Canton d'Andolsheim

Andolsheim

2 300 hab., 1 180 ha dont 442 de bois, chef-lieu de canton du Haut-Rhin dans l’arrondissement de Colmar, 5 km à l’ESE de la ville. Le village originel, proche de la rive droite de l’Ill,que son finage frôle à peine, est entouré de lotissements de villas. À l’est, la finage englobe la forêt communale d’Andolsheim et une partie de la forêt domaniale du Kastenwald. Le nom vient du patronyme germanique Ansulf (Ansulfisheim au 8e siècle). La ville a une fabrique d’appareils Samap pour le traitement de l’eau (60 sal.) et quelques moindres ateliers comme les cheminées Georg (30 sal.), la boulangerie Rebert (20 sal.). La population a sensiblement augmenté depuis le creux de 1954 (680 hab.), surtout récemment (1 500 hab. en 1990, 2 000 en 1999). Le canton a 24 300 hab. (22 100 en 1999), 18 communes et 14 035 ha dont 2 689 de bois; il s’étend des faubourgs orientaux de Colmar (Horbourg-Wihr) jusqu’au Rhin, où se trouve la zone industrialo-portuaire de Kunheim; il est traversé par le canal de Colmar.


Artzenheim

790 hab., 968 ha, commune du Haut-Rhin au NE du canton d’Andolsheim, à 13 km du chef-lieu. Elle est riveraine du Rhin au début du bief de Markolsheim; confluent de l’ancien canal du Rhône au Rhin et du canal de Colmar; parc de végétation tropicale L’Eldorado; des forêts communales sont aux angles nord-ouest, sud-ouest et sud-est du finage. Celui-ci va à l’est jusqu’au milieu du Rhin et au barrage et contient ainsi une partie du Grand Canal et la partie amont de l’île de Marckolsheim. La population a augmenté de 160 hab. entre 1999 et 2007.


Baltzenheim

590 hab., 652 ha, commune du Haut-Rhin à l’est du canton d’Andolsheim, à 13 km du chef-lieu, juste au nord-est de Kunheim au bord du Rhin. Entre le village, très groupé, et le Rhin s’étendent la forêt communale d Baltzenheim et la forêt domaniale de Brisach et se faufilent le Rhin de Biesheim et la voie ferrée, que longe la D 52. Vers l’ouest, le finage déborde l’ancien canal du Rhône au Rhin et englobe une autre forêt communale, qui fait partie du massif forestier de Durrentzen-Kunheim. Le nom originel fut Baldolfesheim, du patronyme germanique Baldulf; gare, chemin de fer touristique jusqu’à Neuf-Brisach, une ancienne redoute; transports de voyageurs Buob (20 sal.), plastiques Epalia (20 sal.). La commune a crû de 90 hab. entre 1999 et 2007.


Bischwihr

960 hab., 321 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 4 km au nord du chef-lieu; c’est un autre village épiscopal (Bischovesvilre au 12e s.). Il s’étire le long de la Blind et s’est complété de plusieurs petits lotissements: en raison de la proximité de Colmar (6 km), la population est en croissance (320 hab. en 1954, 390 en 1975) et s’est encore augmentée de 140 hab. entre 1999 et 2007, soit 17%. Le canal de Colmar fixe la limite nord de la commune.


Durrenentzen

900 hab., 622 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 8 km au NE du chef-lieu. Elle est bornée par la voie romaine à la limite ouest, le canal de Colmar côté nord, et une longue forêt communale à l’est, qui la sépare de l’ancien canal du Rhône au Rhin. La population a fortement augmenté entre 1999 et 2007, gagnant 210 hab., soit un tiers.


Fortschwihr

1 200 hab. (Fortschwihriens), 478 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 5 km au NE du chef-lieu; c’est un village de lotissements avec un collège public aux portes de Bischwihr. Le finage mord u peu au sud sur la forêt du Kastenwald. La commune a gagné plus de 200 hab. de 1999 à 2007.


