Cère (la)

rivière du Massif Central issue du sommet du Cantal sur le versant occidental du Lioran. Elle coule vers le SO sur 120 km par une vallée très fréquentée et riche en sites et monuments, passe près d’Aurillac où elle reçoit la Jordanne, remplit le lac de barrage de Saint-Étienne-de-Cantalès; sa gorge, pittoresque et suivie par une voie ferrée, fixe la limite la plus méridionale de la région du Limousin le long du canton de Mercœur, où a été édifié le barrage de Lamativie; elle rejoint la rive gauche de la Dordogne à Castelnau-Bretenoux (Lot).


Cère

v. Lande (Cœur Haute)


Cère (la)

rivière du Massif Central issue du sommet du Cantal sur le versant occidental du Lioran, entre le puy Griou et le Plomb du Cantal. Elle coule vers le SO sur 120 km par une vallée très fréquentée et riche en sites et monuments, par Vic-sur-Cère et Arpajon où elle reçoit la Jordanne; elle remplit le lac de barrage de Saint-Étienne-de-Cantalès, fixe la limite entre les régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie en sortant de l’Auvergne, dans les gorges où s’est installée la centrale de Lamativie. Elle passe à Laval-de-Cère, entre Bretenoux et Biars-sur-Cère, et conflue avec la Dordogne, rive gauche, à Girac au pied du château de Castelnaud.