Belin-Béliet

(5 430 Belinétois, 15 603 ha dont 13 530 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Bordeaux, dans la Grande Lande à 46 km au SO de Bordeaux sur la RN10, près de l’Eyre. La double agglomération est au passage de la D1010 (ex-N10), sur le bas plateau dominant la vallée de l’Eyre qui coule un peu à l’ouest. La commune est traversée au SO par l’A63, qui se confond avec la N10 au sud, et offre l’aire de service de Lilaire. Elle fut une bourgade industrielle, mais la dernière forge a fermé en 1983; magasin Super U (40 sal.); autocars Pullmans Landais (35 sal.); maison de retraite le Chalet (Korian, 60 sal.).

La ville cherche à devenir un relais touristique: centre de loisirs de Graoux à Béliet, maison du Parc des Landes et musée à Belin; maison de l’Échasse landaise; aire naturelle de Benet avec camping. Au sud de l’autre côté de l’Eyre à Mons, Fontaine Sainte-Claire et Obélisque des Pèlerins; au SE, hameau de la Huillade. Elle est le siège de la communauté de communes du Val de l’Eyre (Eyre (Val de l’)). Sa population était d’environ 1 700 hab. dans la première moitié du 20e siècle; elle est montée à 2 200 en 1975 après la fusion avec Béliet (1974) qui est juste au nord de Belin, 2 600 hab. en 1990, et a presque doublé depuis 1999 (+2 640 hab., soit +95%).