de ses vignerons. Le village ancien s'est agrandi dans toutes les directions, englobant les annexes de Finckwiller au nord-ouest, Fronholz au sud-ouest, Sainte-Marguerite à l'est, où est une chapelle romane du 11e s. Le relief s'élève à l'ouest sur une butte isolée couverte de vignes, que contourne par l'ouest la voie ferrée; le finage atteint à l'ouest le cours de la Schernetz et dépasse à l'est l'autoroute A 35. Epfig a quelques ateliers: fabrique de confiserie (Rohan, 60 sal.), spécialiste des moulages en chocolat; maçonnerie Humbert (30 sal.); institut médico-éducatif, gare. La population avait nettement diminué depuis le 19e siècle (2 700 en 1876) mais elle a repris après 1990 (1 750) et gagné 150 hab. entre 1999 et 2007.


Gertwiller

910 hab., 489 ha dont 128 de vignes, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, juste à l’est de Barr sur la Kirneck; quelques belles maisons, spécialité de pain d'épices (lebküchle) de la maison Fortwenger (30 sal.), avec musée; plastiques NeoColor (25 sal.), supermarché U (50 sal.), restaurant Schœnn (20 sal.). Le village s'est environné de pavillons; la N 422 passe au village, l'A 35 un peu à l'est.


Heiligenstein

1 000 hab., 399 ha dont 182 de bois et 149 de vignes, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 1,5 km au nord de Barr dans les vignes. Dotée d'un village fleuri, elle est connue pour son klevner, cépage de culture très limitée, qui est issu de l'ancien traminer, et pour les belles ruines et le panorama du château de Landsberg (13e et 17e s.), en cours de restauration; musée vivant des Naïades (faune et flore aquatiques, poissons). La population augmente depuis 1962 (580 hab.) et a gagné 140 hab. de 1999 à 2007. Le finage n'attient pas la plaine à l'est, mais inclut l'écart de Saint-Simonsbrunnen au sud dans les vignes; il s'étend modérément sur le rebord montagneux autour du Landsberg.


Hohwald (Le)

490 hab., 2 084 ha dont 1 500 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 8 km à l’ouest d’Andlau, en plein massif vosgien, entre 600 et 1 100 m. Son territoire, très forestier et riche en cascades, points de vue et sentiers de randonnée, est délimité au nord par la crête du Neuntelstein, à l’ouest par le Champ du Feu (vers 1 100 m), au sud par la Grande Belle Vue (857 m), et comprend plusieurs hameaux. Il n’a été érigé en commune qu’en 1867, à partir d’Albé, Beutenbach et Barr, mais avait alors 700 hab. L’érosion démographique semble avoir été freinée dans les années 1990 et la commune a même gagné 90 hab. de 1999 à 2007. Le Hohwald est un centre de villégiature, «station verte de vacances» avec refuges et sports de montagne, arboretum, sculptures contemporaines, musée du schlittage; hôtels Mona Lisa (20 sal.), La Petite Auberge (20 sal.), L'Ermitage (20 sal.).

Le petit village lui-même est dans un vallon débouchant sur l'Andlau; les maisons s'éparpillent alentour dans une large cuvette en clairière, comportant côté sud le gros hameau de Witterthalhof. L'espace humanisé se prolonge vers le sud-ouest dans la haute vallée de l'Andlau, par les hameaux de Neumelkerei et Zundelkopf; la route montant jusqu'au col du Kreuzweg (770 m) d'où elle descend ensuite vers Breitenbach et la vallée du Giessen. Vers l'ouest, le finage communal monte jusqu'au Champ du Feu dans la Chaume des Veaux, où une clairière conserve quelques marcairies, et l'Auberge de Hochfeld. Au nord; sir les pentes qui descendent vers l'Andlau, s'épanouit la grande forêt de la Ville de Strasbourg. Une route de crête (D 130-D 214) fait le tour de la commune au nord et à l'ouest.


Itterswiller

280 hab., 118 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 6 km au sud de Barr près d’Epfig; vignes (147 ha aux viticulteurs de la commune). Le village, sur le versant sud d'une petite butte viticole, le «mont des Abeilles» (Emmebuckel), muni d'une table d'orientation, est fleuri à 4 fleurs et jumelé avec l’île de Bréhat; hôtel-restaurant Arnold (25 sal.). Le ban communal se limite au vignoble, avançant à peine une petite pointe vers l'ouest au débouché de la vallée montagnarde de la Schnertz.


Mittelbergheim

680 hab., 383 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 1,5 km au SO de Barr. C'est un intéressant village viticole avec un bel hôtel de ville des 16e-17e s., des maisons renaissance et d'anciens pressoirs, des enseignes de viticulteurs. Il est admis dans les «plus beaux villages de France» et les «villages de charme»; ébénisterie Robert Seltz (50 sal.); 213 ha de vignes. Le nombre d’habitants, longtemps assez fixe, s'est accru de 50 personnes entre 1999 et 2007. Le finage se limite à la plaine et aux basses collines viticoles; il est borné au sud-est par le cours de l'Andlau et au nord par le finage de Barr.


Nothalten

470 hab., 400 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 8 km SSO de Barr au pied des Vosges. Elle a des vignes (240 ha), dont le grand cru Muenchberg; fontaines anciennes, maisons à colombage. Le village proprement dit, allongé du sud au nord au pied du talus, est prolongé au nord par le gros hameau de Zell. Vers l'ouest, Boemstein est un petit écart, encore dans les vignes. La population s'est accrue de 40 hab. entre 1999 et 2007.


Reichsfeld

310 hab., 495 ha dont 354 de bois et 66 ha de vignes, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 9 km au SO de Barr; beau «village de caractère» au fond du vallon de la Schernetz, affluent de la Scheer, qui ouvre sur le Vignoble, dominé par l’Ungersberg et la forêt d’Andlau; refuge, GR 5. Le ban communal pousse une pointe vers le sud où il inclut de petits hameaux (Taubental, Siebunweg, Sommerain).


Saint-Pierre

600 hab., 321 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 3 km au SE de Barr dans la plaine, sur la rive droite de l’Andlau; deux châteaux protégés, dont celui d'Itterwiller, du 16e s., isolé dans la plaine à l'ouest, un autre du 19e s. sur la rive gauche de l'Andlau, servant de maison de convalescence et de retraite; brasserie Alsabières (25 sal.). Le territoire comporte des vignes (22 ha) au sud-ouest. Il est traversé par l'A 35 à l'est. Curieusement, en 1793, les Révolutionnaires avaient requalifié la commune de son ancien nom germanique, Oberstotzen. Elle a gagné 60 hab. de 1999 à 2007.


Stotzheim

1 100 hab., 1 361 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Barr, 5 km au SE de Barr dans la plaine de l’Andlau. Le village, allongé de part et d'autre d'un Muhlbach dérivé de l'Andlau, est fleuri (3 étoiles) et cultive 169 ha de vignes; ancien château du Grunstein (rénové au 18e s.). L'A 35 traverse la pointe sud-ouest du finage. Celui-ci s'étend largement vers l'est et le sud-est où il empiète sur la forêt du Rischwald. La population décroissait lentement depuis le milieu du 19e s., où elle avait dépassé 1 500 hab., mais elle a augmenté de près de 100 hab. entre 1999 et 2007.