Canton de Saint-Julien

Saint-Julien

460 hab. (Saint-Juliennois), 1 228 ha dont 593 de bois, chef-lieu de canton du Jura dans l’arrondissement de Lons-le-Saunier, 40 km au SSO de la préfecture, dans la vallée du Suran. Elle a reçu la Maison de la Petite Montagne, siège de l’Association pour le développement de la Petite Montagne (Adapemont). La population fluctue entre 400 et 500 hab. depuis 1930; elle était supérieure à 700, voire 800, au 19e s.; elle a gagné 50 hab. après 1999. Saint-Julien était le siège de la communauté de communes du Val Suran-Petite Montagne, désormais intégrée à celle de la Petite Montagne.

Le canton a 2 000 hab. (1 800 en 1999), 16 communes et 11 847 ha dont 3 995 de bois; limitrophe du département de l’Ain, il est traversé du nord au sud par la vallée du Suran et strié parallèlement par les plis de la Petite Montagne, qui atteignent 593 m. Montrevel (90 hab., 639 ha dont 263 de bois), 5 km au NE du chef-lieu, a un atelier de plasturgie (Millet-Dole, 355 sal.). Gigny (300 hab., 1 604 ha dont 681 de bois), 7 km au nord de Saint-Julien au bord du Suran, conserve l’église et les bâtiments classés d’une ancienne abbaye (11ee au 17e s.), elle a une ferronnerie (Bouquerod, 30 sal.) et a gagné 40 hab. après 1999. Tout au sud, à 9 km du chef-lieu près de la limite régionale et également au bord du Suran, Montfleur (170 Florimontais, 788 ha) se distingue par une église inscrite du 16e s., un moulin et une fromagerie classés avec écomusée, et le pont des Vents (19e s.) sur la rivière.