Avaloirs (Monts des)

Highslide JS

communauté de communes du nord-est de la Mayenne, qui réunit 26 communes et 16 600 hab., 58 405 ha, des anciens cantons de Couptrain, Pré-en-Pail et Villaines-la-Juhel; le siège est à Pré-en-Pail-Saint-Samson; Villaines-la-Juhel et Saint-Pierre-des-Nids dépassent 2 000 hab. Le nouveau canton de Villaines-la-Juhel a exactement la même extension.

Ravigny (240 Ravignois, 654 ha), 14 km à l’est de Pré-en-Pail, dessine une avancée dans le département de l’Orne et s’élève au NO sur la retombée de la forêt de Multonne; hameau des Vaux au SE au bord du Sarthon, manoir du 16e au village.

Champfrémont (340 Campoforméniens, 1 313 ha dont 348 de bois), 11 km ESE de Pré-en-Pail, est au pied des reliefs et s’étend sur une partie de la forêt de Multonne, culminant à 376 m et portant à l’ouest la Maison du Maquis de Courtamiche. Au nord du village au pied de la forêt, verger conservatoire avec pièce d’eau et site de loisir; château de la Bellière au SE (17-19). La commune a gagné 60 hab. depuis 1999. Elle est bordée à l’est par le Sarthon.

Boulay-les-Ifs (170 Boulaysiens, 905 ha dont 200 de bois) est à 8 km SE de Pré-en-Pail au pied du mont des Avaloirs; au nord, le bois de Boulay monte à 393 m.

Saint-Cyr-en-Pail (500 Saint-Cyriens, 2 065 ha), 4 km au sud-ouest de Pré-en-Pail, accueille le parc éolien des Prés Baron (5 Enercon, 10 MW, à la société Juwl), au sud du village, depuis 2009, vers 315 m. Le village est sur la N12 tout au nord de son finage. Au SE, hameau de Froc. La commune a gagné 60 hab. depuis 1999.

Lignières-Orgères (780 Lignérois, 4 089 ha dont 1 000 de bois), 11 km au nord de Pré-en-Pail, est la commune la plus septentrionale de la Mayenne et donc des Pays-de-la-Loire, proche de Carrouges (Orne). Elle résulte d’une fusion de 1972; Orgères la Roche est un hameau au NO de Lignières. Au NE à la limite du département, le relief monte à 360 m et offre un point de vue aménagé au Monthard; hameau de la Trévannière à l’est; site du Moulin de Resné au centre, entouré d’un cercle de douves dans le vallon de la Doucette, qui traverse le finage vers le SE; hameau de la Vannerie au SO sur la D3; à l’ouest, chaos granitique d’Orgères. Tout le sud-ouest du finage est occupé par la forêt de Monnaie (600 ha), au sein de laquelle est aménagé un dépôt d’explosifs du groupe Nobel. Lignières seule avait 2 900 hab. vers 1840 et n’a cessé de se dépeupler, du moins jusqu’en 1999.

Saint-Calais-du-Désert (390 Calaisiens, 1 720 ha) est à 6 km ONO de Pré-en-Pail; le finage est traversé par la Mayenne, qui y avait des moulins; +70 hab. depuis 1999.

La Pallu (210 Palludéens, 665 ha), 11 km ONO de Pré-en-Pail, est limitrophe de l’Orne; au nord, hameau du Coudray et petit hameau résidentiel de la Bruyère; +50 hab. depuis 1999.

Couptrain (130 Couptrainais, 71 ha), 8 km ONO de Pré-en-Pail est un ancien chef-lieu de canton de la Mayenne; 35 km au NE de Mayenne sur la N176 et au bord de la Mayenne; cette minuscule commune, ancienne châtellenie, a eu 560 hab. en 1820 et s’est dépeuplée depuis.

Saint-Aignan-de-Couptrain (380 Saint-Aignanais, 1 742 ha) ,9 km à l’ouest de Pré-en-Pail au sud de Couptrain, est bordée à l’ouest par la vallée de l’Aisne, affluent de gauche de la Mayenne.

Neuilly-le-Vendin (360 Noculéens, 1 460 ha), 12 km ONO de Pré-en-Pail sur la N176 et sur le versant droit de la Mayenne, qui traverse le finage d’est en ouest et reçoit l’Aisne, rive gauche, au SO du village; minoterie (Moulins Rioux, 45 sal.). Le gentilé, absurde, est construit à partir d’«œil» arrangé en faux latin, alors que le nom désigne une terre nouvelle, un défrichement. La commune, limitrophe de l’Orne, a 70 hab. de moins qu’en 1999.

Madré (320 Madréens, 1 755 ha) est à 18 km à l’ouest de Pré-en-Pail; le village est sur une butte, au SE; écomusée du parc Normandie-Maine, château de la Motte (jardin). La Mayenne borde la commune au nord le long de la limite régionale; l’Aisne la longe à l’est, leur confluent étant au NE du bourg. L’Anglaine coule à l’ouest, fixant en partie la limite communale jusqu’au confluent avec la Mayenne. Madré a eu 1 700 hab. avant 1850; elle a encore perdu 40 hab. depuis 1999.

Chevaigné-du-Maine (180 Chevaignéens, 1 305 ha) est à 17 km à l’ouest de Pré-en-Pail; le finage est traversé par l’Anglaine au NO; hameau des Écherets au NO du village.

