Communauté de communes de l'Ernée

Ernée (communauté de l’)

Highslide JS

intercommunalité au nord-ouest de la Mayenne, qui siège à Ernée et groupe les 15 communes des anciens cantons d’Ernée et de Chailland (21 000 hab., 47 900 ha). Avec Ernée, seule Andouillé dépasse 2 000 hab.

Saint-Pierre-des-Landes (970 Pierrots Landais, 4 090 ha), 8 km OSO d’Ernée, est limitrophe de l’Ille-et-Vilaine. Elle a des châteaux (la Chesnaie au NE, Fontenailles au NO); étang de Vezins au NO; au nord de la commune, où passe la N12, transports Ambroise-Bouvier (280 sal.); moulages de caoutchouc Brisard (Capla, 45 sal.). La commune a 60 hab. de plus qu’en 1999.

La Pellerine (360 Pellerins, 818 ha), 9 km ONO d’Ernée, à la limite de l’Ille-et-Vilaine sur la N12, cultive le souvenir du temps des Chouans à travers le roman de Balzac qui en porte le nom et débute en ces lieux, et propose à la Larderie un parc paysager avec plantes vivaces; travaux agricoles D. Martin (20 sal.); +60 hab. depuis 1999.

Larchamp (1 130 Larchampois, 4 017 ha), 10 km au NO d’Ernée, est également limitrophe de l’Ille-et-Vilaine; pépinières Dauguet à la Voisinière, à l’ouest du village. L’Ernée limite le finage à l’est, son affluent le Rollon au sud; +90 hab. après 1999.

Saint-Denis-de-Gastines (1 580 Dionysiens, 4 800 ha), 8 km au NE d’Ernée, accueille une fabrique de charpentes métalliques (Deschamps, 45 sal.), les transports Sodytrans (30 sal.). Le village organise un festival des musiques actuelles; étang et château de Montflaux (ou Montfléaux, 17e s.) au NO. Le finage est limité à l’ouest par le cours de l’Ernée; château de Rigardon au nord; au sud, hameau de la Gare avec piste hippique au bord de l’Oscence. La commune a perdu 110 hab. depuis 1999; elle avait 3 500 hab. autour de 1850.

Vautorte (600 Valtortais, 2 364 ha dont 573 de bois), 7 km à l’est d’Ernée, est au pied d’une butte que frôle la N12; château du Houx au NE. Au SE, le finage occupe une part de la forêt de Mayenne, où subsiste une allée couverte dite dolmen de la Crête; à l’orée, château de la Cour avec étangs.

Montenay (1 390 Montenaysiens, 3 720 ha) est à 4 km ESE d’Ernée; menuiserie Y. Pelé (30 sal.). Le finage est traversé au nord par la N12 et bordé par la vallée de l’Oscence. Celle-ci traverse ensuite le centre du finage vers le sud, en entourant le site perché du village. La partie SO du finage, au sud d’Ernée, est traversée par l’Ernée et par la D31 rectiligne; au SO, château de Montgueret. L’Ernée fixe ensuite la limite sud du finage en s’encaissant au SE. Vers l’est, château de Maignée, avec parc; site archéologique à la Berthellière, mégalithes dans le bois du mont Pinson (polissoir préhistorique classé de la Pierre Saint-Guillaume). La population stagne depuis 1980; elle a eu son maximum à 2 700 hab. vers 1820, son minimum à 1 100 en 1968.

Chailland (1 230 Chaillandais, 3 586 ha dont 714 de bois), 10 km SE d’Ernée, est un ancien chef-lieu de canton de la Mayenne dans l’arrondissement de Laval, 22 km au NO de la préfecture au bord de l’Ernée au confluent du Vaumorin. Son pittoresque site accidenté, ses maisons anciennes, son château et sa tradition de forges lui ont valu de figurer parmi les «petites cités de caractère de la Mayenne». C’est un village-centre assez bien équipé, doté d’une zone d’activités et d’un abattoir de volailles Galeo (350 sal.), au groupe coopératif normand Agrial; transports STC (40 sal.), couverture Peltier (25 sal.); camping à l’ouest sur le plateau à Claireau. La commune, à l’est, englobe une partie de la forêt de Mayenne. La vallée encaissée et sinueuse de l’Ernée conserve les restes d’une ancienne forge, qui a fonctionné de 1550 à 1863, avec château de la Forge (19e s.) sur le promontoire et maisons des ouvriers en bas. En aval au SE de la commune, château de Clivoy sur le versant droit de l’Ernée. Le plateau à l’ouest est traversé par la D31, dotée d’un échangeur et de la zone d’activités du Tertre; au-delà vers l’ouest apparaît le château de Courgès (19e). L’Ernée, assortie d’étangs d’anciennes sablières vers Juigné, fixe la limite nord de la commune. Chailland a eu plus de 2 500 hab. de 1836 à 1870; sa population, à peu près stable depuis 1970, a gagné 90 hab. depuis 1999.

La Bigottière (500 Bigottins, 1 840 ha dont 188 de bois), 17 km SE d’Ernée, 6 km à l’est de Chailland, partage avec elle le sud de la forêt de Mayenne; elle s’est accrue de 160 hab. depuis 1999 (+47%); scierie, plastiques, menhir du Faix du Diable, de plus de 4 m de haut; ancien château de la Feuillée à l’est.

Saint-Germain-le-Guillaume (500 Germanais, 1 323 ha dont 160 de bois) est à 14 km SE d’Ernée; au nord, forêt de Mayenne et château perché de la Sicorie. Les méandres de l’Ernée encaissée fixent la limite sud du finage; au SE, beau site fortifié du château du Ménil-Barré (14e s.) qui en domine le versant gauche. La commune a 80 hab. de plus qu’en 1999.

