Canton de Drulingen

Drulingen

1 500 hab. (Drulingeois), 449 ha, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Saverne, 24 km au NO de la ville dans l’Alsace bossue. C’est au bord de l’Isch, affluent de la Sarre, une bourgade active et industrelle. La principale entreprise est la société Lentz, née en 1904 d’un atelier de cycles, qui s’est mise presque aussitôt à fabriquer des appareils ménagers; son descendant la Sotral (Société de Treillis soudés d’Alsace) a été créée en1964, Sotralentz en 1970, une division des plastiques en 1972, puis la société a commencé à créer des filiales à l’étranger à partir de 1994. Elle a trois pôles-filiales à Drulingen: chaudronnerie (S. Métal, 260 sal.), treillis (S. Construction, 160 sal.) et plastiques (S. Packaging, 220 sal.), plus 50 personnes au siège, soit un total de 690 salariés. La famille Lentz est considérée comme l’une des toutes premières fortunes d’Alsace.

S’y ajoutent une chaudronnerie Bieber (150 sal.), les appareillages Kärcher (50 sal.); finitions de bâtiment Kœnig (20 sal.); maison de retraite (60 sal.), collège public, Écomarché (25 sal.). La population a plus que doublé depuis la guerre, donnant au village une structure lâche et étalée dans la plaine. Le canton de Drulingen, limitrophe de la Moselle au NE et au SO, a 11 400 hab. (11 200 hab. en 1999) pour 26 communes et 16 397 ha (3 076 de bois); il est traversé par l’A 4 et la N 61, ainsi que par la vallée encaissée de l’Eichel; 7 communes du nord et de l’est du canton sont dans le Parc des Vosges du Nord.


Adamswiller

400 hab. (Willere), 340 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 5 km au nord de Drulingen, sur le plateau dans le parc des Vosges du Nord; vallée de l’Eichel, gare; grande carrière de grès et entreprise de travaux publics Rauscher (190 sal.).


Asswiller

270 hab., 602 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, à 3 km ENE du chef-lieu sur le plateau de grès et dans le parc des Vosges du Nord; petit château féodal à tour ronde, devenu ferme; bois au sud-ouest, ferme de Stangenwald au nord-est. La population croît un peu (+40 hab. de 1999 à 2007).


Baerendorf

310 hab., 753 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 10 km OSO de Drulingen au bord de l’Isch sur un épreron de méandre, et limitrophe du département de la Moselle; la population reprend un peu depuis le minimum de 1982 (290 hab. contre plus de 500 au 19e siècle).


Berg

410 hab. (Bergeois), 772 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 5 km au NO de celle-ci. C’est un village-rue dans le vallon du Muhlgraben, affluent de gauche de l’Eichel, prolongé en amont par un Oberdorf. Sa population n’a guère varié en deux siècles. Il a une chapelle ronde et le clocher du Kirchberg (349 m) sur un promontoire, considéré comme un très ancien site chrétien et devenu un haut lieu de l’Alsace bossue; temple classé, maison du bailli de 1730; petite entreprise d’électromécanique; élevage, pisciculture. Le finage comprend deux parties distinctes: au nord-est la partie basse avec le village; au sud-ouest le plateau, où court la N 61 bordée de quelques maisons à Wolsthof et Bellevue, et couvert à l’ouest par le grand bois du Wolst. Celui-ci est traversé par l’autoroute A 4, qui offre une aire de repos à l’angle sud-ouest de la commune.


Bettwiller

350 hab., 406 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 2,5 km au NNO de celle-ci. Elle contient au sud en partie une usine de Drulingen, à l’ouest un petit lotissement; quelques vergers. Elle a gagné plus de 40 hab. entre 1999 et 2007.


Burbach

320 hab., 634 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 8 km au NO du chef-lieu et 5 km au sud de Sarre-Union. Le village est dans le vallon du Burbach, petit sous-afflunt de la Sarre. Le finage est frôlé à l’est par l’A 4. La vallée de la Sarre est à 3 km à l’ouest.


