Blain

(9 880 Blinois, 10 172 ha dont 650 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de Loire-Atlantique dans l’arrondissement de Châteaubriant, 43 km NNO de Nantes dans la vallée de l’Isac, au bord du canal de Nantes à Brest. La ville est ancienne et pourrait avoir été le chef-lieu de la tribu des Namnètes, dont Nantes était le port. Elle est desservie depuis les Romains par une étoile de routes et a conservé des marchés. Il lui reste des maisons anciennes et quelques ruines de son château féodal; en banlieue sud, le château de la Groulaie, réaménagé au 19e s., a des parties du 14e-15e s. avec tours, et une aile renaissance du 16e; il s’y tient des expositions, et il abrite un centre de la fresque; il est flanqué par la forêt de la Groulaie au SE de la ville. Blain a un port de plaisance sur le canal, un camping et un musée d’histoire locale et traditions populaires, dit de la fève et de la crèche, selon une tradition boulangère de l’épiphanie. Au SO de la commune, la ferme de l’Orme propose un parc animalier et un petit musée des mines et minéraux. À l’ouest du finage est le village de Saint-Omer-de-Blain; juste à l’ouest du bourg, hameau de la Chaussée; à l’est, zone artisanale des Buchets. Au SE, hameaux de Guesny et Saint-Émilien-de-Blain.

Le principal employeur est le centre hospitalier spécialisé, avec 600 personnes, à l’ouest du finage au bord du canal; Blain a un collège public et un privé, un lycée public; maçonnerie (Madec, 20 sal.), les supermarchés Super-U (200 sal.) et Leclerc (55 sal.); transports Landais (55 sal.), ambulances ARP (30 sal.), La Poste (90 sal.). Blain avait déjà près de 6 900 hab. en 1866; sa population a baissé ensuite jusqu’à 5 700 hab. en 195, puis lentement augmenté; elle a gagné 1 980 hab. depuis 1999 (+27%). Elle est le siège de la communauté de communes de la Région de Blain, qui correspond à l’ancien canton et n’a que 4 communes, 16 000 hab., 21 300 ha; v. Blain (Région de). Le nouveau canton de Blain a 14 communes et 52 600 hab.