Aveyron (l’)

cours d’eau de 291 km dans le sud du Massif Central; il a sa source au SE de Sévérac-le-Château, longe le bourg et se dirige vers l’ouest; il reçoit à gauche l’Olip, à droite le Malrieu puis la Serre, à gauche le Mayroux et atteint Montrozier; puis, après avoir reçu à gauche le Rieutord et la Louine, il passe à Rodez. Vers l’ouest, il s’enfonce en gorges dans une vallée à méandres au sein du Ségala, et arrive à Villefranche-de-Rouergue où il reçoit à droite l’Alzou; il change alors de direction, allant vers le sud le long de la faille de Villefranche, où il orne le site d’éperon de Najac; à Laguépie il reçoit à gauche le Viaur et reprend une direction générale vers l’ouest en s’encaissant dans de nouvelles gorges mais sous les corniches calcaires des reliefs de causse, par Varen et Saint-Antonin-Noble-Val où il accueille à droite la Bonnette. Après un nouveau crochet vers le sud par Penne et Bruniquel où il accueille à gauche la Vère, il entre dans les reliefs plus modérés des collines molassiques, passe par Nègrepelisse et Albias, reçoit à droite la Lère, longe les collines du Bas-Quercy et finit par confluer avec le Tarn rive droite, en aval de Montauban à Villemade.

En Tarn-et-Garonne, l’Aveyron a son nom dans deux communautés de communes,

Quercy Rouergue et gorges de l’Aveyron (Saint-Antonin-Noble-Val) et Quercy Vert-Aveyron (Nègrepelisse) et un nouveau canton, Aveyron-Lère.


Aveyron (l’)

cours d’eau de 291 km dans le sud du Massif Central; il a sa source au SE de Sévérac-le-Château, longe le bourg et se dirige vers l’ouest; il reçoit à gauche l’Olip, à droite le Malrieu puis la Serre, à gauche le Mayroux et atteint Montrozier; puis, après avoir reçu à gauche le Rieutord et la Louine, il passe à Rodez. Vers l’ouest, il s’enfonce en gorges dans une vallée à méandres au sein du Ségala, et arrive à Villefranche-de-Rouergue où il reçoit à droite l’Alzou; il change alors de direction, allant vers le sud le long de la faille de Villefranche, où il orne le site d’éperon de Najac; à Laguépie il reçoit à gauche le Viaur et reprend une direction générale vers l’ouest en s’encaissant dans de nouvelles gorges mais sous les corniches calcaires des reliefs de causse, par Varen et Saint-Antonin-Noble-Val où il accueille à droite la Bonnette. Après un nouveau crochet vers le sud par Penne et Bruniquel où il accueille à gauche la Vère, il entre dans les reliefs plus modérés des collines molassiques, passe par Nègrepelisse et Albias, reçoit à droite la Lère, longe les collines du Bas-Quercy et finit par confluer avec le Tarn rive droite, en aval de Montauban à Villemade.

Outre le département, le nom est emplooyé par la communauté de communes Aveyron Bas Ségala Viaur (Rieupeyroux, 5 700 hab.) et par le nouveau canton Aveyron et Tarn, également autour de Rieupeyroux. D’autres communautés ont adopté son nom en Tarn-et-Garonne.


Aveyron (l’)

cours d’eau en Gâtinais, long de 30 km; il naît en Puisaye au nord-est de Champcevrais et coule vers le nord, puis vers l’ouest; il passe à Saint-Maurice-sur-Aveyron et conflue avec le Loing, rive droite, à Montbouy.