Pamandzi

9 100 hab., 429 ha, commune et canton de Mayotte occupant la partie méridionale de l’île de Petite-Terre. La population croît: elle était de 7 100 hab. en 1997. La ville est sur la côte SO de l’île et forme une agglomération jumelle de celle de Labattoir. La commune est dotée d’un collège (1 100 élèves), et d’un lycée ouvert en 2000 (800 élèves), cinq écoles, un dispensaire, une brigade de gendarmerie. Elle est la moins agricole de Mayotte (200 ha exploités). À l’est se dressent les restes d’un cône volcanique éventré, qui montent à 203 m à la Vigie; le site est classé, ainsi que la plage de Moya et les falaises voisines de Papani. Le site de Papani et Moya appartient au Conservatoire du littoral pour 253 ha, en vue de la protection des falaises et des plages.

La pointe sud, agrandie et étirée sur les récifs, est occupée par l’aéroport de Mayotte, dit de Dzaoudzi-Pamandzi, qui reçoit 240 000 passagers par an (2007) et 1 800 t de fret, au total 3 000 mouvements d’avions, avec un trafic en croissance de 15% l’an (79 000 passagers en 1997, les 100 000 dépassés en 1999). La plupart des relations se font depuis 1977 par Air Austral avec la Réunion, par où passent les 50 000 échanges avec la France métropolitaine; la piste a été allongée à 1 930 m dans les années 1990, mais de nouveaux travaux de terrassements sur les récifs sont prévus afin d’allonger encore la piste et de permettre des liaisons directes avec la métropole; ils ne seront pas achevés avant 2011 au mieux. Kenya Airlines, Air Madagascar et Comores Aviation assurent également des vols réguliers avec leurs pays d’origine.

Pamandzi abrite un centre de rétention administrative, d’où des immigrants illégaux sont refoulés (14 000 en 2007) et dont l’activité est comptabilisée dans les expulsions hors de France; il a valu à la France de sévères critiques de la Commission européenne, d’Amnesty International et de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (2008), qui le juge «indigne de la République» et a demandé sa fermeture.

V. l’image de satellite