Bust

450 hab., 676 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 7 km au SSE du chef-lieu, limitrophe du département de la Moselle et en bordure du Parc régional. Le village est sur le plateau et son finage touche au sud à la vallée encaissée de la Zinsel. La population était en lente diminution jusqu’en 1999.


Diemeringen

1 700 hab., 881 ha dont 347 de bois, commune du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Saverne, canton de Drulingen, en Alsace bossue, 8 km à l’est de Sarre-Union, et juste à l’intérieur du parc des Vosges du Nord, dans la vallée de l’Eichel. C’est une bourgade active avec collège public, supermarché U (80 sal.), gare; ateliers de de matériel électrique (Epesem Stoebner, 40 sal.) et de menuiserie en pvc (Bieber, 90 sal.), négoce de matériel agricole (25 sal.); mais la poterie GPA (Générale de Poterie d’Alsace) est tombée de 110 à 15 salariés. On y a jadis exploité du sel et des sources salées. Le village originel se tasse des deux côtés de l’Eichel, principalement rive gauche, où s’inflitre la voie ferrée; un ensemble de pavillons a pris place sur le versant de la colline de rive droite. Le finage est assez peu étendu vers l’ouest, bien plus vers le nord-est où il porte le bois de Gruenewald, qui fait partie de la forêt domaniale de la Petite-Pierre, et atteint le défilé où s’enfonce le Spielersbach. Le village est le siège de la communauté de communes de l’Alsace Bossue (32 communes, 13 500 hab.). La population était d’un millier d’habitants entre les deux guerres et a constamment augmenté depuis.


Durstel

410 hab., 476 ha, commune du Bas-Rhin en Alsace Bossue dans le canton de Drulingen, 3 km au nord du chef-lieu; agencement de magasins et bureaux Stutzmann (25 sal.), transports Reinbold (50 sal.). Le village, de structure assez lâche, s’accompagne au sud-est du hameau de Steinbacherhof; le finage est boisé à l’est; qulques vergers, anciennes carrières.


Eschwiller

170 hab., 349 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 8 km à l’ouest du chef-lieu, limitrophe du département de la Moselle; église classée (18e siècle). Le tout petit village est frôlé par l’autoroute de l’Est, qui le sépare d’un circuit de motocross.


Eywiller

270 hab., 469 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 6 km à l’ouest du chef-lieu, entre A 4 et N 1. Elle s’est fait remarquer en 2002 par son vote extrême en faveur de Le Pen (46%), puis en février 2004 en perdant un procès intenté par son maire au photographe Ambroise Perrin qui avait évoqué ce phénomène en exposant à Strasbourg des clichés du village aux fenêtres fermées.


Gœrlingen

250 hab., 377 ha, commune du Bas-Rhin à l’extrémité SO du canton de Drulingen, 15 km au SO du chef-lieu, entouré de trois côtés par le département de la Moselle. Le village est dans la vallée du Bruesbach, une forêt communale demeure à l’est, tandis que des restes de l’ancien château Heidenschloss peuvent se voir à l’ouest. La population a augmenté de 40 hab. entre 1999 et 2007.


Gungwiller

300 hab., 165 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 3 km au NO du chef-lieu, traversée par la N 61; elle a gagné 70 hab. entre 1999 et 2007.


Hirschland

330 hab., 1 073 ha dont 185 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 8 km OSO du chef-lieu. Le village est dans la vallée de l’Isch, sur versant de rive droite exposé au sud. Limitrophe du département de la Moselle, son ban est traversé à l’est par l’A 4 et contient au sud-est deux fermes isolées, Schlavan et Schwabenhof. Le dépeuplement semble stoppé (280 hab. en 1982); quelques bois au nord et à la limite sud. Hirsch est le cerf.


