Barneville-Carteret

(2 290 Barnevillais, 1 029 ha) est un ancien chef-lieu de canton de la Manche dans l’arrondissement de Cherbourg, 38 km au SSO de Cherbourg sur le littoral du Cotentin («côte des Isles»). Le bourg de Barneville, orné d’une église romane fortifiée, est au pied du coteau à 2 km de la mer, dont il est séparé par une petite plaine et l’étang résiduel du havre du Carteret. Sur le rivage vers le sud-ouest, s’est étendue l’urbanisation pavillonnaire de Barneville-Plage, entre mer et étang. Carteret, station balnéaire déjà ancienne réunie à Barneville en 1964 et qui avait alors 750 hab., occupe un promontoire au nord-ouest, terminé par la corniche et le cap du Carteret (panorama, phare, ancienne église). Le marnage des marées atteint jusqu’à 12,3 m, la largeur de l’estran fournit des sites favorables aux chars à voile; dans la plaine en arrière de la basse dune littorale, on cultive des légumes. Un train touristique de la «côte des Isles» utilise la voie ferrée qui menait de La Haye-du-Puits à Carteret.

Le site est face aux îlots des Écréhou, qui dépendent de Jersey et dont seule une petite île émerge à marée haute; il en est séparé par le passage de la Découverte. Un projet de parc éolien dit des Grunes, de 84 MW, vise les hauts fonds entre Barneville et Jersey. La ville a un petit port de pêche, un port de plaisance à flot de 360 places depuis 1995; les liaisons avec les îles Anglo-Normandes animent la vie locale. La commune a 1 300 résidences secondaires et quelques anciens manoirs; supermarché Carrefour (40 sal.), travaux publics Meslin (30 sal.); l’Hôtel de la Marine emploie 30 personnes, Le Cap 20. La population a un peu augmenté entre 1975 (2 000 hab.) et 1999, mais a perdu 170 hab. après 1999. La commune est membre de la communauté d’agglomération du Cotentin (Cotentin (CA du)).