Baraqueville

(3 230 Baraquevillois, 3 401 ha dont 323 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de l’Aveyron dans l’arrondissement de Rodez, 20 km au SO de la préfecture, en Pays Ségali (Pays). Ce n’était encore qu’un hameau de 15 habitants en 1866, du nom de Baraque de Fraysse, dans la commune de Carcenac-Peyralès. L’arrivée du chemin de fer et la gare de Carcenac, toute proche, ont changé sa situation et en ont fait un lieu de distribution et de collecte pour l’agriculture. La double révolution agricole rouergate du 20e siècle a pleinement valorisé cette situation au milieu du Ségala transformé; d’impressionnants silos en sont la marque.

Tant et si bien que les deux communes voisines de Carcenac-Peyralès et de Vors ont été réunies en 1973, la nouvelle unité prenant le nom de Baraqueville, ainsi que la fonction de chef-lieu de canton, qui appartenait précédemment à Sauveterre-de-Rouergue. Cela explique la forme inhabituelle du finage communal, en équerre et étiré du SSO au NNE sur 13 km, atteignant à l’extrême nord la vallée de l’Aveyron. Carcenac-Peyralès, au sud, avait été agrandie en 1832 par l’absorption de Volpillac à l’est, Les Crouzets au SE et Pradines au sud, tandis que Vors, 3 km NE de Baraqueville, s’augmentait au NE de Lax, qui subsiste comme hameau à 9 km NE de Baraqueville.

Le bourg s’étend à présent sur 130 ha urbanisés, hors Carcenac et Vors, mais avec la gare de Carcenac. Il bénéficie du passage de la D911 et de la N88 et de sa mise à deux fois deux voies, contournant l’agglomération par le nord-ouest. Il reste un haut lieu de l’activité agricole rouergate et y ajoute quelques ateliers, ainsi qu’une grande foire annuelle aux matériels agricoles. Un plan d’eau de 17 ha a été aménagé au NE, dit du Val de Lenne, avec base de loisirs et de nautisme.

Baraqueville a un collège public et un privé; supermarché Carrefour (40 sal.), fabrique de matériel agricole Albouy (45 sal.), travaux publics Puechoultres (35 sal.), traitement de l’eau Sogedo (20 sal.), restauration collective Ansamble (25 sal.), transports Bras (45 sal.) et Segala Secours (20 sal.). La population augmente depuis la fusion; elle a atteint 1 000 hab. en 1962, 2 000 en 1980, et a gagné encore 500 hab. depuis 1999. Baraqueville est le bureau du nouveau canton Céor-Ségala (18 communes, 13 800 hab.).