Kirrberg

180 hab., 635 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 16 km au SO du chef-lieu et 5 km au SE de Fénétrange (Moselle), sur la D 1 dans le vallon du Brueschbach, petit affluent de gauche de l’Isch; sa population avait dépassé 400 hab. au milieu du 19e s.


Mackwiller

620 hab., 902 ha dont 212 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 7 km au nord du chef-lieu et 7 km ESE de Sarre-Union dans un vallon affluent de la vallée de l’Eichel; vestiges romains avec restes d’un palais. Le finage inclut des bois au sud-est (Totenberg) et au nord-ouest (Faesboesch)


Ottwiller

220 hab., 509 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 3 km à l’E du chef-lieu, sur le plateau de grès et dans le parc des Vosges du Nord, où le village aligne ses maisons sur les versants de la vallée de l’Isch; salaisons Charles (40 sal.


Rauwiller

220 hab., 489 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 14 km au SO du chef-lieu sur le plateau de grès. Ce fut un village de couteliers sous l’impulsion d’une branche de la famille Engels, installée à Klingenthal à partir de Solingen au 18e siècle, mais il n’en reste rien depuis le début du 20e siècle.


Rexingen

200 hab., 232 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 4 km au nord du chef-lieu.


Siewiller

400 hab., 620 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 4 km au sud de Drulingen sur la N 61, limitrophe du département de la Moselle en Alsace bossue. Le village, en T, est traversé par la N 61; quelques bois au sud-ouest.


Thal-Drulingen

170 hab. (Thaliens), 525 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 6 km au NO de celle-ci, au pied d’un bas plateau; au nord-ouest, le finage accueille un échangeur de l’autoroute de l’Est et de la route N 61, et des silos. La population décline depuis le 19e s. (380 hab. en 1901) et a encore perdu 20 hab. entre 1999 et 2007.


Volksberg

360 hab., 945 ha dont 564 de bois, commune du Bas-Rhin à l’extrémité NE du canton de Drulingen, en bordure du département de la Moselle et dans le parc des Vosges du Nord. Le village est sur le plateau, dominant la source de l’Eichel au sud et de son affluent le Mittelbach au nord; la commune inclut le hameau de Roesert.


Waldhambach

680 hab., 1 259 ha dont 438 de bois, commune du Bas-Rhin au nord du canton de Drulingen, 3 km au sud-est de Diemeringen sur le plateau et dans le parc des Vosges du Nord; menuiserie Bieber (110 sal.). Le nom était Hambach avant 1891 et la commune a eu 1 050 hab. en 1911. L’Eichel et son affluent de droite le Thalbach s’encaissent près de la limite occidentale du finage, où ils confluent au moulin de Rebmuehle ,au-dessus duquel est exploitée une carrière. Le finage s’étend assez loin vers l’est en pointe dans les bois, jusqu’à la source du Thalbach. La voie ferrée suit le fond de la vallée de l’Eichel, mais la gare est à Diemeringen.


Weislingen

580 hab., 701 ha dont 226 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, sur le plateau de grès à 10 km NE de Drulingen, dans le Parc des Vosges du Nord; 70 emplois dans 10 entreprises, dont la menuiserie Hunsinger (40 sal.). Le village-rue s’étire du nord au sud parmi les vergers. La partie orientale du finage mord sur le Buchwald, qui fait partie de la forêt domaniale de La Petite-Pierre.


Weyer

600 hab., 1 158 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Drulingen, 3 km au SO de Drulingen, limitrophe du département de la Moselle. La population a diminué lentement depuis les 900 hab. du 19e s. mais a gagné 90 hab. de 1999 à 2007. Le village est dans la vallée de l’Isch, rive droite; le finage est traversé à l’est par l’A 4 et accueille l’échangeur de Drulingen; il est boisé à ses extrémités nord-est et nord-ouest; fabrique de coques de piscines en plastique PPP du groupe PGGA Gérard Andrei (40 sal.).