Javron-les-Chapelles (1 420 Javronnais, 3 813 ha), 12 km OSO de Pré-en-Pail, sur la N12 à 28 km ENE de Mayenne, est un village-centre avec une église classée, des commerces, sur le plateau dominant la vallée sud-nord de l’Aisne; abattage-découpe de volailles Ramon (230 sal.), fabrique de produits en béton (PBM, 75 sal.), marbrerie (Lépinay, 25 sal.); maçonnerie Deniau (45 sal.), transports Mesnager (40 sal.). La commune a plusieurs hameaux: Laisy au SO et Fontenay au NE, tous deux sur la N12; Chevrigny au nord, Chattemoue au SE, avec ardoisières en limite de Villepail; château de Villeray au SO. La commune est issue d’une fusion de 1972, Les Chapelles (170 hab.) étant au nord de Javron, sous la forme d’un hameau sur le versant gauche de l’Aisne, qui traverse le finage du sud au nord; voie verte sur une ancienne voie ferrée vers Mayenne. Javron seule a eu 2 700 hab. en 1846. La population décline encore (-120 hab. depuis 1999).

Le Ham (410 Hamois, 2 528 ha dont 200 ha de bois), 10 km NO de Villaines, accueille un atelier de meubles de cuisine (Lavaleur, 20 sal.). Au nord, le finage est traversé par l’Aisne et la N12. À l’est, bois de Villeray et hameaux de Goulifer, la Terrière et, sur un ancien tracé ferroviaire (voie verte), Chérance et la Gare.

Loupfougères (410 Loupfougerais, 1 876 ha), 6 km OSO de Villaines-la-Juhel, est traversée par la voie verte Javron-Mayenne.

Crennes-sur-Fraubée (200 Crennois, 1 277 ha dont 439 de bois), 5 km au nord de Villaines, a 40 hab. de plus qu’en 1999; son finage étroit s’allonge vers le NE où il englobe au NE une longue fraction de la forêt du Pail et surtout, au nord, la corniche du Pail, un talus SO-NE de plus de 100 m de commandement qui monte à 355 m (signal de Villepail) et offre d’assez larges vues. Cette crête est le site du parc éolien de la Mézangerie, ouvert en 2009 par VSB (5 machines Vestas, 10 MW). La Fraubée est un très petit affluent de l’Aisne; il frôle la commune au SO.

Villepail (180 Villepaillais, 1 570 ha), 8 km au nord de Villaines juste au pied de la corniche du Pail au nord. La crête, boisée, suivie par la D20, atteint 383 m à l’extrême NE; hameau de Cohélie au NO, près des ardoisières de Chattemoue.

Gesvres (540 Gesvrois, 2 178 ha) 12 km ENE de Villaines dans le Parc régional Normandie-Maine de l’autre côté des reliefs qui marquent la limite occidentale du finage, la limite orientale étant celle du département. À l’ouest, hameau de la Trémouchère et col de Saint-Sulpice. L’Ornette fixe la limite nord du finage.

Averton (610 Avertonnais, 4 062 ha dont 2 300 de bois), 5 km ESE de Villaines au-dessus du Merdereau, qui coule vers la Sarthe, inclut dans son territoire la plus grande partie de la forêt du Pail, qui est exclue du Parc régional et atteint au SE le col des Ruaudières. Au NO, hameau du Bois Fichard, ancienne carrière des Cocagnes, base de loisirs de l’étang des Perles (7 ha). Averton est surtout connu pour abriter, au domaine de Lorgerie (ou l’Orgerie) en pleine forêt du Pail à la limite nord du finage, la firme MPO (Moulages plastiques de l’Ouest), créée en 1957 par un couple (P. et M. de Poix) pour graver des disques 45 tours, et qui a réussi des reconversions dans les cassettes, CD et DVD, employant sur place à son mieux 700 personnes, mais se développant finalement surtout à l’étranger; il serait le premier des presseurs de disques indépendants du monde, fournissant naguère un million de CD par jour. MPO n’a plus que 80 salariés à Averton, et une usine à Villaines-la-Juhel. Le finage touche à la limite de la Sarthe au SE.

Courcité (920 Courcitéens, 3 069 ha), 6 km SSE de Villaines, a une menuiserie Proclair (30 sal.); hameau de Mont Méard au SE; au nord, le Merdereau fixe la limite communale. La commune a culminé à 2 200 hab. en 1856; sa population est à peu près stable depuis 1950 mais a perdu 90 hab. depuis 1999.

Saint-Aubin-du-Désert (250 Saint-Aubinois, 1 283 ha) est 10 km SE de Villaines à la limite de la Sarthe; hameau du Tronchai au NE, où le finage atteint la vallée du Merdereau juste à la limite de la forêt du Pail.

Saint-Mars-du-Désert (160 hab., 1 187 ha), 13 km SE de Villaines, est dans la vallée de la Vaudelle qui court vers l’est en direction de la Sarthe; un camping. Vers l’ouest, le finage envoie une longue queue englobant le hameau de la Monciergerie; à l’est, il est limitrophe de la Sarthe.

Saint-Germain-de-Coulamer (370 Saint-Germinois, 1 772 ha), 14 km SE de Villaines à la limite du département; au nord, château de Classé (15e-16e) au bord de la Vaudelle; au NO, hameau de la Noë.