Asson

(2 090 Assonais, 8 302 ha dont 3 588 de bois), commune à l’est des Pyrénées-Atlantiques, 8 km au sud de Nay (Nay (Pays de)). Elle fut à l’origine une petite bastide de 1283 perchée au-dessus de la vallée de l’Ouzom. Des maisons sont en contrebas au bord de la rivière, dont le hameau de Labat; mais l’habitat s’est surtout développé sur un élément de plateau à l’ouest, où passe la D36, notamment dans le quartier des Crabes. Un peu au nord, l’Ermitage d’Asson est une butte conique qui domine le plateau et conserve la trace d’un oppidum préromain de plus de 2 ha.

Asson accueille au sud-ouest du village le zoo de Saint-Pie dans une ancienne ferme. La commune a gagné 290 hab. depuis 1999. Le finage d’Asson sort de l’ordinaire: il va de Nay aux Pyrénées, sur 16 km N-S. La limite communale atteint au nord le Gave de Pau tout près de Nay et du confluent du Béez. Le finage s’étend dans les collines à l’ouest du Béez, entre Béez et Ouzom au sud, et encore largement à l’est de l’Ouzom dont la vallée est fort encaissée. Limitrophe des Hautes-Pyrénées, il enveloppe le territoire d’Arthez, au point que toute sa partie méridionale est en montagne, à travers deux grands plis des Pyrénées calcaires, parvenant au sud-ouest à 1 552 m à la Pène Fanlide, au sud à 1 867 m au pic de l’Estibette, au sud-ouest à 1 544 m au Soum de Moulle.


Asson

v. Boissière-de-Montaigu (La)