Calmont

(2 410 Calmontois, 4 027 ha dont 403 de bois) est une commune de la Haute-Garonne en Terres du Lauragais (Lauragais (Terres du)), 11 km au sud de Nailloux, limitrophe de l’Ariège. Le village est au bord de l’Hers Vif, entre Mazères et Cintegabelle. Son finage s’étend plus largement dans la plaine de l’Ariège et de l’Hers Vif que sur les collines du Terrefort. Une maison forte et une halle de briques et galets se voient au village; château de Terraqueuse sur la rive gauche de l’Hers en aval de Calmont, dans un parc de 18 ha, avec jardin et verger et une tour du 15e s.; maison de retraite de la Roseraie (90 sal.). La population, qui avait atteint 2 100 hab. au maximum de 1851 et s’était abaissée à 1 150 hab. en 1962, augmente; elle s’est accrue de quelque 780 hab. depuis 1999, soit +48%.


Calmont

(2 070 Calmontois, 3 089 ha dont 225 de bois) est une commune de l’Aveyron dans la communauté du Pays Ségali (Pays), 17 km SSO de Rodez, 11 km ESE de Baraqueville. Le village, à 700 m, conserve un donjon; sa population croît depuis les 1 100 hab. de 1975 et a augmenté de 440 hab. depuis 1999 (+27%). A Le bourg a un centre d’aide par le travail et de rééducation; à l’extrémité nord de la commune passent la voie ferrée et la N88; installations de la coopérative Unicor, plate-forme de distribution (50 sal.) et centre de production de semences de la RAGT (200 sal.); mécanique Cabal Colomb (25 sal.), surgelés Primogel (45 sal.), négoces de matériel agricole Cadauma (30 sal.), Manhaval Fabre (30 sal.), Occamat (25 sal.) et Agripole (25 sal.), transports Dipo (40 sal.). Au nord du village, la butte de Ceignac est un vieux lieu de pèlerinage marial, où a été édifiée à la fin du 19e s. une basilique dans le style de l’époque.