Grussenheim

860 hab., 753 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 13 km au NNE de celle-ci, à la limite du Bas-Rhin dans la plaine. Presque tous les emplois sont à l’extérieur mais la commune a quelques artisans et une petite fabrique de meubles; silos Armbruster. Elle a gagné 80 hab. de 1999 à 2007. Le finage se tient entre la Blind à l’ouest et la forêt de Marckolsheim à l’est.


Holtzwihr

1 300 hab. (Holtzwihriens), 645 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 6 km au nord du chef-lieu dans le ried de l’Ill. Le finage touche au sud au canal du Rhône au Rhin; au nord, il mord sur la forêt domaniale de l’Orch et inclut une forêt communale distincte. Holtzwihr a un ensemble d’activités: fils métalliques Welding Alloys (110 sal., groupe britannique), maçonnerie Armindo (45 sal.), nettoyage Satis (30 sal.). La commune de Wickerschwihr en est sortie dès 1837 mais leurs habitats sont contigus. La population était inférieure à 500 hab. au milieu du 20e s., et n’atteignait encore que 630 hab. en 1975; elle a gagné quelque 200 hab. de 1999 à 2007.


Horbourg-Wihr

5 100 hab., 942 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, en banlieue E de Colmar, dont elle n’est séparée que par l’A 35 et l’Ill. Ce fut l’ancien site de la gallo-romaine Argentovaria (dont le nom se rapporte à un marécage), puis une grosse seigneurie du duché de Wurtemberg. La commune résulte d’une fusion de 1973; Wihr-en-Plaine, à l’est de Horbourg, a conservé une intéressante église du 16e s. Le territoire communal est principalement sur la rive droite de l’Ill, mais la dépasse au sud-ouest en longeant la forêt de Colmar. Il atteint au nord-est les maisons de Bischwihr et dépasse un peu nord le canal de Colmar. La population a fortement augmenté, en raison de la proximité de Colmar (1 000 hab. au milieu du 20e s., 2 700 en 1975), mais a perdu quelques habitants après 1999.

La commune accueille d’assez nombreuses entreprises: profilage à froid (Profil du Futur, 100 sal., groupe Rheinzink), électronique Estelec (25 sal.); gardiennage Securitas (150 sal.), couverture Gasmi (20 sal.), travaux publics Pontiggia (90 sal.), fournitures dentaires Géma Diffusion (50 sal.); supermarché Match (35 sal.), négoce d’habillement Ahlers Premium (55 sal.), coiffure à domicile Differentiel (30 sal.); hôtel L’Europe (45 sal.). La fabrique de mortiers et bétons Maxit (50 sal.), rachetée par Saint-Gobain en 2008, a fermé en 2009.


Houssen

1 700 hab., 670 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, en banlieue nord de Colmar dans la plaine de l’Ill. Elle forme une enclave, séparée du reste du canton par l’extension de la commune de Colmar jusqu’à sa forêt communale des bords de l’Ill. À l’ouest du village le quartier de Rosenkranz accueille un centre commercial avec hypermarché Cora de 530 emplois et quelques magasins, une zone d’activités contiguë à celle de Bennwihr-Gare et un gros échangeur de l’A 35 et de la N 83. L’aérodrome de Colmar-Houssen (piste de 1 600 m, aérogare et aéroclub) est juste à côté, mais sur le territoire de Colmar, comme la Zone industrielle Nord, qui sépare Houssen de Colmar. Houssen abrite aussi le négoce de vêtements Magvet (60 sal.), une jardinerie Truffaut (30 sal.). La population a repris quelque croissance depuis le creux du milieu du 20e s., alors vers 800 hab.


Jebsheim

1 100 hab., 1 485 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 10 km NNE du chef-lieu. Le finage est boisé à l’ouest dans le ried et la Blind fixe sa limite occidentale; il est traversé à l’est par l’ancienne route romaine de la Heidenstraessel et s’étend jusqu’à la l’orée de la forêt de Marckolsheim. Il toche au sud au canal de Colmar. Le village, augmenté de lotissements et entouré de vergers, accueille en son sein des ateliers: tôlerie-émaillerie et traitement de surface (Hild, 140 et 30 sal.), installations de chauffage (Kloepfer, 50 sal.). La population tend à augmenter (660 hab. en 1954).


