Canton de la Valette-du-Var

Valette-du-Var (La)

22 000 hab. (Valettois) dont 250 à part, 1 550 ha dont 500 de bois, chef-lieu de canton du département du Var dans l’arrondissement de Toulon, juste à l’est de la préfecture. Le nom de La Valette a été complété en 1891; la commune a eu plus de 2 000 hab. durant tout le 19e s., sa population croissant à partir de 1890: 4 000 hab. en 1936, 7 000 en 1962, 15 000 en 1975. L’estimation pour 2005 est de 21 200 hab. (sdc). La partie méridionale de la commune, entièrement bâtie et traversée par l’autoroute A 50, prolonge l’urbanisation toulonnaise.

Elle comprend à l’est une grande zone d’activités Valgora qui entoure le château Redon et héberge tout un ensemble de magasins, dont un hypermarché Carrefour (550 sal.), des supermarchés Casino (95 sal.) et Leader Price (50 sal.), Le Printemps (200 sal.), Leroy-Merlin (240 sal.), Ikea (220 sal.), Darty (190 sal.), Conforama (90 sal.), Dadou (80 sal.), Kiabi (60 sal.), Hypermedia (70 sal.), Giga Store (35 sal.) et le négoce de bois CBC (140 sal.); informatique Atos Origin (35 sal.), transports de fonds Brinks (60 sal.), nettoyage Samsic (55 sal.) et Sifra (35 sal.), nombreux garages et 360 chambres d’hôtel; transports par autocars Var Express (40 sal.) et transports par hélicoptères Proteus (40 sal.).

Au sud, la commune est séparée de celle de La Garde par les collines du Thouar et de Coste-Bruyère, où a pris place un ensemble universitaire partagé avec La Garde. La partie septentrionale est accidentée, dans le prolongement du mont Faron. Elle monte jusqu’au Coudon au nord-est (702 m), qui offre un parcours d’escalade et le fort du Lieutenant Girardon. La commune est dotée de deux collèges publics et de la clinique du Goudon (65 sal., 45 lits) et équipée d’une station d’interconnexion électrique au nord-ouest. Elle est dirigée par Christiane Hummel (UMP), ancienne universitaire, également sénateur. Le canton a 25 200 hab., 2 communes, 3 957 ha dont 1 500 de bois; l’autre commune est Le Revest-les-Eaux.


Revest-les-Eaux (Le)

3 500 hab. (Revestois), 2 407 ha dont 1 000 de bois, commune du département du Var dans le canton de La Valette-du-Var, au nord-ouest de celle-ci et à 8 km au nord de Toulon. L’habitat principal est juste au nord du mont Faron, dans une sorte de crique où a été établi le petit lac de barrage de Dardennes (5 ha) à la source vauclusienne du Ragas, aménagé en 1912 pour l’adduction d’eau de Toulon, dans la vallée du Las, qui descend ensuite entre Toulon et Ollioules. Son territoire est dominé a l’ouest par le mont Caume, qui y monte à 801 m; tour sarrasine au village, musée d’art sacré et cabinet des monnaies et médailles, biennale de peinture. Des traces du bourg castral de Tourris subsistent au nord-est, des châteaux du 19e s. au sud. Le Revest abrite les maisons de postcure Clinea (45 sal.) et la Salvate (30 sal.), une clinique psychiatrique; quelques carrières. La mention «les Eaux» a été ajoutée en 1920. La commune avait alors 520 hab. puis sa population s’est mise à croître, passant à 1 100 hab. en 1954, 2 000 en 1981. Elle a augmenté de 220 hab. entre 1999 et 2005.