Bellegarde

(7 090 Bellegardais, 4 496 ha dont 1 200 de vignes et 281 de bois) est une commune du Gard, 13 km au SO de Beaucaire, dans l’agglomération Beaucaire-Terre d’Argence. La ville est au pied de la Costière de Nîmes, sur la N113; ancien prieuré de Broussan (église romane du 11e s.); musée municipal. Haut lieu de l’agriculture intensive, elle réunit deux caves coopératives, un centre de recherche sur les fruits et légumes (CTIFL) au domaine de Balandran, les roseraies Meilland (20 sal.); supermarché Carrefour (30 sal.), fabrique de piscines en plastique Alliance (20 sal.), nettoyage LM (20 sal.), traitement de déchets Sita (35 sal.);. Le territoire communal, traversé par le canal de Sète au Rhône (port de plaisance), s’étend à moitié sur la Costière et à moitié sur la plaine qui annonce la Camargue (le Grand Palus).

La commune est traversée au sud par l’A54, et par le canal d’amenée du Bas-Rhône-Languedoc, qui capte les eaux du fleuve à l’angle sud-est de la commune près du château de Belleval. À Pichegu au sud-ouest de la commune, au pied de la Cosière à 12 km du Rhône, a été installée la grande station de pompage qui alimente le canal des Costières vers Nîmes et le canal Philippe-Lamour vers Mauguio près de Montpellier. La commune a eu 2 800 hab. en 1891 et s’était un peu dépeuplée ensuite jusqu’en 1954 (2 200 hab.), puis a repris du volume, passant par 4 000 hab. en 1983; elle a gagné 2 110 hab. (+42%) depuis 1999.


Bellegarde

v. Limoges


Bellegarde

v. Val de Gers


Bellegarde

v. Canaux et Forêts en Gâtinais