Kunheim

1 800 hab., 1 175 ha dont 302 de bois, village du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim à 6 km au nord de Neuf-Brisach, au bord du canal déclassé, que rejoint le canal de Neuf-Brisach; halte nautique. Une forêt communale se divise en un massif occidental, au-delà des canaux, et un massif oriental, le long du Rhin, limité côté ouest par la rigole du Rhin de Bisheim ettraversé par la voie ferrée et la D 52 . La commune s’étend jusqu’au Rhin et inclut au sud-est la moitié de la grande zone industrielle dite de Colmar, l’autre moitié étant à Biesheim. Elle y accueille un ensemble de cartonneries-papeteries issu de Kaysersberg (360 sal., groupe David Smith, carton ondulé) et Fort-James (papiers sanitaires Lotus, Vania, Demak’up, au groupe étatsunien Georgia Pacific, 530 sal.). Cet équipement a fait augmenter sa population (500 hab. en 1946 , 1 035 en 1975), qui croît surtout depuis les 600 habitants de 1962, et s’est encore augmentée de 200 hab. entre 1999 et 2007.


Muntzenheim

1 100 hab., 648 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 6 km au NE du chef-lieu près du canal de Colmar; machines agricoles Schaechtelin (40 sal.), boulangerie Hertzog (20 sal.). Le village est le siège de la communauté de communes du pays du Ried Brun (7 communes, 5 500 hab.); il cultive des légumes et s’est fait une spécialité de gâteau à la carotte, fêté en juin. Sa population a récemment augmenté (360 hab. en 1962), gagnant encore 170 hab. de 1999 à 2007. Le ban communal est limité à l’ouest par la Blind aux portes de Bischwihr, à l’est par l’ancienne voie romaine.


Riedwihr

380 hab., 304 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 8 km au NNE de celle-ci, dans le ried de l’Ill sur la rive gauche de la Blind. À l’ouest, le ban communal englobe une partie de la forêt domaniale de l’Orch, bordée côté ouest par l’Orbach.


Sundhoffen

1 900 hab., 1 275 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 3 km au sud de celle-ci, 6 km au SE de Colmar, sur l’Ill. Elle dispose d’un collège public et accueille d’assez nombreux ateliers: installations thermiques Labeaune (50 sal.), connecteurs électroniques du groupe allemand Lumberg, mécanique, accessoires de caves, bâtiment, et un silo Armbruster. Un ancien aérodrome est à l’ouest de la commune. Vers l’est, le ban s’étend assez loin pour incorporer une partie des bois du Kastenwald. La population communale a augmenté après les 800 hab. de 1954, mais s’est un peu érodée après 1999.


Urschenheim

650 hab., 642 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 7 km ENE du chef-lieu; les maisons du village s’alignent sur l’ancienne voie romaine Heidenstraessel et la rigole de Widensohlen passe juste à l’ouest du village; petits bois communaux au sud-ouest et au sud-est.


Wickerschwihr

760 hab., 227 ha, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 5 km au nord du chef-lieu près du canal de Colmar. La commune date de 1837, date à laquelle elle est sortie de Holtzwihr; sa population augmente sensiblement depuis 1960 (200 hab.) et s’est accrue de 140 hab. entre 1999 et 2007 (+23%). L’habitat est en continuité avec ceux d’Holtzwihr à l’ouest et de Bischwihr au sud; le finage est limité à l’est par le cours de la Blind.


Widensolen

1 200 hab., 1 067 ha dont 445 de bois, commune du Haut-Rhin dans le canton d’Andolsheim, 5 km à l’E du chef-lieu. Le nom s’écrivait Widensohlen jusqu’en 1997; la population augmente depuis 1968 (430 hab.). Au sud-ouest, s’étend la forêt communale de Widensolen, qui jouxte la forêt domaniale du Kastenwald. Le canal de Widensolen part de Neuf-Brisach, aboutit en droite ligne au village en longeant les bois, puis aboutit à la rigole de Widensolen qui rejoint la Blind à Jebsheim.