Boos

(3 810 Boésiens, 1 403 ha dont 282 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans la Métropole de Rouen Normandie, 12 km au SE de la préfecture au milieu du plateau entre Seine et Aubette, sur la N14. Elle a pour annexe à l’est le hameau de Franquevillette. Elle conserve un des beaux colombiers anciens de Normandie, octogonal, du 16e s., et le manoir des Abbesses (13-14e et 16e-18e s.). Elle a un collège public; un Intermarché (55 sal.). Boos est surtout résidentielle et a peu d’établissements, mais accueille le décolletage Sumpar (220 sal.); pièces plastiques Auditech (40 sal.), mécanique TSI2 (35 sal.) et Idap (25 sal.), appareils d’éclairage Initiales 3D (25 sal.); constructions Cleverie (95 sal.); sociétés immobilières France-Style (40 sal.) et Hexacom (25 sal.).

La commune avait moins de 600 hab. avant 1950, 770 en 1968 et a crû rapidement ensuite sous l’effet de l’exurbanisation rouennaise; elle a encore gagné 1 100 hab. depuis 1999 (+38%). Son finage contient les installations de l’aérodrome de Rouen-Vallée de Seine (codes URO et LFDP), avec aéroclub et quelques entreprises liées au trafic; il est doté d’une piste de 1 700 m, d’une aérogare et occupe 150 ha. Le trafic a été de 17 600 passagers en 2018, dont 870 en vol international; le nombre de mouvements a atteint 27 500 en 2018 (dont 1 200 commerciaux, 11 200 voyages privés). Les liaisons sont avec la Corse, l’Algarve, les Baléares et Naples.


Boos

v. Rion-des-Landes