La Baconnière (1 960 Baconnériens, 2 736 ha), à 16 km SSE d’Ernée, a quelques commerçants et artisans. La commune a eu 2 800 hab. en 1851 mais sa population remonte depuis le minimum de 1975 (875 hab.); elle a même augmenté de 750 hab. depuis 1999 (+62%). La D31 aménagée en voie rapide passait au village mais le contourne à présent assez largement par l’ouest. Le Vicon borde la commune à l’ouest.

Saint-Hilaire-du-Maine (870 Saint-Hilairiens, 3 106 ha) est 9 km au sud d’Ernée; Logis du Poirier (18e s.) au SO du village; hameau de la Templerie au SO; +200 hab. depuis 1999 (+30%).

Juvigné (1470 Juvignéens, 6 216 ha dont 342 de bois), 12 km SO d’Ernée, est la commune la plus étendue du département, à la source de la Vilaine et limitrophe de l’Ille-et-Vilaine. Elle se fait remarquer par ses succès de fleurissement (4 fleurs, médailles); elle propose un musée du moteur et de l’outil à la ferme, un étang de 63 ha (l’Étang Neuf) sur la Vilaine à l’est du village et une base de loisirs; château du Feu (18e s. avec parc) au SE; petite fabrique d’aliments du bétail (Genouel, 25 sal.). La population communale a peu augmenté depuis 1990, où elle était au niveau le plus bas depuis le maximum de 1856 (plus de 3 000 hab.); elle s’est accrue de 110 hab. depuis 1999.

La Croixille (710 Croixillons, 1 991 ha) est à 16 km SO d’Ernée sur une butte. Le finage est également limitrophe de l’Ille-et-Vilaine et traversé en son centre par la vallée de la Vilaine, qui fixe ensuite sa limite SO et conflue avec l’Épronnière à l’angle SO du finage; au NO, châteaux de la Barillère au NO, de la Rongère au NE avec parc protégé; +160 hab. depuis (+29%).


Andouillé

(2 330 Andolléens, 3 654 ha,) est une commune de la Mayenne dans la communauté de l’Ernée, 20 km SE d’Ernée et 14 km au nord de Laval; v. Ernée (communauté de l’). Le bourg est sur la rive gauche de l’Ernée. Équipée de commerces et de services, dont un collège public, cette commune est dans la zone d’expansion périurbaine de Laval. Elle se flatte de l’ancienneté de son électrification (1891), qu’elle doit à ses moulins à eau. La Mayenne borde son finage à l’est, traversée par la D101 au hameau de Rochefort et dotée de deux usines électriques de barrage à Rochefort, et à la Nourrière en amont, où est un site archéologique. Sa population avait frôlé 3 300 hab. en 1861 puis était descendue à moins de 1 700 en 1968; elle remonte depuis, a atteint les 2 000 hab. en 1998 et a gagné 220 hab. depuis 1999. Andouillé accueille une fabrique de plastiques (Plastima, 75 sal.), une d’électronique (Elekto, 90 sal.); camping au bord de l’Ernée; château de la Goisnière au centre. La limite sud de la commune suit le ruisseau d’Ingrande, dont le nom est révélateur d’une ancienne limite.


Ernée

(5 840 Ernéens, 3 653 ha) est un ancien chef-lieu de canton de la Mayenne dans l’arrondissement de Mayenne, 24 km à l’ouest de celle-ci et 30 km au NNO de Laval, au bord de l’Ernée à la traversée de la N12, un peu au sud du confluent avec le Rollon. Elle offre un centre-ville ancien protégé, la chapelle classée de Charné (ou Charnay, 12e s.), un musée archéologique municipal et un centre culturel avec expositions d’art, un collège public et un privé, un hôpital local (25 lits). Le site est celui d’un promontoire de méandre de l’Ernée, dont la vallée est agrémentée de deux étangs. L’espace bâti s’est peu développé à l’ouest de la vallée, où sont néanmoins, au NO, le lycée et le château de Panard. Lotissements, parcs d’activités et équipements de sports ont au contraire pris beaucoup de place à l’est, où a été dessinée une esquisse de rocade; allées couvertes de la Contrie au nord, de la Tardivière au NE). Ernée est aussi une étape du championnat du monde de motocross, avec au NO le circuit permanent Raymond Demy au-delà du château du Grand Valais. Le finage pousse vers le SO une excroissance en arc, contenant au bout les hameaux de Surgoin.

Le bourg accueille une série de petites entreprises, dont en métalmécanique Midmark (Promotal, matériel médical, 80 sal.), Jet Alu (menuiserie aluminium, vérandas, 40 sal.), Tenneco (Walker, équipement automobile, 25 sal.), Demy (constructions mécaniques, 30 sal.), Usinage numérique de la Mayenne (Unm, mécanique de précision, 30 sal.); en agro-alimentaire, la chocolaterie-confiserie Monbana (210 sal.), les Minoteries du Château (25 sal.); dans d’autres branches Lancelin (corderie, 25 sal.), Heude (bâtiment, 50 sal.); négoce agricole Agrial (125 sal.), négoce de quincaillerie Qama (QCA, 75 sal.); transports Bouvier (30 sal.), supermarchés Super U (85 sal.) et Carrefour (25 sal.), La Poste (45 sal.). La population communale avait atteint 6 300 hab. en 1861 et s’était abaissée à moins de 4 800 en 1931; elle a 100 hab. de moins qu’en 1999.

Le nouveau canton d’Ernée a 15 communes et 21 000 hab., exactement comme la communauté de l’Ernée.