Bassillac et Auberoche

(4 560 hab., 10 326 ha dont 4 149 de bois) est une commune nouvelle de la Dordogne, à l’est et dans l’agglomération de Périgueux (Grand). Le nom est fondé sur celui de la commune principale et celui de l’ancienne seigneurie d’Auberoche, qui était porté par deux des six communes fusionnées. Bassillac (1 950 hab., 1 873 ha) est à 8 km à l’est du centre de Périgueux, sur le versant sud de la vallée de l’Isle; maison de retraite (30 sal.). Dans la plaine de l’Isle a été établi l’aérodrome de Périgueux, juste en aval du confluent de l’Auvézère, rive gauche. L’aéroport (codes PGX, LFBX) a une piste revêtue de 1 700 m et une en herbe de 1 200 m. Des liaisons quotidiennes avec Paris-Orly sont entretenues sous l’égide du Grand Périgueux; le trafic annuel est de l’ordre de 6 000 passagers pour un millier de mouvements commerciaux, 15 000 avec les activités d’aéroclub et les voyages privés. Le finage est borné au nord par le cours de l’Isle. Au NE, il dépasse celui de l’Auvézère en montant sur les collines de rive droite, incluant le hameau du Petit Rognac en contrebas; au sud, il s’étend dans les fortes collines, jusqu’à la Valade et au tracé de l’A89. La population est en croissance sensible depuis les 500 hab. de 1962; +140 hab. depuis 1999.

Eyliac (730 Eyliacois, 2 274 ha dont 1 103 de bois) est un petit village dans les collines à 7 km au SE de Bassillac, contourné par l’A89 et dont le finage, d’habitat très dispersé, atteint au nord la rive gauche de l’Auvézère à la Roquette.

Le Change (640 Changeacois, 1 622 ha dont 599 de bois) a son village 7 km à l’est de Bassillac, sur la rive droite de l’Auvézère, à l’extrémité d’un lobe de méandre bien dessiné, qui portait à sa racine le château disparu d’Auberoche. L’essentiel de son finage est occupé par les méandres et la plaine de l’Auvézère.

Blis-et-Born (470 Blis-et-Bornois, 2 020 ha dont 1 302 de bois) a son village sur le plateau juste au sud du Change et la limite méridionale de son finage joue avec le tracé de l’A89, sans accès.

Saint-Antoine-d’Auberoche (170 Saint-Antonnais, 787 ha dont 432 de bois), environ à 15 km ESE de Bassillac par de petites routes sinueuses, n’a pas de vrai village. Son petit finage est traversé par la voie ferrée de Périgueux à Brive, qui emprunte un vallon. Milhac-d’Auberoche (600 Milhacois, 1 750 ha dont 713 de bois) occupe le sud de la commune nouvelle; le village est à 19 km SE de Bassillac, à l’angle SO de son finage, qui est bordé au NE par la vallée de la Manoire mais la dépasse au NO. Cette vallée est longée par la D6089 et, partiellement au NO, par la voie ferrée.

L’ensemble des six communes a gagné 530 hab. depuis 1999.